Mon nouveau défi : Manger Végétarien ! Je vous dis tout !

Vous le savez maintenant, je suis un grand amateur de défis. Entre lire plus vite, comprendre l’italien ou bien faire 200 pompes d’affilées, ce ne sont pas les idées qui me manquent.

Généralement, tous mes défis ont un but bien précis et c’est le cas de celui que je réalise actuellement : Manger végétarien !

Bien que pour tout végétarien qui se respecte, ce type de régime est plus de l’ordre d’un véritable mode de vie plutôt que d’un simple défi, quoi qu’on en dise, il faut bien commencer un jour ! C’est donc ce à quoi je m'emploie aujourd’hui.

Ainsi, si vous souhaitez en savoir plus sur ce défi, connaitre mes motivations profondes et surtout mes premiers résultats et premières difficultés (qui ne sont pas celles qu’on pourrait croire), j’ai réalisé pour vous une nouvelle vidéo où je vous dis tout !

Voici donc mon premier bilan d’un régime végétarien :

Pour découvrir mes nombreuses vidéos conseils :
Abonnez-vous à ma chaine Youtube !

Transcription texte de la vidéo : Mon nouveau défi – Manger végétarien !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui dans cette vidéo je souhaiterais vous partager mon objectif du moment : manger végétarien pendant quelques semaines. Dans cette vidéo je vais vous expliquer pourquoi j’ai décidé de faire ce défi et quels sont les résultats que j’ai obtenus à l’heure actuelle.

vegetarien

Le premier point c’est pourquoi j’ai décidé de me lancer dans l’alimentation végétarienne. Alors, la plupart des personnes qui le font, le font généralement pour deux raisons principales. La première elle est liée justement à tout ce qui a un rapport avec la viande animale, les conditions d’abattage et toute la sensibilité que l’on peut avoir vis-à-vis de ça.

Le second point c’est pour des raisons de qualité de vie. Pour être 100% honnête avec vous c’est vraiment pour cette seconde raison même si la première je suis sensible à la première raison. C’est essentiellement pour la qualité de vie, pour ma qualité de vie que j’ai souhaité faire ce défi et voir justement quels pouvaient être les impacts d’une alimentation végétarienne sur mon organisme et sur ma qualité de vie.

Partant de ce concept, je me suis intéressé un petit peu à ce qui pouvait se passer sur le végétarisme. Déjà j’avais des retours. J’ai trois amis qui sont eux-mêmes végétariens, ça m’a donné des petits retours d’expérience qui m’ont permis de voir et de savoir quelles étaient les bénéfices d’un tel régime. Sur les bénéfices que j’avais identifiés, c’était de se sentir plus léger après le repas, de ne pas sentir certaines lourdeurs, d’être plus en forme et d’avoir une plus grande forme physique. Ce qu’il faut savoir c’est qu’il m’arrive de façon chronique d’avoir certaines douleurs d’estomac et je me suis dit qu’il était possible de résoudre ce problème là. Apparemment, au vue des résultats, il y avait deux régimes qui pouvaient m’aider dans ce sens là le régime alcalin et le régime végétarien.  J’ai commencé par le régime végétarien et il y a des chances que je teste le second plus tard mais, je verrai en fonction des retours que je vais avoir ici.

Je vais aller direct dans le vif du sujet en vous expliquant comment j’ai mis tout ça en place. Ce qu’il faut savoir c’est qu’au moment où je tourne cette vidéo j’en suis au neuvième jour de mon défi végétarien. Ça fait 9 jours que je n’ai pas mangé de viande.

Les premiers résultats ont été assez négatifs mais, je vais vous expliquer pourquoi ils étaient négatifs et ce, pour des réactions positives.

Pendant les premiers jours, j’ai eu de grosses douleurs d’estomac, j’ai eu énormément de mal à digérer. Pourquoi j’ai eu ces douleurs là ? Je me suis inquiété dès le départ je me suis dit bon j’essaye un régime pour aider à résoudre ces problèmes et dès le départ j’ai ces problèmes qui s’amplifient. Alors ce qui se passe c’est dès que l’on change d’alimentation, qu’on passe d’une alimentation végétarienne, le système digestif a besoin de s’adapter à ce nouveau régime. Ensuite second point, il se purge. Je suis passé par une phase, sur les premiers jours, de ce qu’on appelle détoxination. C’est pour cela que j’ai eu des douleurs de ventre et aussi chose étonnante j’ai des douleurs de foie comme si j’avais eu une crise de foie.

