menu
 Nicolas Pène - Stratège en Influence et Persuasion
Faut-il compter sur la chance pour réussir ?
IMPORTANT :

Commencez ICI !

Faut-il compter sur la chance pour réussir ?

J’ai aujourd’hui le plaisir d’accueillir, au travers de cet article invité, Charles auteur du blog Vie Explosive. Il va nous expliquer, au travers de celui-ci, une méthode pour arriver à ses objectifs sans compter sur le facteur chance. Des conseils concrets et efficaces dont je recommande l’application.

Trêve de bavardages, je laisse la place à Charles afin qu’il nous détaille au mieux sa méthode :

Faut-il compter sur la chance pour réussir ?

Pour moi, la chance est un concept qui a été inventé par des personnes qui avaient besoin d’une excuse. Ainsi c’est facile : « Je n’ai pas de chance moi, c’est facile pour toi, la chance te sourit ».

Bien souvent les personnes qui disent ça, ne savent rien de celui à qui elles s’adressent. Elles ne savent pas que pour en arriver là, il ne s’est pas laissé faire, et il a travaillé dur.

« Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; qui ne veut rien faire trouve une excuse. »
Proverbe arabe

Il faut donc arrêter de se trouver une excuse et avancer. On se crée sa vie, elle n’arrive pas par chance. On provoque ce que l’on a, ce que l’on devient.

Si vous souhaitez devenir riche, être financièrement indépendant, ceinture noire de Tae Kwon Do, ou plus mince, ne comptez pas sur la chance. Travaillez. Il n’y a que ça. Celui qui veut perdre 10 kgs n’attend pas qu’ils s’en aillent tous seuls, il mange mieux, moins et fait du sport.

Si vous souhaitez évoluer et vous créer votre vie, afin d’en être l’acteur et non plus le spectateur, vous devez :

1. Définir des objectifs à long terme (voir loin)

Voyez grand, et fixez vous des objectifs selon la méthode SMART :

  • Spécifique : votre objectif doit être très spécifique bien défini, il ne doit pas être vague ;
  • Mesurable : il faut que l’on puisse évaluer le pourcentage d’évolution, si on l’a rempli à 50% ou plus ;
  • Atteignable : même si vous avez vu grand, il faut que cet objectif soit atteignable. S’il vous parait difficilement atteignable alors que faire pour qu’il le devienne ? Découpez-le en petits objectifs. « Celui qui veut déplacer la montagne commence par déplacer les petits cailloux ».
  • Réaliste : éteindre le soleil n’est pas réaliste. Devenir patron l’est. Il ne sert à rien de courir après un objectif irréaliste ;
  • Temporel : vous devez vous fixer un temps pour l’atteindre, sinon vous procrastinerez. Il faut avoir une date butoir, et c’est par ce temps que l’on pourra mesurer nos progrès.

Faites attention à ne pas trop en avoir en même temps. Si vous en avez beaucoup, prenez les 3 plus importants, et réalisez les autres après. Vous ne pouvez pas vous concentrer correctement sur trop d’objectifs en même temps. Sinon vous serez vite débordez et n’en réaliserez aucun.

Ecrivez-les, partagez-les, rendez-les publics afin de vous engager.

2. Etablir votre stratégie pour les atteindre

Maintenant que vous savez ce que vous souhaitez, établissez votre stratégie. Si vous souhaitez gagner 2 000€ par mois supplémentaire, en pilote automatique alors vous allez vous renseigner demain sur l’immobilier. Le mois prochain vous faites vos recherches et consultez régulièrement les annonces immobilières. A la fin de l’année vous ferez votre premier investissement.

3. Vivre la vie que vous souhaitez

Vous voilà 10, 15, 20 ans après. Vous avez réussi dans ce que vous vouliez faire. Et maintenant on vous dit que vous avez de la chance d’avoir cet argent supplémentaire. Que ça n’arrive pas à tout le monde de pouvoir investir. C’est ce genre de personne qui dit aussi très souvent : « Si seulement … »

Vous pouvez donc répondre à votre interlocuteur que vous avez bien travaillé pour gagner plus d’argent, que vous avez agi et fait les démarches. Vous lui répondez simplement que la chance n’existe pas. Que vous avez provoqué volontairement votre destin.
Ceux qui ont réussi se sont bougés pour en être là où ils sont. Tomas Edison, alors que tout le monde lui disait qu’il était impossible de créer une source de lumière grâce à l’électricité, y est quand même parvenu au bout de 10 000 essais.

Le changement n’est pas immédiat. On n’a pas la vie que l’on souhaite en un clin d’œil. Il faut réagir donc au plus tôt et commencer à opérer les changements, commencer par changer de comportement. Cesser de se trouver une excuse et assumer.

Ceux qui ont réussi n’ont pas eu de la chance, ils l’ont provoquée, ils ont pris une décision ferme. Alain Bernard n’est pas devenu Champion Olympique par hasard, par un coup de chance parce qu’il était en forme le jour de l’épreuve. Non il l’est devenu à force de s’entrainer, à force de passer du temps à nager, faire de la musculation.

On a bien sûr toujours le choix de rentrer chez soi, et d’allumer la TV ou de sortir le soir. Ou bien on peut se motiver pour avancer, travailler sur soi pour atteindre ses rêves, ses buts. Est-ce facile ? Non absolument pas. On voit souvent « Gagnez 5 000€ par mois sans effort sur internet », mais il n’en est rien. Certes il est possible de gagner une telle somme sur internet, mais on ne fait pas ça en un jour, et c’est loin d’être facile. Alors il n’est pas question de chance.

