apprendre l'italien

Apprendre l’italien en 30 jours ! mon nouveau défi

Hier, je vous annonçais mon nouveau défi : celui de réaliser un objectif en 30 jours et de vous donner tous les détails de mon parcours. Voici donc mon premier défi : Apprendre l’italien en 30 jours !

Choix du défi :

Comme à l’accoutumée, ce ne sont pas les envies et projets qui me manquent. Que ce soit mon objectif de courir un semi-marathon, celui de connaitre par cœur le second duan en Taï-chi ou bien mon envie de retrogamer de maîtriser l’art du Cartmod, sans parler de mes projets professionnels…

Bref, vous l’aurez compris, il y a de quoi faire… Cependant, une chose demeure primordiale à la bonne réalisation de tous ces projets : le focus !

Sans laisser tomber tout le reste, il est donc très important de rester focalisé à fond sur un projet afin de pouvoir le mener à terme correctement !

Voilà pourquoi, j’ai choisi pour ce premier objectif celui de parler italien en 30 jours !

apprendre l'italien

Comme certains le savent, j’adore l’Italie, que ce soit la langue, la culture ou le pays. Également passionné par tout ce qui touche à l’histoire de l’Empire Romain, les grands philosophes de cette époque ou bien, dans un tout autre style, l’histoire des Mafia Italo-américaines, je pense que ce « Tout » apportera la motivation nécessaire à la réussite de mon défi.

Bien sûr, il est impensable de songer à devenir bilingue en 30 jours ! Mon objectif réel est d’améliorer considérablement mon niveau qui, selon mes critères reste encore un peu débutant.

L’idée est de quitter les simples discussions de base afin d’avoir un vocabulaire italien suffisamment important pour comprendre une discussion ou lire un texte en italien. Enfin, je vise également de pouvoir m’exprimer suffisamment clairement pour être compris.

En résumé, avoir des bases suffisamment solides. Ainsi, une fois l’objectif accompli, je pourrai passer à la phase suivante qui se présenterait par un apprentissage d’autodidacte, notamment par la lecture régulière de textes en italien ainsi que le visionnage de films et séries (méthode qui à l’époque m’avait énormément fait progresser en anglais).

Plan d’action :

Comme pour tous les défis, le plus important est de mettre en place les bonnes habitudes. Cela est d’autant plus vrai que, apprendre l’italien nécessite la répétition quotidienne d’un même fort.

Ce que j’entends par là c’est que, contrairement à certains défis comme les défis sportifs, le type d’exercices et l’intensité ne varieront que faiblement d’une journée à l’autre.

Voici donc mon plan d’action :

De manière quotidienne, je prévoie d’étudier 2 leçons de la méthode Assimil Italien et, pour un meilleur apprentissage, réviser les leçons de la veille. Bien qu’étant la partie la moins enthousiasmante, c’est sur celle-ci que je compte mettre tous mes efforts afin d’avoir des bases solides.

Je prévoie également de regarder 5 films – que je connais bien – en italien non sous-titré. J’ai déjà commencé cet été avec les Iron Man, La dernière croisade et les 2 premiers Parrains.

Pour un apprentissage, il est à mon sens important de regarder des films que l’on connait bien car cela permet de mieux assimiler les expressions dans une autre langue. J’envisage donc de regarder le 3ème chef d’œuvre de la série des Parrains, probablement quelques Indiana Jones et la série des Rocky. Ce ne sont que quelques idées, je ne me fixe pas à l’avance une liste précise de films à voir en italien. L’inspiration et la motivation du moment guideront mes choix.

Ajouté à cela, il reste le travail écrit. Pour ce point, j’envisage de lire un livre Kindle que j’ai acheté cet été et dont le titre m’a beaucoup plus : Corleone Business School : Lezioni di Strategia con « Il Padrino ». Vous comprendrez pourquoi j’ai aimé ce titre. 😛

Enfin, je compte m’entrainer personnellement en essayant le plus possible de m’exprimer en italien voire même écrire. Pour ce dernier point, je vais encore réfléchir plus en détail sur comment mettre tout cela en application sans pour autant alourdir mes process d’apprentissage.

Temps alloué au projet :

Le temps est un point capital que beaucoup oublient de prendre en compte. Soyons clair : si vous n’allouez pas suffisamment de temps à votre objectif, vous êtes voué à l’échec !

 Ainsi, pour atteindre mon objectif Apprendre l’italien en 30 jours, il m’est donc important de prévoir le temps nécessaire à chacune des trois étapes qui sont : étudier la langue, comprendre à l’oral et lire sans difficulté !

