menu
 Nicolas Pène - Connaissance de Soi (ennéagramme) & Stratégies Business

Les Secrets de la réussite de Cédric Vimeux, l’auteur de Virtuose Marketing… Interview

Les conseils de développement personnel fonctionnent-ils vraiment ? Comment ceux qui réussissent de grandes choses s’y prennent-ils ?

Bien que j’ai déjà résolu la première question depuis longtemps (oui ça marche), la seconde quant-elle, ne cesse de me passionner et ce… depuis des années.

Pour comprendre le succès des meilleurs, il est important de connaitre leur histoire, ce qu’ils ont vécu et comment ils ont réussi à franchir les difficultés. C’est ici que se trouve le véritable intérêt… et non dans le copier-coller de leurs techniques.

Dès lors, pour vous aider dans ce sens, j’ai eu il y a peu le véritable plaisir d’interviewer un des grands noms du web-marketing.

Vous le connaissez sûrement, il s’agit de Cédric Vimeux du blog Virtuose Marketing.

 

En fait, si j’ai choisi de l’interviewer c’est que, outre le respect et l’admiration que j’ai pour son travail, je sais que Cédric est un véritable exemple à suivre en terme de développement personnel. En effet, quand beaucoup restent sur des théories et de grandes phrases, Cédric lui applique concrètement les préceptes du développement personnel à sa vie aussi bien professionnelle que personnelle… et les résultats sont là.

Pour toutes ces raisons, mais aussi pour la richesse et la sincérité de ses réponses, je vous invite à découvrir sans plus attendre cette excellente interview :

Interview de Cédric Vimeux

Nicolas : Bonjour Cédric, tout d’abord pourrais-tu te présenter rapidement ?

Cédric : Salut Nico,

Oui, bien sûr.

Je m’appelle Cédric VIMEUX. J’ai 36 ans. Je vis de mon activité sur Internet depuis 2008.

Je suis le créateur et le principal rédacteur du blog Virtuose Marketing, et du Club Affiliation Pro. Un club dans lequel mon associé Ludovic Gautier et moi aidons les membres à développer leurs revenus grâce à l’affiliation.

Le Club Affiliation Pro est l’une de mes plus belles réussites. Nous allons bientôt fêter ses trois ans. J’en suis assez fier.

Nicolas : En moins de 2 ans, tu es devenu l’une des références dans l’univers pourtant très concurrentiel du webmarketing. À quoi est due, selon toi, une telle réussite ? Qu’est-ce qui te différencie de ceux qui échouent là où aujourd’hui tu excelles ? (et pas de vraie/fausse modestie ici 😉 )

Cédric : Ah ah, c’est gentil Nicolas. Mais tu sais, je n’ai pas vraiment l’impression d’exceller… Un jour, peut-être…

Mais concernant la « réussite », que ce soit sur Internet ou ailleurs, il faut savoir une chose : il n’y a AUCUN secret.

Tu sais, je vois énormément de gens courir après le « secret de la réussite ». Un peu comme si la réussite se trouvait à l’intérieur d’un coffre-fort. Tu ne connais pas la combinaison, tu n’auras pas de succès. Tu connais la combinaison, tu ouvres le coffre…  et à toi la GLOIRE…

Je te donne cet exemple parce que je l’ai lu récemment dans un livre de développement personnel.

Or, tout ça, c’est de la connerie. De la bouillie pour les chats. Des promesses de politiciens.

La vérité, c’est que le « Secret de la réussite », tout le monde le connait (même si beaucoup font semblant de l’ignorer, parce que ça les arrange…).

Ce secret, c’est « persévérer, quoi qu’il arrive, sans jamais abandonner, sans jamais chercher d’excuses ! »

Alors, ça veut dire quoi « persévérer, quoi qu’il arrive, sans jamais abandonner, sans jamais chercher d’excuses ! »

Je vais te donner un exemple :

Depuis cinq ans que je me donne à 100% dans le webmarketing, j’ai croisé ÉNORMÉMENT de gens qui voulaient vivre de leurs sites web. Beaucoup étaient bien meilleurs que moi dans de nombreux domaines. Pourtant, la plupart ont abandonné.

Pourquoi ?

J’ai posé la question à certains d’entre eux, et voici les trois réponses que j’ai le plus souvent entendues.

  1.   « Je manque de temps pour y travailler. »
  2. « Les résultats sont trop longs à venir. »
  3. « Je n’ai pas assez d’argent pour me permettre d’investir et de continuer. »

C’est quoi ces trois phrases ? Ce sont des excuses !

J’explique chacune d’elles…

1. « Je manque de temps pour y travailler »

Le manque de temps n’est pas un problème, c’est un RÉSULTAT. Le résultat d’un manque de FOCUS. À ceux qui disent « manquer de temps », je leur conseille vivement de revoir leurs priorités.