Une chose à retenir : Croyez en vous, en vos projets, et foncez, travaillez dur. On a de la chance lorsque l’on a adopté le bon comportement.

Charles est l’auteur du blog www.vie-explosive.fr. Passionné de développement personnel, et du web en général, son blog traite donc de la réussite, la motivation, le succès mais aussi des finances personnelles et de la santé, éléments essentiels pour arriver au bonheur.Il expérimente tous les moyens pour sortir de sa zone de confort et apprendre la réussite.

Crédit photo : Bala

Vous appréciez les conseils prodigués dans cet article ?
Cliquez vite ici pour en savoir plus GRATUITEMENT !

★ Découvrez Les Formations ★

  1. Charles

    Merci Nicolas de m’avoir accueilli sur ton blog!

  2. N.

    C’est plutôt à moi de te remercier pour ton initiative ainsi que pour cet article de qualité :)

  3. laurence aboneobio

    J’avais aussi écrit un article sur ce sujet : « pour réussir il faut travailler sa chance » avec le témoignage en vidéo d’un directeur de MBA qui donne des conseils pertinents.

    http://www.aboneobio.com/blog/post/2010/01/10/Pour-reussir-il-faut-apprendre-a-travailler-la-chance

  4. Sophie | Esprit de Succès

    Je partage tout à fait cet avis qu’invoquer la chance sert d’excuse à ceux qui ne font rien. D’ailleurs, ce sont rarement ceux qui réussissent qui parlent de chance car ils savent tout ce qui se cache de travail derrière les résultats obtenus !
    Tout comme Sacha Guitry disait « le talent c’est un peu d’inspiration et beaucoup de transpiration », j’ai envie de dire, la réussite c’est un peu de chance et beaucoup de…persévérance ! :)

  5. Fabrice

    Cela me rappelle un interview de Nicolas Vanier.Il disait que cela l’énervé lorsqu’on lui disait « vous avez de la chance! ». Car ces gens ne se rendait pas compte de tout les sacrifices qu’il a fait pour mener sa vie hors norme.

    A ma mesure, on me dit souvent aussi cela. Bon, quand j’ai de la patience je leur dit ce qu’il en est, que cela exige des sacrifices, que c’est pas facile mais que bq de monde peuvent le faire. Bon, parfois cela met mal à l’aise certains…

  6. Grégory

    Voila un article qui aurait pu faire partie de la dernière édition de la Croisée des blogs. Et il aurait largement eu sa place tellement il est clair et bien argumenté …

    Je ne peux que plussoyer …

    La chance est un écran de fumée pour masquer le réel travail, et les sacrifices comme le signale Sophie, qu’il y a derrière un résultat probant.

    Qu’une solution : se remonter les manches et agir.

  7. Fabrice

    ha ok je vois Nicolas, je préfère alors le mot hasard qui me semble moins connoté.

  8. N.

    Merci à tous pour vos commentaire :)

    Sophie, Fabrice et Grégory : Je suis entièrement d’accord avec l’excuse ou plutôt le prétexte chance.
    Cependant, j’aimerais dissocier 2 choses, la chance comme justification et le facteur chance.
    Pour le premier terme, on rejoint tous la même pensée : la réussite ne doit en rien être justifiée par la chance, car elle est, généralement, issue de travail, volonté et persévérance.
    Concernant le second terme, c’est plus dans le sens « je vais travailler intensément, ainsi je maitriserai le facteur chance ». En fait, ce que j’essaye d’expliquer, c’est qu’il ne faut surtout pas négliger le facteur chance, que l’on appelerait plus exactement hasard. Celui-ci peut nous apporter des directions nouvelles ou redistribuer les cartes (d’où un besoin de se réadapter).
    Sur ce dernier point, l’article de JP de RevoPerso sur les génies en dira probablement plus que ce simple commentaire.

    NB : merci Sophie pour la citation :)

  9. pasde

    Pas de chance… une phrase qui revient assez souvent dans le langage courant. On a tendance à associer beaucoup de choses à la chance mais qu’en est-il vraiment ? :) La chance rend optimiste

  10. Julien

    Nicolas, charles, vous savez à quel point je m’accorde à cette idée de la chance. Je pense même que la notion « je n’ai pas de chance » va plus loin, puisqu’elle relève parfois tout simplement d’un etat d’esprit négatif (le trop connu verre à moitié vide). Difficile d’entreprendre un veritable changement lorsque chaque détail nous sert à justifier que nous sommes maudits! A+

  11. N.

    Cet état d’esprit du verre à moitié vide n’est que trop vrai.
    En côtoyant des personnes se disant malchanceuses, on peut se rendre compte qu’en général leur « malchance » vient plus de leur état d’esprit que d’un fait établi.
    De plus, j’ai pu constater que certaines personnes entretiennent c’est état d’esprit afin d’attirer la sympathie de leur proche. Un besoin de reconnaissance.

  12. Emmanuel

    Juste une chose MERCI :)

  13. Julien

    Pour moi les personnes chanceuses se sont avant tout construit l’environnement qui leur a permis d’avoir cette chance. En effet, comment obtenir de très bonnes opportunités si on s’entoure de gens pessimistes qui ne pensent qu’à soi, n’ont rien à partager, etc. Il faut savoir forcer la chance…

  14. Nicolas

    entièrement d’accord avec toi Julien ;-)