menu
 Nicolas Pène - Spécialiste en Ennéagramme & Lecture de Personnalité

ATTENTION : Avant de lire cet article, cliquez sur le bouton rose (j'ai un cadeau pour vous) :

Cliquez ICI pour découvrir votre Surprise ;-)

20 conseils pour rester un blogueur motivé quand le trafic ne décolle pas

Cet article a été rédigé par André Dubois, du blog TraficMania, un blog 100% dédié à la génération de trafic internet.

Ne vous torturez pas.

Il y aura assez de monde ici bas pour critiquer ceux qui, comme vous, essayent juste de créer une vie qui leur convienne mieux.

Vous méritez plutôt des félicitations, car en dépit de ce que certains font croire, bloguer est vraiment dur. Et demande du courage.

Cibler une niche, ramener du trafic. Créer un produit, le vendre.

Et recommencer.

Si vous sentez parfois une vague de découragement vous submerger, sachez que vous n’êtes pas seul.

Tous les blogueurs, même ceux à qui tout semble réussir, se Les 3 phases de croissance d'un blog_1retrouvent parfois devant leur écran, en se demandant si tout ceci n’est pas ridicule, et vaut autant d’efforts.

Nos émotions font le yo-yo.

Vous avez pris la décision de bloguer avec un enthousiasme débordant, les premiers mois furent euphoriques. Mais il suffit que la courbe de trafic ou de vente ne décolle pas pour que le doute s’installe.

Vous voilà déçu, à vous demander si il fat continuer. Vous avez tellement d’ambition que renoncer serait trop dur, mais vous sentez le poids du regard des autres. Ils se demandent quand vous allez enfin réussir à gagner votre vie.

Le pire ?

Plus les factures tombent, et plus vous admettez l’idée que vivre d’un blog est farfelu. Que la norme de ce business, c’est l’échec, pas la réussite.

La suite ?

Je la connais. Je suis passé par là. Vous commencerez par ne plus regarder vos chiffres de trafic, car vous savez qu’ils sont mauvais. Vous publierez un peu moins souvent. Puis plus du tout. Et quand viendra l’heure de renouveler votre hébergement, vous laisserez mourir votre site pour retourner à votre travail habituel.

Et vous savez quoi ?

Le découragement est humain, et c’est absolument normal.

Alors voilà simplement quelques conseils pour vous aider à passer ce cap.

1. Le succès absolu n’existe pas, tout comme l’échec définitif

Le blogueur qui transforme tout en or sans connaître l’échec, ni le doute, est comme le monstre du Loch Ness. On en parle, mais il n’existe pas.

C’est une constante de entrepreneuriat:

  • Steve Jobs a sorti autant de produits qui ont échoué que de réussites incroyables. Qui se souvient de la console de jeu Pippin ?
  • Warren Buffet n’a pas toujours investi dans des affaires florissantes, comme lorsqu’il a acheté 2 milliards de dollars de bons de la société Energy Future Holdings, perdants ensuite la moitié de leur valeur.
  • Thomas Edison a inventé des objets boudés par le public, comme le stylo électrique.

Vous savez quoi ? Je vous parie que ces moments ont été abominablement durs à passer. Pourtant ces hommes ont eu des réussites exemplaires. Ce qui fait la différence, c’est la capacité à comprendre ce qui ne marche pas, et le rebond.

Vous ne réussirez pas tout. Je peux même vous garantir que vous aurez plus d’échecs que de succès. L’admettre, c’est être prêt.

2. Arrêtez de croire que le problème c’est le blogging

Oui, vivre d’un blog est possible. La vente d’apprentissages est même probablement un pilier économique des décennies à venir. Si votre blog ne marche pas malgré vos efforts, c’est sans doute que votre thématique et votre niche ne sont pas les bonnes.

Certaines thématiques de blog ne peuvent tout simplement pas générer la moindre vente.