Comment ?

Il suffit de prendre une feuille et un stylo, et de faire la liste de son emploi du temps COMPLET de la semaine. Du travail, en passant par les courses, jusqu’aux moments de détente devant la télé (ou sur Facebook…)

Bref, de TOUT noter. Absolument tout.

Puis, pour chaque point, se poser cette question : « Est-ce indispensable ou puis-je le supprimer ? »

Bref, il suffit de se séparer du superflu. De TOUT ce qui n’est pas INDISPENSABLE.

Rien qu’en faisant ce petit exercice, on peut aisément se libérer plusieurs heures par semaines. À condition de le faire sérieusement.

2 « Les résultats sont longs à venir »

Qu’on mette les choses au clair : rien de durable ne se construit rapidement. Tu connais le dicton : « Paris ne s’est pas faite en un jour. D’ailleurs, elle n’est toujours pas terminée ! »

Nombreux sont ceux qui cherchent la réussite « rapide »… Ils la cherchent depuis des années… Et la chercheront des années encore…

Alors bien sûr, le succès PEUT arriver du jour au lendemain. Je pense par exemple au chanteur qui sort une nouvelle chanson et que cette dernière se retrouve numéro 1 des ventes. Et alors il devient un phénomène mondial.

Mais ce chanteur là ne s’est pas levé un beau matin en se disant « Tiens, aujourd’hui, je vais me lancer dans la musique et être numéro 1 ce soir ! »

La vérité, c’est que ce mec-là chante probablement depuis des années. Depuis tout petit peut-être. Il a composé des centaines de chansons qui n’ont jamais marché. Il a fait des centaines de petits concerts dans des bars. Devant des péquins qui s’en foutaient royalement de sa musique. Et des alcoolos dont le seul truc qui les intéressait était d’avoir un « fond musical » pendant leur saoulerie.

Le mec, il s’est pris des revers pendant des années. À tel point où, plus d’une fois, il faillit balancer sa guitare et son micro par la fenêtre de son studio. Ou même, se balancer lui…

Pourtant, il ne s’est pas arrêté. Il a persévéré. Il a continué à y croire. Il a continué à chanter et à composer. Inlassablement. Même si les gens s’en foutaient. Jusqu’au jour où sa patience a été récompensée.

Bref, je te raconte ça parce que je vois beaucoup de gens laisser tomber BIEN TROP TÔT. Et souvent, à deux doigts de la réussite. Tu sais, un peu comme ce mec (dont le nom m’échappe) qui a arrêté de creuser dans sa mine d’or, car il ne trouvait rien. Il l’a revendu pour deux bouchées de pain et le nouveau propriétaire a trouvé le filon d’or… à moins d’un mètre après que son prédécesseur ait abandonné.

Ce mec, s’il avait persévéré ne serait-ce qu’un mètre de plus, il aurait été riche. Et c’est malheureusement ce qu’on voit souvent dans le monde de l’entreprenariat. Trop de gens abandonnent à quelques coups de pioche de la réussite.

Donc, oui, les résultats sont longs à venir. Mais ceux qui les obtiennent sont principalement ceux qui ont persévéré suffisamment pour les obtenir. Il faut juste laisser le temps au temps.

Alors ça, c’est difficile, je sais, mais c’est indispensable.

3 « Je manque de moyens pour investir et continuer. »

Alors… le manque d’argent…

Dans la plupart des cas, c’est une fausse excuse.

Je vais te raconter une histoire véridique. Je raconte toujours la même, mais c’est la plus criarde de vérité.

Un jour, au hasard des rues, j’ai recroisé un pote que je n’avais pas vu depuis des années. Il m’expliquait qu’il était au courant de tout ce que je faisais sur Internet, car il avait fait une recherche sur moi.

Il m’expliquait ensuite qu’il aimerait bien faire de même, mais qu’il n’avait pas les moyens pour démarrer. Il ne pouvait pas se payer d’hébergeur, d’autorépondeur, etc. Bref, il manquait de sous…

Et là, il rentre dans un bureau de tabac et achète deux cartouches de clopes. Une pour lui, une pour sa femme (20 paquets !). Apparemment, sa femme et lui fumaient chacun un paquet par jour… Je te laisse faire le calcul de leurs dépenses mensuelles en cigarettes…

Je me rappelle aussi d’une autre personne qui disait « ne pas avoir assez d’argent pour se mettre à son compte », mais qui fit ensuite un TRES GROS crédit pour se payer une GROSSE voiture…

Bref, on en revient à ce que je disais juste avant : tout est une question de priorité.

Tu veux quoi ? Tu veux lancer une entreprise sur Internet ou tu veux fumer un paquet de clopes par jour ? Tu veux te mettre à compte et mettre toutes les chances de réussite de ton côté, ou tu veux faire un crédit à la consommation pour t’acheter une grosse voiture ?