Mon organisme commençait à faire ce travail, ce processus de détoxination, d’où cette douleur et également, le fait de sécréter de l’acidité pour justement brûler les viandes qui n’arrivaient pas c’est pour ça que j’ai eu ces premières douleurs. Ça a duré quelques jours. Quand j’ai appris vraiment, quelles étaient les causes, j’ai arrêté de m’inquiéter là-dessus je me suis dit c’est bon je peux continuer. Maintenant arrivé à 9 jours, je n’ai plus ces douleurs, je me sens bien.

Ensuite au niveau de l’alimentation et des résultats, c’est encore un peu tôt. Ce que j’ai remarqué, c’est que j’ai moins de mal à digérer c’est-à-dire moins de fatigue pendant la digestion. Sur ce point-là, c’est que du positif. Je me sens plus léger. Je n’ai pas noté de baisse d’énergie au contraire. Je ne pourrai pas vous dire à l’heure actuelle pour être honnête si je suis plus énergique. Ce que je sais c’est que je n’ai pas eu de baisse d’énergie ce qui est déjà très bien.

Au niveau de la nourriture et de l’alimentation, il y a un travail initial pour préparer des menus végétariens. Ça ne se fait du jour en lendemain. Il a fallu travailler un peu sur les plats qu’on allait cuisiner. Je ne suis pas tout seul, il y a ma copine qui m’aide justement et qui s’occupe de la partie cuisine, alimentation, création des plats… Ça aide ! Ça permet de beaucoup plus s’intéresser à l’alimentation, d’être beaucoup plus aux fourneaux même s’il n’y a pas forcément besoin de prendre plus de temps à cuisiner, loin de là. C’est an véritable point positif : vous allez plus vous intéresser à la cuisine et être plus sensible à l’alimentation.

Au niveau de l’alimentation, de la viande, ça fait 9 jours je n’ai mangé ni viande ni poisson. Sachant que sur mon alimentation, je ne mangeais pas des steaks tous les jours, j’avais quand même une alimentation qui comprenait régulièrement au moins un peu de viande ou de poisson.

A l’heure actuelle je n’ai aucun manque : la viande et le poisson ne me manquent pas. Je n’ai aucun manque d’un point de vue psychologique, je ne ressens aucun manque de ce point de vue là. De même on peut penser que manger végétarien implique que l’on va moins manger. C’est totalement faux, je mange jusque satiété, je n’ai pas de problème. Je ne ressens pas la faim et c’est une excellente chose. Je n’ai pas cette problématique là d’un point de vue alimentaire.

L’autre point important, sur ces 9 jours, j’ai eu l’occasion – puisque j’ai été en déplacement pendant trois jours – de manger régulièrement dans les restaurants. Ça permet de confronter cette problématique là à une vie sociale. Clairement, c’est un travail à faire sur les recherches de menu. On devient beaucoup plus sélectif. Si j’enlève la viande et le poisson il reste très peu de menu sur un plat.

C’était très intéressant justement d’un point de vue sociétal de voir comment évolue un végétarien dans cet environnement même si j’étais déjà habitué, car comme je vous ai expliqué j’ai des amis végétariens et j’ai été confronté de façon indirecte à ce qu’ils pouvaient ressentir quand ils sortaient dans des restaurants avec des amis. Je l’ai vu un petit peu mais ça n’a pas été négatif dans le sens où ça a permit d’avoir plus de curiosité et de prendre des plats que je n’avais pas l’habitude de prendre, de tester d’autres choses. Ça a été positif là-dessus.