Le meilleur moment, celui ou la motivation est à son pic reste le matin. Voici pourquoi, je compte placer l’apprentissage de mes deux leçons d’Assimil italien le matin.

Je me garde également une « zone tapon » en fin de journée au cas où je n’aurais pu respecter les créneaux du matin.

Concernant les films, la pause du déjeuné reste le moment idéal pour ça. Enfin pour la lecture (celle-ci plus ou moins rapide), cela pourra occuper quelques moments de détente tranquillement assis sur le canapé. 🙂

Concernant le weekend, sachant qu’il est primordial de garder des sas de décompression, je compte laisser de côté la méthode Assimil les samedi et dimanche (à moins d’avoir du retard à rattraper).

Bien évidemment, sur ce planning, je me suis laissé une marche de manœuvre correcte afin de pouvoir chercher d’autres ressources pour améliorer ma pratique de la langue ou bien réajuster mes plans.

Objectifs :

 Hormis un examen oral et écrit, il est difficile de faire une évaluation claire des résultats. De plus, comme pour beaucoup, j’ai gardé un mauvais souvenir des examens. En outre, ne pouvant être moi-même l’étudiant et le professeur, je compte donc cibler comme objectif les accomplissements suivants :

  • Apprendre 42 leçons d’Assimil Italien
  • Regarder 5 films en italien
  • Lire en intégralité « Corleone Business School »

Au terme de cet objectif, je devrais être capable de comprendre l’italien aussi bien parlé que écrit et être dans la capacité de m’exprimer suffisamment clairement pour être compris. Capisci ?

Nous somme aujourd’hui le vendredi 5 octobre 2012 donc rendez-vous le lundi 5 novembre pour le bilan. D’ici là, je n’hésiterai pas à vous donner l’évolution du défi au travers de ce blog. 😉

Alors, que pensez-vous de cet objectif ? Celui-ci vous a-t-il motivé à mettre en place vos propres défis 30 jours ?

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

20 comments

  1. Bonjour Nicolas,
    1 mois , c’est assez optimiste je trouve même si l’italien est la langue la plus simple à apprendre pour un français
    J’ai vécu un an en Italie. En 6 mois , en partant de 0 , un ami parlait aussi bien que moi en arrivant.
    Au bout d’un mois intensif, tu comprendras surement ce qu’on te dira si tu pars en italie, mais de là , à taper une discussion , ce sera plus dur.
    Bon courage
    Julien

  2. Merci Julien pour ton retour d’expérience.

    Effectivement c’est un peu ambitieux mais, je ne pars pas de zéro, c’est aussi pour ça.

    Tu savais déjà bien parler italien avant d’y vivre ?

    1. Oui , je parlais italien avant.
      J’ai pris des cours d’1h30 par semaine , sans bosser derrière , pendant 2 ans. Là bas , ça m’a suffit pour me débrouiller et me faire comprendre. Le niveau a ensuite grimpé en flèche. Mais immergé dans la vie italienne , c’est beaucoup plus simple.

  3. Effectivement, l’immersion totale est ce qu’il y a de plus efficace pour progresser. 🙂

    C’est d’ailleurs pour cela que, à défaut de pouvoir le faire pour l’instant (hors voyages), j’essaye de lire et regarder beaucoup de vidéos en italien.

    Il y a quelques mois, j’avais pris un abonnement à quelques chaines de la Rai (via le cable). Mais bon, vu que c’est un peu le TF1 italien, dur dur de rester accroché aux programmes :-/

  4. Bonjour Nicolas,

    c’est une excellente décision !

    Certes l’immersion totale est la meilleure des façons pour apprendre une nouvelle langue, mais ce n’est pas toujours possible au moment ou l’on souhaiterai.

    Ce que tu te proposes de faire est une excellente alternative. Je t’en propose une autre; deux à trois fois par semaine on pourrait échanger via Skype, in italiano ! Cosa ne pensi ? L’idea ti piace ? Fammelo sapere.

    A presto, caio.

    Ti auguro una bellissima giornata,

    Albin

  5. Je suis un peu dubitatif. Apprendre l’italien n’est pas un objectif assez clair selon moi. Que veux-tu pouvoir faire? Lire un journal, commander un repas dans un restaurant?
    Même si l’italien est une langue latine, maîtriser une langue est un vrai travail qui prend du temps!

  6. Bonjour Albin et un grand merci pour ta proposition.

    Questa è un’offerta che non può rifiutare. 🙂

    Non voglio prendere troppo del tuo tempo, ma io sono veramente interessato.

    Questo è mio Skype : donfenice

    Grazie mille Albin 🙂
    N.

  7. Speed Dating : l’objectif est pourtant clairement défini dans l’article : Comprendre l’italien parlé et écrit dans un premier temps.