Si vous êtes mal positionné, recommencer un nouveau blog est certainement la meilleure chose à faire.

3. Arrêtez d’angoisser avec l’échec

Prenez le problème dans l’autre sens. Dites vous simplement que vous réussirez à monter un blog rentable, ou que vous mourrez en essayant de le faire.

Avec cette vision des choses, vous ne vivrez plus des échecs mais des seulement contretemps.

Le temps et l’expérience sont vos alliés : j’ai planté de nombreux blogs avant d’en monter deux qui vendent vraiment. Et chaque nouveau blog que je créé est meilleur que le précédent.

Vous ferez de même.

4. Progresser implique des risques

Que va-t-il se passer si vous ratez? Angoissante question, c’est vrai.

Mais au lieu d’être paralysé par la peur, notez les conséquences possibles d’un échec sur une feuille, et regardez si vous pouvez les gérer ou non.

Par exemple, si vous voulez quitter votre emploi pour bloguer, évaluez la durée pendant laquelle vous pouvez payer vos factures sans revenus.

Si les conséquences sont trop lourdes, adaptez votre plan. Le risque sera toujours présent. Commencez par le mesurer.

5. Les blogs populaires n’ont pas une croissance linéaire

Votre blog n’aura pas tout de suite une croissance exponentielle. En fait la majorité des blogs populaires vivent trois phases :

  • Le démarrage, qui semble lent et timide, lors duquel vous devez être tenace et appliquer les bonnes méthodes.
  • La croissance, lorsque votre blog devient connu et qu’un torrent de personnes s’inscrivent.
  • La maturité, lorsque la majorité des prospects de votre thématique vous connait.

Cela ressemble à cela :

(mettre image courbe)

Le problème c’est que la majorité des blogueurs appliquent les mauvaises stratégies trafic en phase 1.

La conséquence ? Pas de trafic, alors ils abandonnent.

La réalité, c’est que le temps joue pour vous si vous appliquez les bonnes méthodes : articles invités, rédaction qualitative et promotion de contenu.

6. N’ayez qu’un seul mentor

Les blogueurs picorent des informations à droite ou à gauche et les compilent comme ils peuvent. Le résultat ? De la confusion. Lisez beaucoup, mais n’appliquez les conseils que d’une personne de confiance pour garder de la cohérence dans votre stratégie.

7. Passez l’éponge

Se repasser en boucle les erreurs que vous avez commises est destructeur. Soyez indulgent avec vous-même. Oui, vous avez le droit de vous tromper, même si vous avez commis une lourde erreur.

Les erreurs sont utiles et doivent être vues comme des pépites d’or.

Ce sont des moyens de progresser et de vous améliorer.

Edison disait « je n’ai pas échoué. J’ai juste trouvé 10 000 façons qui ne marchaient pas ».

8. Ne vous comparez pas

Il y aura toujours un site qui a plus de trafic, un blogueur qui a plus de revenu que vous. Peu importe. Les comparaisons rendent malheureux.

Car au lieu d’apprécier ce que vous avez, vous ne faites qu’envier ce que vous n’avez pas. Vous créez votre propre manque.

Au lieu de vous focaliser sur les chiffres des autres, cultivez l’optimisme, la gratitude, la gentillesse et votre intelligence.

9. Aucun être humain n’est une machine à motivation

Vous avez déjà lu ces histoires de blogueurs hyper-motivés qui abattent des montagnes ? Ils semblent aussi actifs qu’un super-héros dopé aux stéroïdes.

En fait, ils n’ont pas plus de motivation que vous et moi. La différence, c’est qu’ils ont rendu leur environnement « blogging compatible ».

Comment ?

Avec des plages horaires précises dédiées à chaque tâche, pas d’interruptions, une planification de travail soignée. Ne vous dopez pas à la motivation, changez ce qu’il y a autour de vous pour rendre les choses faciles.