Après c’est très difficile de trouver des restaurants purement végétarien même sur des grandes villes, que ce soit à Montpellier ou sur Toulouse. J’ai pu tester les deux dernièrement, c’est assez difficile de trouver des restaurants végétariens. Il y a toujours des restaurants italiens ou d’autres types de cuisines où on trouve des menus qui sont vraiment adéquats ou des trucs vraiment excellents. Donc on peut continuer ce régime là dans la société. Ça c’était le point intéressant.

Maintenant au niveau du défi, je m’étais fixé 15 jours mais j’ai besoin d’aller plus loin. Je vais tester sur trois semaines. Je vais aller un petit plus loin et au bout de trois semaines je vais faire un bilan et me dire voilà ça fait trois semaines quel est le bilan ? Est-il positif ou négatif ?

Ensuite, j’adapterai mon alimentation en fonction du résultat final. Une chose est sûre c’est que même si à terme je ne bascule pas à 100% sur le végétarisme, je vais quand même garder certaines habitudes en réduisant mon alimentation en viande puisque je me rends compte que ça permet de faire ce travail de détoxination et ça aide l’organisme à digérer ce qui est vraiment très bien ! Après je verrai, je testerai aussi le régime alcalin qui me titille beaucoup. Je verrai en fonction de ça.

Je voulais faire cette vidéo pour partager ça avec vous, car il est vrai les personnes qui s’intéressent au régime alimentaire et à tout ça, la qualité de vie, le fait de basculer de végétarien ou non ont besoin de ces informations-là. J’aurais voulu les avoir dès le départ quand je me suis lancé.

Voilà mon retour d’expérience. J’espère qu’il aura pu vous aider. Dans tous les cas, je vous ferai un retour et je vous dirai ce qu’il en est au bout des trois semaines et mon véritable retour d’expérience, mon recul sur les choses et ce que je compte faire pour la suite.

Sur ce à très bientôt pour d’autres vidéos, mais aussi pour vous donner les résultats de ce défi.

Pour découvrir mes nombreuses vidéos conseils :
Abonnez-vous à ma chaine Youtube !

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

21 comments

  1. Salut Nicolas,

    intéressant ce retour d’expérience sur le régime que tu as décidé de suivre.

    Je pensais, sans doute naïvement que le poisson est a

  2. (oups pardon)… autorisé dans ce genre de régime, mais apparemment c’est défendu.

    Bon étant amateur de bonne chair e de charcuterie aussi 😉 j’ai hâte de connaître la suite.

    En attendant je te souhaite une excellente journée…

    Albin

    1. Hello Albin 🙂

      Oui, le poisson reste animal donc interdit pour un vrai végétarien. Après, je sais que le poisson est un aliment très riche, voilà pourquoi, quels que soient les résultats de ce défis, je compte quand même en consommer toujours un peu (et puis, comme dirait Gad Elmaleh : J’adoooore les Sushis 😀 ).

  3. Bonjour, si tu veux des infos complémentaires je peux te conseiller mon article à ce sujet : http://identitools.fr/actu/voila-pourquoi-je-suis-vegan

    Sinon pour les restaurants c’est plutôt « facile » quand on à l’habitude, même vegan et il en existe un paquet sur la région Parisienne au cas ou tu passerai un jour sur Paris : http://vg-zone.net/restaurants/

    Si tu as des questions sur le sujet n’hésite pas à me contacter via le formulaire de contact de mon site ou par mail 🙂

    1. Hello Nicolas, je te remercie pour toutes ces ressources et surtout pour ton article riche en informations. 🙂
      C’est noté, je n’hésiterai pas à revenir vers toi en cas de besoin.

      Sinon, coté restos, c’est vrai que Paris semble ne pas en manquer. Par contre, pour nous provinciaux c’est beaucoup plus dur. Rien qu’à Toulouse, on ne compte que 2 restos végé. Du coup, on fait vite le tour. :-/

  4. J’aime bien tes defis ! Le mien est de lire La guerre et la paix de tolstoï ( un livre de 1618 pages ) 🙂

  5. Wahoo, c’est un sacré défi en effet. Bon courage à toi 😉

    De mon coté, je crois que je vais m’arrêter à la version Manga de Guerre et Paix (aux éditions Manga Soleil). 😉

  6. Je suis curieux de voir tes conclusions sur ce régime!
    Je ne suis pas convaincu par le fait de devenir végétarien, ce serait pour moi se priver de saveurs et d’une richesse d’aliments que j’aime trop et qui n’est pas forcément néfaste, en revanche j’apprécie et je partage l’idée de diminuer l’apport en viandes, aujourd’hui comme beaucoup j’ai tendance à en consommer à quasiment chaque repas ce qui est sans doute excessif.

