détermination

La qualité à développer pour vous lancer dans l’entrepreneuriat

détermination

Être son propre patron, goûter à une véritable indépendance ou bien développer ses propres projets et vivre de ses passions, qui n’en a jamais rêvé ?

Certains ont même sauté le pas… Inconscience ? Confiance en leur projet ? Envie de se réaliser pleinement ? Peut-être tout cela en même temps. Toujours est-il, ces personnes ont désormais franchi cette barrière alors, pourquoi pas vous ?

Êtes-vous fait pour l’entrepreneuriat et si ce n’est pas le cas, est-il possible de devenir entrepreneur ? C’est ce que nous allons découvrir dès-à-présent.

Avant toute chose sachez que, tout le monde n’est pas fait pour l’entrepreneuriat. Se lancer dans ce type d’aventure demande beaucoup de sacrifices, une forte résistance aux épreuves, une bonne gestion du stress (notamment celui de ne pas pouvoir se donner un salaire à la fin du mois), une réelle capacité à rebondir après des échecs ainsi qu’une endurance permettant de fournir beaucoup d’efforts sans forcément voir des résultats.

Pour éclairer ce tableau sombre, sachez que, comme pour beaucoup de choses, ses qualités ne sont pas innées et peuvent être développées à force de travail sur soi. Pour vous aider un peu plus, je suis convaincu que la qualité à cultiver en priorité pour vous former à l’entrepreneuriat n’est autre que la détermination.

En effet, la détermination vous pousse à travailler des heures durant sans ébranler votre motivation. La détermination vous aide à vous relever après de nombreux échecs. Enfin, la détermination vous permet d’élever votre objectif au plus haut pour vous réaliser pleinement.

« Quoi qu’il arrive, je réussirai ! »

Voilà une phrase difficile à prononcer, surtout lorsque l’on manque de confiance en soi. Pourtant elle est justement un bon remède lorsque vos doutes prennent forme.

Nous pouvons trouver de nombreux cas d’entrepreneurs dont la confiance en eux-mêmes n’est pas toujours au plus haut mais qui pourtant ont réussi (et parfois très bien). Qu’est-ce qui différencie ces personnes ?

Ils croyaient en leur projet et étaient déterminés pour le concrétiser. Encore une fois nous retrouvons notre amie détermination.

Pour finir, j’aimerai également soulever un point induit par une phrase écrite en début d’article : « ces personnes on désormais franchi cette barrière [de l’entrepreneuriat]… »

Cette expression n’est pas très juste car on ne devient pas du jour au lendemain entrepreneur. Il ne suffit pas de déposer les statuts de votre entreprise à la Chambre du Commerce ou à l’URSSAF pour franchir la barrière et devenir du jour au lendemain entrepreneur.

Le travail commence en amont, souvent un an ou deux avant la création officielle de l’entreprise. Tout commence par une idée, une envie puis… le développement de cette fameuse idée, la maturation successive d’un projet de vie. Arrive ensuite, les premiers tests puis, les premières erreurs de parcours, les premiers doutes, les premières questions sur « Comment faire ? »…

On pourrait voir le parcours de l’entrepreneur comme une course d’endurance avec des sauts de haies répartis aléatoirement sur la course. Au départ de la course, vous commencez à courir lentement puis accélérez progressivement, jusqu’à l’arrivée d’une première haie. Vous la sautez puis, inconsciemment vous ralentissez pour plus tard reprendre enfin votre rythme. À cette haie, s’en ajoutera une longue série…

L’idée, pour devenir un véritable entrepreneur c’est d’apprendre à sauter chacune de ces haies (même si parfois vous en faites tomber) et, rester toujours déterminé pour enfin un jour trouver votre second souffle et le rythme adéquat pour ne plus être perturbé par les haies. Ce jour là, oui, vous serez officiellement entrepreneur !

Crédit photo : SeanByrne

...et pour finir, voici quelques liens à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉


--- ! Nouveau ! ---

Comment
VIVRE 
du Web ?


je vis confortablement du web depuis 2011...
et je vais vous expliquer (gratuitement) mes secrets :


 

11 comments

  1. C’est la plus grande qualité à avoir dans la vie en général. D’aucuns auraient appelé ça la Volonté.

    Je suis persuadé que pour réussir à réaliser ses rêves il faut être prêt à ne faire aucune concession et à ne jamais abandonner. Parce que la vie ne sourit pas aux tièdes.