10. Ne soyez pas hésitant

Tout le monde hésite à mettre son premier produit en vente sur son blog. Parce que cela vous fait sortir de votre zone de confort.

Vous rentrez dans l’incertitude.

Rappelez-vous simplement que c’est pour en arriver là que vous avez travaillé si dur. Affrontez l’inconnu, vous verrez que les réactions de vos lecteurs seront majoritairement positives.

11. Se plaindre aggrave les choses

Si votre blog ne marche pas, c’est à cause des vacances scolaires, pas vrai ? Et si votre produit génial ne se vend pas, c’est qu’il est trop en avance sur son temps.

Non. Faux.

Geindre vous enfonce car cela rogne votre propre estime, et rejette votre responsabilité sur des facteurs extérieurs. C’est tellement confortable de blâmer, mais c’est paralysant.

Si cela ne marche pas, c’est parce que VOUS avez fait une erreur. Alors trouvez là et corrigez là.

12. Savourez chaque petite victoire

Vous avez atteint 100 visiteurs journaliers ? 1000 inscrits ? Gagné vos premiers 500 euros ? Bravo. C’est donc que c’est possible. Et si au lieu de vous replonger au travail vous preniez une demi-journée pour fêter cela ? Faites ce que vous voulez. Un resto. Un ciné. Un tour en karting.

Peu importe.

Mais célébrez chaque petite victoire comme il se doit. Parce que vous devez associer vos progrès à quelque chose d’agréable, et de mémorable.

Inscrivez le goût de la victoire dans votre cerveau .

13. Chaque effort est un pas de plus

Le succès se base sur la patience. Etre patient ce n’est pas ne rien faire, c’est avoir la même attitude et garder confiance dans sa stratégie, même en plein tempête.

Démarrer est si facile. Installer WordPress, acheter un nom de domaine.

Avoir une stratégie trafic pertinente, basée par exemple sur des articles invités pour faire connaitre son blog est déjà plus difficile.

S’accrocher et bosser sur son blog 15 ou 20 heures par semaine, lorsque l’on a déjà un travail à coté, est un défi.

Vous allez sacrifier des sorties, des moments en famille, pour vous consacrer à votre projet. Gardez juste en tête que chaque effort vous renforce. Chaque visiteur gagné vous amène vers votre but : vivre de votre blog.

Et que parcourir ce chemin va vous rendre heureux.

14. Visez l’excellence, même si vos concurrents sont médiocres

Les concurrents médiocres sont faciles à battre, il suffit de proposer mieux. Mais soyez prudent. Votre réussite attirera des compétiteurs de talent. Consolidez votre qualité dès le début pour ne pas vous retrouver face à trop fort pour vous.

15. Arrêtez de croire qu’il n’y aura pas de problème

Il y en aura.

Regardez. De nombreuses personnes veulent devenir célèbres, pensant ainsi avoir une vie heureuse. Pourtant, de Marilyn Monroe à Whitney Houston, les exemples de célébrités malheureuses sont légions.

Quoi que vous fassiez, des choses qui ne marcheront pas comme prévu. Alors faites simplement de votre mieux et acceptez les cailloux qui se glisseront dans votre chaussure. Vous êtes intelligent, vous vous adapterez.

16. Tant pis pour les gens négatifs

Nous sommes le produit des gens qui nous entourent, qu’on le veuille ou non. Les statistiques montrent hélas que les enfants de cadres deviennent majoritairement cadres. Que les enfants d’ouvriers deviennent majoritairement ouvriers.

Il en va de même avec la motivation. Côtoyez des gens positifs et enthousiastes, et vous aurez plus de chance de l’être. L’entreprenariat est assez difficile comme cela, pas besoin de vous embrasser avec des râleurs compulsifs qui vous tirent vers le bas.

N’essayez pas des les convaincre. C’est impossible.

N’essaye pas de vous justifier. C’est une perte de temps.

Laissez-les, avec leurs critiques perpétuelles. Avancer est une décision personnelle que chacun doit prendre.