Tout est une question de FOCUS. De priorités.

Je te donne un dernier exemple : le mien.

Quand je me suis lancé sur Internet, je n’avais pas un rond à investir. J’étais à découvert et au chômage. Mon compte était dans le rouge. Pire, les Assedics m’avaient viré, car je ne m’étais pas présenté à un rendez-vous. Je ne touchais plus aucun revenu, ni aucune aide.

Pourtant, à l’époque, je voulais m’acheter des bouquins sur l’affiliation et m’inscrire au Club Editeur Internet de Christian Godefroy.

Qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai fait le tour de chez moi et j’ai vendu tout ce que j’ai pu : mes livres, ma collection de jeux-vidéos (je collectionnais les jeux X-Box), mon perfecto « Métallica », des objets, quelques meubles, etc.

Bref, je me suis séparé de TOUT ce qui n’était pas essentiel à la survie de ma famille (même si je regrette un peu mon cuir Métallica…)

C’est grâce à l’argent de ces ventes que j’ai pu acheter des ebooks sur l’affiliation, des produits avec droits de revente inclus, m’inscrire au Club Editeur Internet, et lancer mon business en ligne.

C’était difficile à faire. Autant pour moi que pour Alexandrine (ma compagne). Mais si je ne l’avais pas fait, je ne serais probablement pas ici aujourd’hui.

Nicolas : Cédric, tu as fait allusion à ton compagne, Alexandrine. J’ai cru comprendre que tu apportais une plus grande importance à ta vie familiale plutôt qu’à ta vie professionnelle. Avec un tel alignement, est-il malgré tout possible d’atteindre de grands résultats dans sa vie professionnelle ?

Cédric : De grands résultats dans la vie professionnelle…

Je te pose une question. Pourquoi certaines personnes cherchent-elles à avoir de grands résultats dans leur vie professionnelle ?

Pour une seule raison : parce que ça les rend HEUREUX.

Moi, je fais la même chose : je donne un maximum d’importance à tout ce qui me rend vraiment HEUREUX.

Et rien au monde, absolument RIEN, ne me rend plus HEUREUX que les instants que je passe avec Alexandrine et Mathys (mon fils).

Rien au monde ne me rend plus HEUREUX que de rire et de jouer avec eux en passant nos journées dans des parcs d’attractions ou des zoos.

Rien au monde ne me rend plus HEUREUX que nos fameux « câlins à trois » (on s’enlace tous les trois, en se faisant des bisous, des chatouilles, et parfois des grimaces).

Et rien au monde ne me  rend plus HEUREUX que de m’installer devant l’ordi avec mon fils et jouer avec lui à un jeu vidéo ou écouter de la musique (« Papa, mets Gangnam Style, stp… », « Euh… Tu préfèrerais pas Rammstein ? »)

Tu sais, c’est quand je suis avec eux que je me sens vraiment en vie. Apaisé. Serein. Je recherche constamment leur présence. Parce que c’est ça qui me rend VRAIMENT heureux.

Alors, quelle est la place du « professionnel » dans tout ça ? C’est simple :

Mon business n’a qu’un seul objectif (un seul) : nous permettre de gagner suffisamment pour vivre sereinement, faire quelques sorties, et se faire plaisir (cadeaux, etc.)

Pas besoin de gagner des millions pour cela.

Et puis, de toute façon, est-ce que je serais plus heureux si je gagnais plus d’argent ? La réponse est NON.

D’ailleurs, dans les années 70, Brickman a justement démontré que le bonheur n’augmentait plus au delà d’un certain niveau de revenus. Je t’explique :

Dans son étude, il a interrogé des gagnants du loto. Certains avaient même raflé plusieurs millions de dollars. Tu imagines ?

Puis, pour constituer un groupe test, il a pioché des noms au hasard dans l’annuaire téléphonique. Des Messieurs et Madames Tout-le-monde.

Il a ensuite posé à tous des questions simples comme « Êtes-vous heureux en ce moment même ? », « Pensez-vous être davantage heureux dans l’avenir ? », « Jouissez-vous des petits plaisirs de la vie, comme lire une blague, vous balader dans un parc et regarder la nature, vous amuser avec des amis, etc. ? »

Les résultats vont peut-être te surprendre, mais ils ont démontré que ceux qui avaient gagné au loto n’étaient pas plus heureux que les autres. Il s’est même rendu compte que ceux du groupe « test » profitaient davantage des plaisirs SIMPLES de la vie.

Une autre étude, menée par Ed Diener, a révélé que même ceux qui figuraient sur la liste Forbes des cent personnes les plus riches du monde n’étaient pas fondamentalement plus heureux que ceux de la classe moyenne.

D’autres études ont également été menées sur la corrélation entre argent et bonheur. Et TOUTES, je dis bien TOUTES, tendent à démontrer qu’à partir d’un certain niveau de revenus, gagner plus d’argent ne nous rend pas forcément plus heureux.