    Réussir et réaliser ses rêves……ou mourir 🙂

  2. Merci à tout les deux pour vos commentaires.

    @Julien : effectivement la volonté va plus loin que le seul cas de l’entrepreneuriat. D’ailleurs, tout conseil d’entrepreneurs pourrait s’appliquer à n’importe qui car, bien que le contexte soit différent, le fond du message est souvent le même.

  3. Je trouve ça fort de se tenir à une idée et d’essayer de la faire évoluer et mûrir en fonction de ses réussites et des leçons de ses erreurs.

    Je pense que c’est une chose que l’on ne peut ressentir qu’en participant activement à l’élaboration de cette idée en faisant donc face aux problématiques que cela pose.

  4. bonjour,

    il y a aussi les étapes : découper son objectifs en étapes à réaliser l’une après l’autre.
    Le mieux est d’inscrire ces étapes sur un agenda. Car chaque étapes est différente en temps de réalisation.
    Et pour s’encourager, barrer au fur et à mesure les étapes réalisées.

  5. @Alex : tout à fait, la difficulté réelle lorsque l’on prend une telle direction est de ne pas se laisser perturber par les idées nouvelles, souvent bien plus séduisantes. J’avoue avoir eu du mal au début car les idées fusent dans tous les sens mais, après coup, je ne regrette nullement mon obstination à rester focaliser sur un même but car, aujourd’hui, ça paye.

    @Pucca : Découper son objectif est très efficace sur le cours et moyen terme, cependant, sur le long terme c’est quasi-impossible. C’est d’ailleurs un sujet qui prend une grande place sur le prochain livre que je suis en train d’écrire. Le plus important, lorsque l’on défini ses objectifs c’est de les revoir et les modifier régulièrement en fonction des résultats : Évaluation -> passage à l’action -> bilan et ré-évaluation -> …

  6. On appele ça « viser en plein coeur de la cible ».

    Ton article résume parfaitement la vie d’un entrepreneur qui est parsemé d’embuches et de succès.

    Certains se lancent dans cette voie en ne pensant qu’aux succès et un obstacle à peine survenu, ils abandonnent et se découragent.

    La détermination nous permet de tenir lorsque tout va mal et on est sur que demain tout cela ne sera qu’un triste souvenir et le succès reviendra.

    Samuel

  7. Cool,
    la persévérance m’habite…
    Un autre éléments : être connecté à sa raison d’être.
    Pourquoi je suis là, qu’ai je à apporter à l’humanité ?
    « Quand un Homme est dans sa légende personnelle, l’univers tout entier conspire à sa réussite »
    Paulo Cohelo,

    Bien à toi,
    Lionel

  8. Entreprendre, c’est tout simplement dans la nature humaine ! Conduire sa propre vie peut être apparentée à conduire une entreprise ! Un peu comme Mr Jourdan qui faisait de la prose sans le savoir, tout le monde entreprend, à son niveau. Anecdote En 1985, un de mes professeurs de gestion créait déjà une club d’aide à la création d’entreprise ! à l’époque – pourtant pas si lointaine – naïvement, je trouvais cela inutile car je pensais qu’il y avait déjà trop d’entreprises ( en nombre )! Depuis j’ai un peu étudié l’économie, la démarche entrepreneuriale, en particulier les travaux de Joseph Schumpeter ( 1947 ). D’après lui et je me range à cette idée – Le coeur de l’action et la raison d’être d’entreprendre c’est innover ! Bien sûr, il faudra gérer, manager, financer l’entreprise et assurer un leadership interne comme externe.
    Quid du nombre d’entreprises en 2013 ?
    Je dirai que comme pour les courses hippiques tous les chevaux inscrits au départ ne courent finalement pas, certains ne passent pas la ligne d’arrivée, d’autres ont des carrières éphémères. Entreprendre dans la vrai vie, c’est bien une course à obstacles inconnus contre le temps une compétition contre les autres, contre soit même, et l’adversité ! Dans cette image sans prétention vous pourrez voir qu’il y a le cavalier et la monture ! On ne peut pas entreprendre seul ni pour soit !

Comments are closed.