    Ensuite commencer à m’exprimer plus que sommairement.

    Bien sûr je ne compte pas être bilingue en 1 mois, loin de là… D’ailleurs pour arriver à ce point, je reste convaincu qu’une immersion totalement dans un pays pendant plusieurs mois est indispensable.

  8. Bonjour Nicolas,

    c’est entendu je prends bonne note de ton identifiant Skype. Dès que j’ai un moment à nous consacrer, je me connecterai.

    A presto, ciao.

    Albin

  9. Ah j’oubliais, UN GRAND MERCI pour ton cadeau: les 99 citations !

    Etant moi aussi passionné de citations, j’ai fais de nouvelles découvertes.

    Excellente journée,

    Albin

  10. Bonjour Nicolas !

    Bon courage pour ton défi. Je te confirme la langue italienne est vraiment très belle.

  11. Alors … Je n’aurais pas choisi l’italien comme objectif. J’aime bien les pâtes, les pizzas et certains vins, ou encore la Rome antique. Mais est-ce bien suffisant … Surtout je n’aurais pas choisi « Le Parain » : je n’ai pas du tout aimé. Je sais, c’est bizarre. Mais pour ma défense, je dirais : les goûts et les couleurs …

    En fait, je suis assez impressionné. Vraiment. J’ai déjà lu beaucoup de choses au sujet d’objectifs ou de réalisations à se fixer sur 30 jours. Mais ça me semble à la fois peu et trop … Ce que je veux dire, c’est que quand je me fixe un objectif, c’est soit sur la durée (un trimestre au minimum, souvent plus) soit sur du court terme (genre la semaine). Alors 30 jours, c’est pile entre les 2. Et ça me gène un peu. D’un autre coté, je n’ai pas essayé et je pense qu’il faudrait …

    Pour en revenir à ton défi, seul doute que j’émettrais, c’est la compatibilité entre ce défi est tes activités actuelles :

    1/ en termes de temps (en auras-tu assez ? pourras-tu continuer à faire le reste ?…) mais je suppose que tu as déjà pensé à tout cela …

    2/ en termes d’activités, en gros y a t’il synergie ?

    Bon, il est vrai que, concernant le point 2, il faut savoir se garder des activités et des plages de « détente ». C’est ce que je fais avec le jogging. Mais en terme de temps et d’énergie, ton activité me semble assez consommatrice. D’où ma question …

    Cela étant, bon courage et, vraiment, bravo pour la démarche !

  12. Salut Grégory et merci 🙂

    C’est marrant que tu n’ais jamais essayé les objectifs 30 jours. Comme quoi chacun fonctionne vraiment différemment.

    Pour ma part, les sessions intensives de 1 ou 2 mois me conviennent vraiment très bien. Je te recommande d’essayer à l’occasion. 😉

    En revanche, j’ai très rarement essayé des objectifs sur le cours terme (une semaine ou moins), ce pourrait être intéressant à tester.

    Concernant le défi, effectivement l’organisation du temps est primordiale.

    En fait, coté pro, après un mois assez intensif, je suis actuellement sur une phase de baisse de charge (voulue mais surtout nécessaire). Du coup, j’avais prévu de prendre de mon temps pro pour ce défi. Le reste, est pris sur le temps perso.

    Grosso modo, ce défi me prend 1 à 2 heures par jour. Un temps plus que nécessaire pour avancer.

    NB : Je compte publier d’ici peu un article bilan à mis parcours, j’en profiterai pour expliquer tout cela plus en détail. 😉

    1. Je ne m’inquiétais pas : je me doutais bien que tu t’étais organisé en conséquence 🙂

      Cela étant, je compte bien tester à terme un objectif à 30 jours. J’ai déjà une idée pour décembre. Bon, ce n’est pas forcément le mois idéal … Mais novembre est trop tôt et janvier trop loin 🙂

      Je vais aller lire ton bilan de mi-parcours.

  13. Bonjour Nicolas,
    J’aime votre site qui reflète fraicheur et enthousiasme. I love it! Continue à nous faire rêver!

    Cldt
    Françoise

  14. L’Italien est facile à apprendre dans les livres et à la télévision. Je l’ai appris pendant six mois avec quasiment la même méthode.
    Ensuite je suis partie visiter l’Italie et là attention aux accents d’une région à l’autre c’est beaucoup plus difficile que devant un livre.
    Tanti auguri, a presto!

  15. Merci Jean-Pierre, pour ce retour d’expérience qui conforte agréablement la stratégie que j’ai adopté 🙂

    PS : très bon choix d’avatar 🙂

Comments are closed.