menu
 Nicolas Pène - Stratège en Influence et Persuasion

Bienvenue :-)

Pas de panique, l'article que vous voulez lire se trouve ci-dessous, mais avant j'ai un petit cadeau pour vous...

Je vous donne GRATUITEMENT mes secrets d'expert en PNL et Persuasion pour apprendre à :

Convaincre n'importe qui très facilement !

Cliquez vite sur ce lien pour découvrir vite TOUT ça :

Je découvre maintenant les secrets des pros !

Êtes-vous un hypocrite ?

L’hypocrisie, personne n’apprécie ce type de comportement. Pourtant, nous le retrouvons régulièrement et tout particulièrement dans certains domaines comme par exemple la politique.

En effet, quel que soit son parti ou l’importance de son statut, le politicien type est fréquemment assimilé à une personnalité passée maître dans l’art de la « langue de bois ». On le voit ainsi comme un spécialiste des promesses superflues s’indignant de manière excessive vis-à-vis des actes et paroles venant d’un parti opposé au sien.

Cet exemple reflète particulièrement bien la définition faite de l’hypocrisie, c’est-à-dire l’art de s’attribuer des vertus et des opinions qui ne sont pas les nôtres.

En politique nous comprenons bien l’importance attribuée à une telle démarche. Entre le besoin de séduire les électeurs et la pression exercée par les parties afin de garder une unité et une même ligne de penser, il est très difficile pour un homme politique de préserver son identité et plus encore d’être un mouton noir.

Quoi qu’il en soit, l’hypocrisie n’est pas appréciée et cela semble tout à fait compréhensible. Cependant, si nous y réfléchissons de façon honnête, nous sommes tous d’une façon ou d’une autre hypocrites et, comme pour nos amis de la politique, l’origine est la même : le regard des autres.

En effet, n’avez-vous jamais affirmé un propos allant à l’encontre de vos opinions ? Que ce soit par simple envie de ne pas froisser notre interlocuteur ou par pression sociale, il nous arrive tous de masquer nos véritables pensées pour au contraire dire ce que nos interlocuteurs veulent bien entendre.

Sans dire ouvertement tout ce que nous pensons, faire preuve de sincérité et garder une cohérence entre nos pensées et nos dires demande du courage. Ainsi, avant de condamner une personne hypocrite, il convient de se demander si nous même nous aurions eu le courage de nos opinions. Là est la véritable question !

Si tel est le cas, cela signifie alors que nous sommes sur une bonne voie : celle de la cohérence avec nous même et du respect de nos propres pensées.

Faire preuve de sincérité et taire l’hypocrite qui est en nous demande du courage mais le jeu en vaut la chandelle pour qui souhaite exprimer librement ses pensées et surtout assumer pleinement sa propre personne.

Photo : Eric Constantineau

Vous appréciez les conseils prodigués dans cet article ?

CLIQUEZ vite sur sa tête pour en savoir plus GRATUITEMENT :

  1. bgn9000

    bonsoir, je suis un hypocrite consommateur qui voit sa planète se dégrader et qui ne fait rien pour changer cela. qui veut me lancer la première pierre? et, d’un autre côté, que suis-je censé faire, ne suis-je pas pris à mon propre piège ?

  2. N.

    Hello Bgn :)
    Bien loin de l’hypocrisie, je pense au contraire que ton commentaire traduit une réelle sincérité. Prendre conscience des choses, premier pas vers le changement, n’est pas aisée et livrer de telles opinions et assumer le constat relève bel et bien du courage.

  3. Phileas

    C’est vrai que « la pression exercée par les parties » peut amener son homme a promettre l’impossible ! :-D

  4. Axel

    Oui c’est bien malheureux en effet que l’on finissent fréquemment par user de l’hypocrisie par recherche d’approbation.
    D’ailleurs pour faire un petit parallèle avec les relations hommes-femmes ou en séduction de façon générale, la fausse gentillesse qui consiste à attendre quelque chose en retour, est en faite un moyen hypocrite d’amener une personne à être séduite par nous. Par exemple : offrir des fleurs, vouloir aider à tout bout de champs…

  5. amine

    bonjour nicolas,je pense qu’avant d’éxiger des autres qu’ils soit sincére ,essayant un peut d’etre sincére avec nous méme ,l’univers nous renvois notre propre image,si on est hypocrite forcément on rencontreras pas mal de ces personnes sur notre chemin.
    a bientot pour d’autre post.