  7. Oui Hervé, je te comprends.

    Je pensais également qu’il serait dur pour moi de quitter la viande, finalement il n’en est rien. Après, cette « limitation » ouvre également la porte à d’autres opportunités gustatives que je n’aurais jamais testées auparavant.

  8. Bravo pour cette tentative pour devenir végétarien. Un bon soutien pour la planète.
    Pour aider à devenir végétarien, je recommande également la lecture du livre de Jonathan Safran Foer 3faut-il manger les animaux? ». Une enquête assez fouillée sur l’élevage des animaux, surtout aux Etats-Unis.
    Pour devenir végétarien, il faut modifier ses habitudes alimentaires et l’idéal est de le faire en douceur. Il faut apprendre à connaître les protéines végétales, type lentilles/haricots rouges/ pois chiches, redécouvrir des céréales nouvelles type millet/quinoa, etc….Parier sur des plats colorés.
    Pour pousser les restaurants à mettre à leur carte plus de possibilités végétariennes, il faut que les gens demandent. Mais c’est vrai que ça reste encore minoritaire comparé aux Etats-Unis, l’Angleterre, l’Allemagne ou les Pays-Bas.
    Il reste donc les restos italiens, indiens, chinois.
    Le plus dur, c’est pour ceux qui sont au sans gluten!

  9. Merci Alexandra pour ces bons conseils. J’ai noté la référence de ce livre et ne manquerai par de le lire dès que possible.

    Il est clair que c’est le changement d’habitudes allimentaires le plus dur et tout particulièrement la recherche du bon équilibre. Mais c’est comme tout, il faut du temps pour apprendre et avancer. 🙂

  10. Bon défi !
    Pour ma santé cela fait 14 mois que je mange
    * sans gluten
    * sans lait
    * sans cereales mutées (il me reste le riz , le quinoa, le sarrasin, l’amarante.
    * Avec cuisson douce (la je ne suis pas au top)vapeur et en dessous de 110° dans les aliments
    * un maximum de cru
    (regime Seignalet)
    * et pour une autre raison * avec peu de soja

    Je comprends donc bien ta démarche et tes etapes 🙂
    Par contre j’ai découvert des tas de choses insoupçonnées tant au niveau aliments que saveur.

    Pour les restaurants, il est toujours possible avec un grand sourire de demandé qu’on t’aménage un plat
    A la place du thon et peufs dans une salade demande un peu de riz si le plat du jour affiché en carte est accompagné de riz par exemple , en général pas de souci ..

  11. Bonjour Nicolas,

    Merci beaucoup pour ce partage d’expérience au travers de cet article. Je suis moi-même tenté d’un passage au tout végétarien et je dois avouer que cette lecture me conforte dans cette décision.

    Plus qu’une étape, franchir le pas et se lancer un défi tel que tu l’as fait est certainement la meilleure façon de franchir ce pas.

    Je suis par contre surpris que, malgré tous les bienfaits physiques et émotionnels que tu as ressenti dans ces 9 jours, tu envisages à l’issue des 3 semaines un retour possible de la viande et du poisson.

    Je vois cela un peu comme le fumeur repenti qui voudrait un jour reprendre une cigarette pour voir ce que ça va lui faire. Dangereux et pas forcément indispensable, non?

    En tout cas bravo et merci pour ce retour d' »expérience ».

    Bien cordialement,

    Jean-Pascal

    1. Jean-Pascal : en fait, assimiler viande et poisson à la cigarette voudrait dire qu’ils sont nocifs pour la santé. Ce qui n’est pas du tout mon opinion sur le sujet. Voilà pourquoi j’ai vraiment envie de voir la différence entre ces 2 types d’alimentation.

