5 comportements à emprunter aux entrepreneurs pour gérer sa carrière

Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir  Catherine Perrin auteur du blog Finance Technique dans le cadre de cet article invité où elle nous expliquera quels sont les 5 comportements que vous pourrez emprunter aux entrepreneurs afin de gérer sa carrière. Étant moi-même entrepreneur, je ne peux que valider à 100 % les conseils que Catherine va vous faire découvrir dès-à-présent :

“Il n’y a d’indispensable que les choses inutiles »
Francis Picabia

Et que font les entreprises avec les choses inutiles ? Elles les incluent dans le prochain programme de réduction des coûts.

Vous pensez peut-être que je ne suis pas sérieuse ? Avez-vous pensé qu’être indispensable, c’est se bloquer toute opportunité de promotion ou de nouveau poste ? Puisqu’on ne peut pas se passer de vous là où vous êtes !

Un entrepreneur est indispensable à son entreprise. Toutefois, c’est loin d’être suffisant : s’il n’apporte aucune valeur, l’entreprise mourra.

Gérez votre carrière comme un entrepreneur !

1. Soyez positif

Bien sûr, en entreprise, vous passez beaucoup de temps à résoudre des problèmes ou à éteindre des incendies. Alors vous parlez problèmes ou incendies à éteindre. Parlez donc  solutions plutôt que problèmes. Etre positif renforce votre bien-être personnel mais aussi celui de votre entourage professionnel, qui aura plaisir à vous consulter.

Un entrepreneur qui parle problèmes et incendies fait fuir les banquiers et les investisseurs.

2. Intéressez-vous à votre entourage professionnel

Quels sont les objectifs de vos collègues ou de vos pairs? De votre boss? Que cherchent-t-ils à réaliser? Quelles sont leurs contraintes? Comment vous inscrivez-vous dans ces schémas?

Quand vous connaissez les réponses à ces questions, faites savoir à votre boss et à votre entourage que vous pouvez faire quelque chose pour eux.

Un entrepreneur qui ne s’intéresse pas à ses clients a peu de chance  de les convaincre que son produit est ce qu’il leur faut.

3. Testez et acceptez les risques d’échec

Un échec n’est pas une faute. Evaluez les conséquences d’un échec possible – pas question d’adopter un comportement suicidaire- et prenez le risque. C’est aussi valable pour vos collaborateurs : laissez-les se tromper et ensuite aidez-les à comprendre et à faire correctement.

Imaginez un entrepreneur qui ne prendrait jamais de risque !

4. Soyez stratège

Qui voulez-vous être demain? Que devez-vous faire aujourd’hui pour atteindre cet objectif ?

L’entreprise ne gérera jamais votre carrière : au mieux elle la gérera en fonction de ses intérêts.  C’est normal, ce n’est ni une université ni un cabinet de gestion de carrière, c’est un organisme qui a une vocation, une mission, dont on parle peu,  et un but dont on parle beaucoup : gagner de l’argent !

Les entrepreneurs qui rencontrent du succès vendent leur entreprise et se consacrent à d’autres projets : ils ne confondent pas leur vie professionnelle et leur entreprise.

5. Allez-y

Vous n’avez pas besoin de l’approbation de quelqu’un d’autre. Vous êtes à ce poste parce que l’entreprise vous fait confiance, alors allez-y.

Un entrepreneur n’attend pas l’approbation de son chef, et pour cause ! Par conséquent, il apprend à évaluer les situations, les risques, à prendre les décisions et à en assumer les conséquences.

En résumé, si vous êtes attentif aux objectifs de l’entreprise et de votre entourage, si vous prenez des risques mesurés qui vous permettent d’accroître vos compétences, si vous gérez votre carrière et si vous êtes connu comme apporteur de solutions, la sécurité de votre carrière est sur la bonne voie parce que votre valeur ne cesse de croître.

À propos de l’auteur :

Catherine Perrin est la dirigeante fondatrice de Finance Technique. Elle est l’auteur du blog : http://finance-technique.com. Vous pouvez en apprendre plus sur la gestion de carrière en vous inscrivant à son cours gratuit : http://finance-technique.com/newsletter .

Crédit photo : Abode of Chaos

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

4 comments

  1. Yes!!
    Pour être un bon entrepreneur effectivement cela demande d’être toujours à 100% et d’être dans l’action!!
    Les fautes/échecs feront partie du chemin mais il sera plus facile de changer de cap au milieu plutôt que de ne faire que réfléchir et ne rien faire 🙂

  2. je trouve que les 5 points sont parfaitement résumés et concordent bien avec la vision que doit avoir un entrepreneur.

Comments are closed.