C’est pour cette raison que je ne cherche pas vraiment à gagner plus. Mes revenus nous conviennent. À ma famille et à moi.

Faire plus, ce ne serait pas du temps passé pour gagner plus d’argent, mais des instants de bonheur perdus. Du temps que j’aurais pu passer avec ceux que j’aime. Du temps pour rire, jouer, et profiter de la vie.

C’est pour cela que je ne cherche pas à me lancer dans la « course à l’argent. »

Après, j’adapte quand même mes revenus aux besoins de ma famille. Si un jour ma famille me demande plus, alors je m’arrangerai pour gagner plus. Mais pour le moment, tout va bien 😉

D’ailleurs, c’est aussi pour passer un maximum de temps avec ma femme et mon fils que j’ai fait le choix d’abolir de mon business TOUT ce qui réclame ma présence physique à un instant T. Comme le téléphone, les messageries instantanées, les rendez-vous, ou les interviews via téléphone ou skype ;o)

La raison est simple :

Supposons que tu me donnes rendez-vous sur Skype demain à 15 heures. Demain matin, je me lève. Il y a un grand soleil. Alexandrine me dit « Eh, on n’en profiterait pas pour aller à Bagatelle et faire un petit tour sur la plage ? »

À notre rendez-vous de 15 heures, tu seras seul. Parce que je serai en train de me dorer la rondelle. Ou de prendre des photos de mon fils en train de rire aux éclats dans un manège.

Bref, comme je ne veux faire de faux bond à personne, et comme je ne veux louper AUCUN moment avec ma famille, je préfère éviter tout ce qui réclame ma présence physique.

Ma priorité, c’est ma famille. Je veux être disponible à 100% pour eux.

Nicolas : Et tu as bien raison. 🙂
Quelle est selon toi ta meilleure erreur ? Celle qui t’a le plus apporté ?

Cédric : Alors, ça, c’était vraiment la question à NE PAS me poser, parce la réponse risque d’être longue. Très longue.

D’ailleurs, pour être précis, il ne s’agit pas d’une « erreur », mais carrément d’une « défaite ».

La plus belle défaite de ma vie. Celle qui a façonné une partie de celui que je suis aujourd’hui. Une défaite dont je n’ai jamais parlé…

Cette défaite, elle s’appelait Christelle.

Pour t’expliquer pourquoi, je dois tout te raconter du début (c’est pour cela que ça va être long).

Alors, que dire de Christelle ? Elle a été mon premier Grand Amour, ma Muse… et l’origine de ma chute.

J’avais 16 ans que je l’ai rencontrée. Elle en avait 19.

A l’époque, j’étais le plus petit de la classe (je mesure 1m65). J’étais horriblement maigre et boutonneux. Et pour couronner le tout, je me faisais tabasser par tout le monde. Par les mecs : grands, beaux, forts. Et même par quelques filles…

Je faisais partie des rejetés de la classe. Des petites merdes qui ne servent qu’à amuser les autres. Des taches dans le décor.

Pire :  j’étais le meilleur en Maths et le chouchou du prof… Bref, tout pour me faire tabasser encore plus…

Je ne sais pas si tu as vécu ça, toi, Nico… Tu sais, quand tu es en cours de sport et que le prof demande aux deux leaders de ta classe de se constituer chacun une équipe pour jouer au foot. Chaque chef choisit à tour de rôle un camarade de classe pour rejoindre son équipe.

Et puis arrive le moment où il ne reste plus que les « brèles », les maigres, les « pas sportifs ». Ceux dont personne ne veut,parce qu’ils risqueraient de les faire perdre…

Je faisais toujours partie de ceux qui restent…

C’était toujours le même scénario. Les chefs choisissaient les membres de leurs équipes, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que l’un de mes copains et moi. On était toujours les deux derniers. Et là, j’entendais souvent des phrases comme « Pfff… Monsieur, je suis obligé d’en prendre un des deux ? Sérieux ??? »

Bref…

À cette époque, je passais le plus clair de mon temps enfermé dans ma chambre à jouer à des jeux vidéo. Je faisais partie des geeks pro-Atari/anti-Amiga (pour ceux qui ont connu).

Mon seul VRAI plaisir ? Écouter les Doors et chanter à vive voix dans ma chambre. Parfois trop fort…

J’avais une véritable fascination pour Jim Morrison.

C’est durant cette période trouble de mon adolescence que j’ai rencontré Christelle. Ses grands yeux verts. Son teint pâle. Sa prose baudelairienne. Et sa chevelure ébène.

J’ai fondu raide. Comme un glaçon en plein soleil à Marrakech. En une seconde. Dès que j’ai croisé son regard, je suis tombé fou dingue d’elle. Fou dingue !