  6. N.

    Merci à tous pour vos commentaires.

    Effectivement, l’origine de nos attitudes « hypocrites » vient de notre besoin d’approbation, le regard des autres influençant fortement nos paroles et parfois nos actes.

  7. amine

    c’est vrai qu’on se souci plus du regard des gens que du regard qu’ on a de nous meme,c’est dur de se regarder en face,la plupart des gens se rassure en se payant de grosses voitures ,de grosses maisons,ils accumulent des choses pour se rassurer pour se donner une image,je pense que c’est le combvle de l’hypocrisie.

  8. LaManouchka

    Excellent, ça me rappelle une anecdote : 1 homme et une femme se moquent d’Adam et Eve qui n’ont pas su se retenir de goûter au fruit défendu et affirment que s’ils avaient été à leur place, l’humanité vivrait toujours dans le jardin d’Eden.

    Un de leurs amis qui a entendu cela leur demande de garder une boîte en carton chez eux jusqu’à ce qu’il vienne là récupérer. Sa seule condition est qu’ils ne l’ouvrent surtout pas.

    Les premiers jours, ils entendent des bruits étranges en provenance de la boîte mais n’y touchent pas mais plus le temps passent et plus ils sont intrigués.
    Au bout d’un mois, n’en pouvant plus, ils ouvrent la boîte pour comprendre l’origine du bruit. Ils découvrent alors une gamelle d’eau, une autre de nourriture et un oiseau… qui s’envole aussitôt la boîte ouverte !

    Moralités :
    – On ne sait jamais comment on réagirait à la place des autres, car on n’est justement pas à leur place
    – La curiosité est (parfois) un vilain défaut

  9. N.

    LaManouchka : Hello et merci pour cette sympathique histoire qui colle superbement bien avec l’article :)

  10. Miaou -Isabelle

    Je pense qu’il y a un cheminement à faire dans la vie sur ce sujet.
    Ado, j’étais entière et meme la « diplomatie » me paraissait hypocrisie.
    J’ai appris au fils des années à toujours etre sincere sans blesser les gens , parfois simplement en me taisant car il y a des conflits sterils qui n’apportent rien à personne
    Pour etre heureux je pense qu’on a besoin d’etre en accord avec soi meme et ses valeurs
    J’ai au cours de ma vie , fais 6 mois d’immobiliers en tant que vendeurs. j’étais un tres bon éléments mais c’était hors de mes « valeurs » Ca me rendait malade. donc j’ai arrêté !
    Evité l’hypocrisie demande parfois d’affronter les autres, mais ce courage est récompense car nous gardons alors notre intégrité intérieur et apprendre à dire à l’autre , aux autres, « tu penses ainsi, je pense autrement » est un art qui se développe en pratiquant, non ? qu’en penses tu ?

  11. N.

    Hello Isabelle,

    Je pense que tu as dis l’essentiel en disant d’être « en accord avec soi-même » car tout est là.

    Pour répondre à ta question, je pense effectivement que c’est un travail qui demande patience et efforts car on ne peut sortir de nos schémas classiques sans un minimum de pratique et de recul.

  12. Identitools

    C’est dingue, je ne comprends pas ce besoin quasi-maladif de certains à vouloir à tout prix plaire à « tout le monde », adapter son discours en fonction du public en allant jusqu’à dire le contraire même de sa pensée c’est mission impossible pour moi.

    Autant parce que c’est profondément stupide de renier ses convictions pour plaire à une fraction de population A tout en déplaisant à une autre fraction B (minoritaire ou non) qui elle répondrait peut-être plus de nos propres convictions 0o’ (s’en est à perdre la tête cette histoire…) autant parce que l’on ne vit pas pour jouer un rôle, mais vivre sa vie (oui c’est l’intérêt d’une vie unique, pas de « continue », impossible de « rajouter des pièces ».

    Et puis en passant, avoir quelques ennemis ça à son intérêt également. (critiques parfois pertinentes, pression poussant à se surpasser, etc…)

    Bref, quitte à déplaire il faut parfois savoir dire merde et ne pas édulcorer ses phrases afin de continuer à être un individu ;)

  13. Nicolas

    Salut Identitools et merci pour ton commentaire :)

    C’est surtout la peur du rejet qui pousse à être « consensuel ».

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, ne pas plaire à certain implique que l’on impacte réellement les gens et que l’on affirme son caractère. De plus, ça peut amener au débat se qui permet d’affûter encore plus ses idées ;-)