Comment améliorer ses finances personnelles ?

J’ai aujourd’hui, le plaisir d’accueillir Lisa Tremblay qui, par le biais de cet article invité vient nous parler de « Comment améliorer ses finances personnelles ».

NB : Je tiens également à ajouter que, si vous aussi souhaitez traiter d’un sujet relatif à la ligne éditoriale de ce blog, n’hésitez pas à me contacter.

Je laisse maintenant la place à Lisa pour nous parler finances personnelles :

Par les temps qui courent, on attrape une crise financière comme on attrape une grippe saisonnière, que ce soit au niveau national ou personnel. Tout concourt à faire plier nos meilleures volontés de frugalité : taux de carte de crédit galopants, soldes à l’année longue, nouveaux besoins, nouveaux services, nouvelles factures.

Et si l’essentiel était de se recentrer sur la stricte allocation des justes moyens à nos besoins spécifiques ?

Point de salut sans épargne ?

L’économie au sens large c’est justement cette allocation de moyen : cependant, elle est trop vague pour recouvrir une réalité familiale contemporaine.

Parce qu’il faut faire face à des dépenses toujours plus variées et des revenus toujours plus fixes, déployer des trésors d’imagination pour économiser trois sous décourage avant même d’avoir essayé. D’où l’idée de se recentrer sur la famille, ses besoins et ses envies et de considérer les dépenses toxiques pour les transformer en épargne. Il ne s’agit pas de se saigner à blanc loin de là, juste de concentrer une part qui peut paraître infime de ses revenus sur un compte épargne. Soignons notre aptitude à nous transformer en petit écureuil et établir un budget personnel n’en sera que plus aisé !

En effet, il est remarquable que les personnes subissant un accident de la vie ou connaissant les affres du surendettement n’avaient pas d’épargne « au cas où ». S’il est parfois difficile de mettre 50e sur un compte épargne alors que le petit dernier rêve du dernier mp3, il faut savoir faire la part des choses. Expliquer à un enfant qu’il aura ce présent pour sa fête est peut être difficile mais lui expliquer qu’en échange il pourra aller en vacances !

En effet, mettre de côté une somme plutôt que de couper dans une dépense quotidienne est bien plus malin et passe inaperçu. Faites programmer un virement automatique le jour de votre paie vers votre compte épargne et le tour est joué !

Dépenses inutiles ou besoins superflus ?

Les dépenses toxiques irrépressibles sont comme les pulsions alimentaires : à soigner et proscrire pour se sentir libre et soi-même. Facile à écrire certes mais le questionnement sur soi et ses comportements portent toujours ses fruits, quelque soit le temps que cela prend.

Voltaire écrit, dans Le Mondain, « Le superflu, chose très nécessaire, » à nous d’aller à l’encontre de ce vers qui sonne comme un adage. Vendez les choses dont vous ne vous servez pas, désencombrez votre maison et passez des moments entre amis et famille, et ça, ça n’a pas de prix, et pour cela pas besoin d’une carte bancaire de grande marque!

A la différence d’une entreprise qui prospère en lançant un nouveau produit ou service, une personne salariée peut difficilement connaître un avancement aussi prompt. Il est certes possible d’obtenir un meilleur salaire comme le démontre Val sur finir-riche, cependant à quel prix ?

Cumuler deux emplois ? Se lancer dans le free lance ? C’est autant de solutions qui demandent des efforts importants et une énergie à revendre, peut-être n’en avez vous même pas besoin… jetez un œil sur vos comptes et sur vos comportements financiers, voyez ce que vous pouvez épargner, changer, améliorer et lancez vous !

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

4 comments

  1. Excellent conseil pour sortir de la pression financière qu’on se met soi-même. Toujours se demander avant d’acheter une voiture neuve ou de partir à l’autre bout du monde, si c’est parce qu’on en a vraiment besoin, ou si c’est si c’est sous l’influence du statut social qu’on veut présenter.

    Et voici un outil gratuit et facile pour gérer au mieux ses finances personnelles. Il permet de tracker les dépenses, et prévoir l’épargne possible.

  2. Merci pour vos commentaires 🙂

    @Mohamed : Très bonne initiative, je procède également comme toi (avec un ratio un peu moins important) et je dois dire qu’après quelques mois on peut très vite voir l’avantage d’une telle épargne.

    Par contre, sépares-tu les 30% sur plusieurs épargnes spécifiques ou préfères-tu tout aligner sur un même compte ?

  3. Bonjour tout le monde,
    Personnelement j’ai toujours fait attention a epargner 30% de tout ce que j’ai toujours gagner, argent de poche ou veritable salaire. Comment ? Eh bien je me dis simplement qu’apres avoir enlever les 30%, c’est vraiment mon salaire, j’ai mis en place des virements mensuels donc je vis toujours avec 70% de mon salaire en considerant que c’est mon vrai salaire, voila tout !
    Merci Lisa pour tes conseils, keep going

    Mohamed

Comments are closed.