Et deux semaines plus tard, nous étions ensemble… Ma première véritable petite amie.

Alors, je te passe les détails, mais disons qu’elle et moi, nous nous sommes construit ensemble.

Quand on s’est connu, on était moche et on regardait nos pieds en marchant dans la rue.

Moins de deux ans plus tard, nos amis parlaient de nous comme « le couple idéal ». On nous trouvait beaux et « atypiques » (je m’étais inventé un look assez particulier, je vais t’en parler après). On avait tous deux gagné en force de caractère.

J’avais aussi fais pas mal de sport (boxe thaïlandaise et musculation) et j’avais donc bien pris en muscles. À tel point que je suis pris un plaisir sadique à tabasser ceux qui me martyrisaient quelques années plus tôt. Histoire de me venger. C’était cool =)

De même, comme je te disais, je m’étais inventé un look assez particulier. Un look « bizarre », comme disaient certains. Entre le mouvement punk, le mouvement métal, et Dragon Ball Z… avec des petites excentricités de ma création : comme porter 8 GROSSES bagues dont une au pouce, en forme d’aigle, avec les ailes qui dépassaient l’ongle ; une énorme bouche d’oreille Yin/Yang avec deux longues plumes en métal ; des jeans suffisamment trouées pour qu’on voit le bas de mes fesses ; un lacet blanc et un lacet rouge que je mettais à l’envers (la boucle en bas de la chaussure, je les lassais de haut en bas) et j’en passe… Je changeais aussi régulièrement de couleur de cheveux : blanc, noir, gris, blond, violet… avec d’énorme spikes. Et bien sûr, mon blouson en cuir avec l’énorme dessin Metalicca dans le dos.

Bref, j’avais un look si particulier que je faisais flipper tout le monde. Et bizarrement, les filles me courraient après (et jalousaient Christelle).

D’ailleurs, Christelle aussi avait beaucoup changé. Elle avait gagné en force de caractère, et s’était incroyablement embellie. Elle était vraiment devenue sexy. Envoutante.

À cette époque, elle me disait que ses parents étaient ses géniteurs, mais que moi, j’étais son créateur. Je disais de même pour elle. Je le pensais vraiment.

Je m’étais littéralement métamorphosé grâce à elle (et à Jim Morrison, qui m’inspirait…). L’horrible chenille était devenue un magnifique papillon. Je me sentais bien, confiant, heureux.

Et là, l’année de mes 20 ans, tout est parti en couille…

C’était un 16 Février vers 19h… Christelle m’a quitté en moins de 30 secondes au téléphone… Au bout de presque cinq ans… Un coup de fil… 30 secondes… Game Over…

Je ne l’ai jamais revue !

Quelques jours plus tard, j’apprenais qu’elle m’avait quitté pour un autre homme. Un homme de 32 ans. Je ne le connaissais même pas. Et je n’ai jamais su où elle l’avait rencontré.

De là, je suis parti en couille. Vraiment. Pire que tout ce que tu peux imaginer…

Je me suis mis à picoler à outrance. À me bastonner quasiment tous les jours (j’ai eu le nez cassé deux fois en moins de cinq mois). À faire chier tout le monde avec mes histoires de coeur, et ma violence. Et bien d’autres choses dont je ne parlerai pas ici…

Résultat ? Je me suis pris la tête avec ceux qui essayaient de m’aider. Je suis fortement énervé contre mes deux meilleurs amis d’enfance (l’un d’eux ne m’a jamais reparlé, et vu ce que je lui ai fait, je comprends pourquoi…). J’ai arrêté d’aller en cours (ils m’ont viré en fin d’année – fini les études !). Je me suis violemment pris la tête avec mes parents… Et ils m’ont foutu dehors.

C’est là que je me suis retrouvé à la rue.

Alors, je ne vais pas raconter de nouveau ce que j’ai déjà raconté. J’invite ceux qui veulent connaître la suite à lire mon article sur Papa Blogueur. Ils découvriront comment tout s’est arrangé (Alexandrine, Mathys, le webmarketing, l’écriture, la sérénité, etc.)

Bref, mon histoire avec Christelle est pour moi ma meilleure défaite. Parce qu’au delà de la souffrance de la séparation et de ce qui a suivi, elle m’a permis non seulement de devenir beaucoup plus fort, plus brut, plus responsable. Mais aussi, et de me construire une nouvelle vie. Bien meilleure…

Sans cette défaite, ma vie ne serait jamais devenue ce qu’elle est aujourd’hui.

Nicolas : À contrario, quelle est ta pire victoire ? Celle que tu regrettes d’avoir remporté ?

Cédric : Je vais probablement en choquer quelques-uns, mais…

Ma pire victoire, c’est… Virtuose Marketing !

Pour t’en expliquer les raisons, je dois avant tout te parler d’un de tous mes premiers sites : autonomie-financiere.com.