17. Soyez bon à 98%

La perfection n’est pas de ce monde, et la vouloir, c’est tout simplement une excuse pour ne pas agir. Alors soyez simplement très bon, pas parfait. Vos lecteurs seront enchantés avec un tel niveau, croyez-moi.

18. Personne ne connait le futur

Le monde regorge d’experts qui savent soit disant ce qui marche, ce qui ne marchera jamais.

Mon œil.

Une seule chose est certaine : aucun problème n’est définitif.

Dans les années 60, les médecins donnaient 2 ans à vivre à l’astrophysicien Stephen Hawking, frappé d’une terrible maladie neurologique. Quand il perdu ses jambes, il a utilisé un fauteuil roulant. Quand il a perdu l’usage de la parole, il a utilisé un synthétiseur vocal.

Aujourd’hui, âgé de 73 ans, il a vendu 10 millions de livres et il est un des savants les plus connus au monde.

Est-ce que sa vie est dure ? Oui. Et alors.

Il est là.

19. La vraie force, c’est sourire au pire moment

Les gens les plus forts sont ceux qui arrivent à apprécier la vie alors qu’ils doivent déplacer des montagnes.

Les choses sont ce qu’elles sont. On prend parfois une mauvaise décision. On tombe parfois malade. Vous ne pouvez pas avoir d’emprise et de contrôle sur tout. Et vous forcer à les changer, c’est comme vider un océan à la cuillère.

Ne doutez pas. Ne vous interrogez pas. Les meilleures leçons sont souvent les plus dures. Votre expérience grandit. Faites lui confiance.

20. Ne vous arrêtez pas

Vous avez énormément de travail à faire pour vivre d’un blog. Je ne dirai jamais le contraire. Vous vous sentez submergé pour ce métier que vous ne connaissez pas bien, et par la peur de l’échec.

Vous savez quoi ?

Cette difficulté est nécessaire. Les meilleures choses ne viennent pas facilement.

Honnêtement, écrire sur une passion et en plus être payé pour le faire est une vie fantastique.

Mais ceux qui y arrivent sont sortis leur train-train confortable. Ils ont pris des risques. Ils ont sans doute connu deux ou trois plantages mémorables avant de réussir.

Ils se sont formés, ils se sont accrochés.

Allez-vous douter ? Oui.

Mais au lieu d’abandonner parce que c’est trop difficile, commencez aujourd’hui à régler les problèmes de votre blog.

C’est le trafic ? Apprenez à rédiger des articles invités de haute volée, et vous verrez que les lecteurs afflueront.

C’est les inscrits ? Concevez un bonus irrésistible.

C’est les ventes ? Travaillez la crédibilité de votre site.

Parce que vous méritez cette vie indépendante et libre.

Je ne veux pas que dans 10 ans vous ayez des regrets. Du genre : « Et si mon blog était devenu populaire. Je ne serais pas là à faire ce que cet imbécile de chef me demande. »

Il vous suffit de rebondir, et de faire mieux que la dernière fois.

Vous savez quoi ?

Vous en êtes absolument capable, parce que vous savez que la récompense sera une vie dont vous rêvez.

Alors arrêtez de vous faire mal à la tête et remettez vous au travail.

André Dubois a fondé le site TraficMania. Il a réalisé un des plus gros démarrages du web Francophone cette année. Comment ? En écrivant des articles incroyablement complets et pratiques, que ses lecteurs peuvent utiliser pour développer leur blog, et en vivre.

...et pour aller encore plus loin : => cliquez vite ici ! (une surprise de taille vous attend, vous allez aimer !)

Enfin, pour vous remercier : Téléchargez VITE cette formation offerte (d'une valeur de 197 €) :

Je télécharge vite cette formation >>

...et enfin, pour plus de conseils :
Rejoignez-moi sur Snapchat, pseudo : nico.pene

snapchat 2