  12. Bonjour Nicolas,

    Très très bon défis ;). Je me suis lancé le même il y a plus de deux ans. J’étais parti pour quelques mois, et je ne me suis pas arrêté.

    Personnellement, ça m’a permis de ressentir moins de colère et de stress. Mais aussi plus de légèreté et de mieux être. Effectivement au début le corps réagi pas mal, mais par la suite, ce n’est que tu bonheur.

    Autre point positif : je me suis cultivé, j’ai appris des tones de choses sur le corps humain et la composition des aliments. Par dessus ça, je ne mange que des produits biologiques.
    La création, s’amuser avec les saveurs, les odeurs, les couleurs… bref c’est génial.

    Cette expérience est devenu un nouvel art de vivre ;). Par contre je mange encore parfois du poisson.

    Je suis assez sportif, je pratique les arts martiaux vietnamiens, et aucun problème de ce côté… j’ai peu être gagné en souplesse, mais rien de fondé scientifiquement.

    Merci pour cet article hautement intéressant. Je vais venir te lire plus souvent pour le coup tiens.

    A+,
    Fabien

    1. Merci Fabien pour ce retour très intéressant. 🙂

      Je crois qu’on est sur la même dynamique car justement, je n’ai pas vraiment envie de laisser tomber le poisson (surtout les makis ;-)).

      Toujours est-il, c’est vraiment intéressant d’avoir le retour d’un sportif et la confirmation que manger végétarien ne nuit pas aux performances.

      1. Ce que les gens ne cherchent pas à savoir, c’est qu’il y a un grand nombre de sportif au régime végétarien, même de grands champions. Pour certains, cela accroit leurs capacités.

  13. Pour moi le végétarisme c’est imposé très jeune comme une évidence et je suis devenue végétalienne il y a quelques années pour des raisons éthiques.

    Bien que je ne l’ai pas fait pour ma santé, je me sens à 30 ans plus en forme que jamais et je crois que mon régime n’y est pas pour rien même s’il est aussi associé à un mode de vie sain. Je ne peux donc qu’encourager les autres à en faire autant !

    J’espère que ton expérience te permettra de creuser encore dans la diversité de la merveilleuse et passionnante cuisine végétale (et si tu as besoin d’inspiration, n’hésite pas à fouiner sur mon site : http://pigut.com/).

    J’espère aussi que tu auras l’occasion de te pencher sur les conséquences de notre alimentation sur la planète mais aussi tous ceux qui la peuplent.
    Je suis vegan (http://pigut.com/reflexions/veganisme/) et pour moi cela représente un tout : respecter les autres -tous les autres-, prendre soin de soi et de notre environnement à tous. Je ne me vois pas laisser de côté un de ces paramètres.

    Je suis curieuse de voir où va te mener ce « défi ». 😉

  14. Bonjour Nicolas,

    En espérant que cela te porte chance, tu fais la une pour mon défi interblogueur..ce n’était pas de devenir végétarien…mais avoir moins de stress et plus d’énergie !
    http://ecole-du-bien-etre.net/moins-de-stress-plus-denergie-tenir-le-bon-bout/

    Si le coeur t’en dit, tu peux me laisser un commentaire et/ ou rédiger un court article pour en avertir tes fidèles lecteurs.

    A bientôt pour l’ebook final ! Ca c’est un autre défi !

    Bonne journée
    Karine

  15. Bonjour,
    Je découvre votre vidéo. ça fait plaisir de voir quelqu’un d’ouvert voulant tenter l’expérience du végétarisme. J’attends vos retours d’expérience après 3 semaines.
    Pour ma part végétalien depuis presque 1 an, je n’ai eu que du positif sauf pour les sorties au resto ou c’est un peu plus limitant.
    Par contre j’ai fait une phase de transition (viande 1 fois tous les 2 jours) entre l’omnivorisme et le végétarisme donc je n’ai pas eu de désagréments côté digestion.
    D’autre part si le poisson pourrait être considéré comme sain, il ne l’est plus à cause des multiples pollutions et/ou de la nourriture donnée aux poissons d’élevage, mais ceci est un autre débat…
    Bonne continuation

Comments are closed.