J’ai créé ce site en 2008, quand je me suis lancé dans le webmarketing.

Mon idée avec ce site était on-ne-peut-plus simple : revendre des produits avec des « droits de revente inclus » à d’autres revendeurs.

Je voulais devenir une sorte de « fournisseur » de produits avec droits de revente.

C’était pour moi la façon la plus simple de gagner rapidement de l’argent sur Internet. J’achetais un produit avec des droits de revente inclus, et je le proposais à ma liste de revendeurs.

Une vente me remboursait mon investissement. Les autres étaient purs profits. Je réinvestissais alors une partie des bénéfices pour acheter d’autres produits avec droits de revente. Et ainsi de suite.

Aujourd’hui, je possède les droits sur plus d’une centaine de produits. Bref…

Au fil des mois, certains de mes clients ont commencé à me demander des conseils sur le webmarketing, le copywriting, etc. Et tout doucement, autonomie-financiere.com s’est transformé. Sans que je m’en rende vraiment compte.

D’une simple « boutique de produits en droit de revente », il est devenu un site de conseils sur « comment gagner de l’argent sur Internet ». On me posait des questions, et j’y répondais au travers de la newsletter.

Le problème, c’est qu’en voulant aider tout le monde, on finit par attirer n’importe qui.

Tu sais,  ceux qui cherchent des solutions miracles pour devenir riche, maintenant, tout de suite, et sans rien faire…

Ou ceux qui veulent gagner 5000 euros par mois sans dépenser le moindre centime et sans devoir apprendre quoi que ce soit…

Ou encore ceux qui sont persuadés que gagner sa vie sur Internet est un mythe et que je suis un gros menteur. Un escroc. Un sale riche qui profite de la crédulité des pauvres gens en détresse pour s’en mettre plein les poches… etc.

Bref, en 2011, j’en ai eu marre !

J’ai effacé Autonomie Financière, j’ai tout balancé, et j’ai tout recommencé à zéro.

J’ai créé Virtuose Marketing avec l’idée de cibler uniquement « ceux qui ont DÉJÀ un business sur Internet et qui veulent le passer au niveau supérieur ».

Avec Autonomie Financière, je voulais aider tout le monde à mettre les pieds dans le webmarketing et à gagner de l’argent. Avec Virtuose Marketing, je désirais seulement m’occuper de ceux qui avaient DÉJÀ les deux pieds dedans.

Le problème, c’est qu’aujourd’hui, quand je regarde Virtuose Marketing, j’ai l’impression de revoir Autonomie Financiere. En pire…

Je reçois de nouveau beaucoup de mails dans lesquels on me demande des solutions « miracles » pour devenir riche là, maintenant, tout de suite, sans rien faire. Et aussi d’autres emails agressifs, dans lesquels on me traite de « webmarketeux », ou de tout autres noms d’oiseaux. Certains vont même jusqu’à me traiter d’escroc, alors qu’ils ne sont pas sur ma liste clients et ne m’ont jamais acheté le moindre produit.

Bref, j’ai l’impression d’être revenu deux ans en arrière… C’est pour cela que j’ai de nouveau envie de tout balancer.

Le problème d’Autonomie-Financiere, c’était le ciblage. Le problème de Virtuose Marketing, c’est sa notoriété. Sa visibilité.

Comme ce blog est aujourd’hui relativement connu, il attire TROP de visiteurs. Et il finit donc par attirer n’importe qui. Comme mon ancien site.

C’est pour cela que je considère aujourd’hui Virtuose Marketing comme ma pire victoire. Parce que, bien que j’ai réussi à l’imposer rapidement comme une référence dans son domaine, il me laisse un goût amer dans la bouche. Et le sentiment de m’être planté quelque part…

Nicolas : Dans ce cas, justement, si tu devais recommencer tout à zéro aujourd’hui, comment t’y prendrais-tu ?

Cédric : Bonne question Nico… Je me la pose également.

À vrai dire, je ne sais pas…

Le jour où je balancerai Virtuose Marketing et que je recommencerai tout à zéro, tu auras ta réponse.

Nicolas : D’accord. Parlons développement personnel, si tu le veux bien. Quel est ton avis sur le sujet ? Est-ce que ça marche ?

Cédric : Ah, ben, justement… On m’a posé la question récemment.

J’ai répondu : « La question n’est pas de savoir si le développement personnel marche ou pas. La question, c’est COMMENT FAIRE pour que ça marche ? »

Voilà la bonne question.

D’ailleurs, c’est valable dans tous les domaines. Il ne faut pas se demander si telle ou telle chose marche ou pas. Il faut se demander comment faire pour que ça marche.

Sinon, on risque de ne jamais agir… Je vais d’expliquer pourquoi, mais pour cela, je dois d’abord te parler de l’intelligence…

Il faut savoir que nous avons deux grands types d’intelligences en nous.

La première est plutôt lente . Elle s’appuie sur la logique, l’analyse, etc.

La seconde est rapide, instantanée, automatique. C’est notre intelligence réflexe, inconsciente. Et elle obéit à quelques règles simples, que voici :

  1. Tout ce qui est beau est bon : un plat visuellement beau paraîtra meilleur qu’un plat visuellement laid.
  2. Ce qui est différent ou nouveau est dangereux : nous nous méfions de ce que nous ne connaissons pas.
  3. Plus une chose est visible, plus elle est considérée comme importante.
  4. Plus une chose est permanente, plus elle est considérée comme importante.
  5. Plus une chose est grande, plus elle est considérée comme importante.
  6. Plus une chose est répétée, fréquente, plus elle est considérée comme vraie.
  7. Plus une chose est difficile d’accès, plus elle est considérée comme importante.
  8. Ce qui est placé en premier est considéré comme plus important.

Alors, pourquoi je te parle de ces règles ? C’est simple :

Quel est le but premier de notre cerveau ? C’est de nous garder en vie. En sécurité.

Et la meilleure façon pour lui de nous préserver du danger, c’est de faire en sorte que rien ne change. C’est de nous garder dans notre zone de confort. Dans le statu quo. Parce que « ce qui est différent ou nouveau est dangereux. »

Or, si tu te poses la question de savoir si tel ou tel « truc » marche ou pas, que va faire ton cerveau ? Il va se dire « Houla, je ne connais pas ce « truc », c’est nouveau, donc c’est peut-être dangereux »…

… et sans que tu en aies conscience, il te trouvera 1001 raisons pour te prouver que ce « truc » ne marche pas. Et te poussera à ne pas le faire.

Le cerveau est un grand fabricant d’excuses. Et il fait tout, absolument tout, pour nous garder dans notre zone de confort. Dans notre espace « connu ».

À l’inverse, si tu te poses la question, « Comment faire pour que ça marche ? », tu orientes ton cerveau dans une tout autre direction. Au lieu d’utiliser ton intelligence réflexe, tu utilises ton intelligence logique. Au lieu de chercher des excuses, ton cerveau va plutôt chercher des solutions.

Alors, pour répondre à la question « comment faire pour ça marche ? », je te parlerai encore une fois de persévérance.

Il y a un proverbe chinois qui dit « Une montagne, si haute soit-elle, craint un homme lent mais déterminé. »

Bref, si on veut s’améliorer soi-même, et devenir ce que nous avons vraiment envie d’être, alors il faut y travailler. Et persévérer.

Il faut trouver un moyen (le « comment faire ») et persévérer jusqu’à obtenir le résultat qu’on recherche.

Nicolas : Enfin, si tu avais un conseil à donner mes lecteurs pour réussir leur vie… LE CONSEIL !  Quel serait-il ? 

Cédric : LE conseil pour réussir sa vie…

C’est simple : soyez heureux 🙂

Parce qu’en fin de compte, c’est quoi une « vie réussie » ? C’est simplement une vie de bonheur. C’est une vie dans laquelle on est heureux chaque jour. Une vie qu’on aime. C’est ressentir à chaque instant de la joie de vivre.

Alors, comment être heureux ?

C’est simple, il suffit de le décider. Parce que le bonheur, c’est avant tout le résultat d’une décision consciente.

Découvrez ce que vous aimez, ce que vous adorez faire, et faites le chaque jour avec enthousiasme.

Trouvez vos talents, vos passions, vos valeurs, et construisez votre vie autour.

Voilà LE secret pour réussir sa vie.

Nicolas : Oui, je valide aussi, c’est bel et bien LE secret pour réussir sa vie outre mesure. Merci Cédric pour cette passionnante interview ainsi que pour la pertinance de tes réponses. Je suis convaincu que les lecteurs ressortiront enrichis par cet échange.

Enfin, pour aller plus loin, je vous invite vivement à découvrir la richesse du travail de Cédric Vimeux et ce au travers de son blog : Virtuose Marketing et sur Club Affiliation Pro.


...et pour finir, voici quelques liens à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉


--- ! Nouveau ! ---

Comment
VIVRE 
du Web ?


je vis confortablement du web depuis 2011...
et je vais vous expliquer (gratuitement) mes secrets :
Cliquez ici pour y accéder 😉


 

  1. Cédric Vimeux

    Merci pour la publication 🙂

    • Nicolas

      C’est moi qui te remercie pour t’être autant investi sur cette interview 🙂

    • [email protected] club du succès Internet

      Salut Cédric,

      Je préfère te répondre directement ici car tu m’as posé la question directement par mail.

      Le titre de ton mail était,  » Arrêter Virtuose Marketing? »

      Moi je répond, continuer virtuose Marketing.

      Et pourquoi?

      Et bien simplement parce qu’à mon avis tu as encore beaucoup à donner. Les raisons que tu mentionnes ici ne sont pas suffisante pour arrêter ce merveilleux trésor que sont tes articles.

      Tu est bien conscient que la popularité attire toujours toutes sortes de personnes, aussi bien malveillantes que bienveillantes.

      Virtuose Marketing arrêté, un autre business lancé et deux ans plus tard il subira le même sort. Il deviendra aussi populaire, tu serra de nouveau critiqué et que feras tu à ce moment?

      Je pense que tu devrais plutôt le réorienter si tu le désire ( moi je l’aime bien comme ça), mais pas le fermer. Ce serait une très grosse erreur.

      Voilà ce que je pense de la clôture de virtuose Marketing.

      Maintenant, Ce qui m’a le plus marqué dans ton interview est ta réponse à la question: « quel est le secret de la réussite »

      Comme toi, je pense que le seul secret de la réussite reste la persévérance. Il m’a fallut un an pour générer 14 euros avec mon mon blog  » http://club-a-succes.blogspot.com  » mais malgré cela j’ai persévéré.

      L’idée de l’abandonner m’a plusieurs fois traversé l’esprit. Mais au font de moi, j’avais toujours cette petite voix qui me disait « tu n’es qu’à quelque pas de la réussite ».

      La persévérance est comme l’espoir. sans espoir pas de réussite. La persévérance reste le seule vrai secret de la réussite.

      Amicalement,
      Xavier

    • Thierry

      Agilité mentale, sens du partage, de la progression, tout ce que tu fais est utile ! au bien être, au mieux être du lecteur ce qui me donne plaisir à partager tes parutions lors des formations commerciales que je dispense. Et ceux qui ne te connaissaient pas apprécie te découvrir ! Et mes spas ? Du bien être encore ! Satisfaction intense personnelle de voir une famille rassemblée plus souvent en cercle de conversation ! et les maux de dos qui s’éloignent… De tout coeur tous mes voeux de bonne continuation ! Merci !

  2. Ludovic

    Salut Ced (salut Nico),

    Tiens, tu étais fan de Métallica ? J’en apprends encore sur toi. Comme moi…

    Perso, une de mes première cassette était « Master of Puppets » du même groupe !

    Bref, encore un point commun ! 😉
    Ludo

    • Cédric Vimeux

      Salut Ludo,

      Ben… Tu sais que je suis fan de métal.

      Comment être fan de métal sans être fan de métallica ? (moi, c’était surtout le Black Album).

      Cédric

      • Nicolas

        et vous oubliez également les excellents « And justice for all » et « Some Kind Of Monster » (très controversé par les puristes, mais perso j’adore cet album).

        NB : Je crois que les vieux métaleux sont réunis ici. 😉

        • Cédric Vimeux

          Album controversé, effectivement.

          C’est l’un de ceux que j’aime le moins.

        • Jérémy

          Ahaha, le développement personnel serait-il un repère de metalleux ? Moi aussi je suis un gros gros fan (plutôt du heavy/sympho à la base, et depuis quelques années surtout de prog et black/viking 🙂 ).

          Je savais Cédric fan de rock (hein les références à Nirvana dans les articles ^^), mais je n’étais pas au courant pour toi Nico !

        • Alexandra

          « NB : Je crois que les vieux métaleux sont réunis ici »

          Exact ! J’en fais partie mais j’écoute toujours …

          Bravo pour cette interview passionnante !

          Cédric si tu comptes un jour balancer Virtuose marketing, laisse le blog au moins en ligne.

          Ou préviens nous à l’avance qu’on puisse l’aspirer pour garder une copie sur notre ordi 😀

  3. Daouda du blog Taf indé

    Salut Cédric.

    Toujours heureux d’en apprendre un peu plus sur toi. J’ai adoré cet interview. Merci !

    Daouda

  4. Johann

    RIen à ajouter, je partage toujours autant la vision de la réussite avec Cédric.

    J’aime beaucoup le passage sur les 3 excuses. Comme le dit Cédric, tout le monde connait les secrets de la réussite, mais peu les mettent vraiment en pratique. Mais je pense que le problème principal reste la facilité…

    Merci pour cette interview très complète qui je l’espère réveillera plus d’un !

    • Nicolas

      Tout à fait Johann, d’ailleurs pour reprendre une citation du grand Jim Rohn :
      « It’s easy to do but… It’s easy not to do » 😉

    • Cédric Vimeux

      Salut Johann,

      Qu’entends-tu par « je pense que le problème principal reste la facilité… » ?

      Cédric

      • Johann

        Quand je dis que le problème c’est la facilité, je pense que c’est le principal frein à la réussite:
        Croire aux méthodes miracles et rapides
        Rester dans la zone de confort
        Procrastiner
        Se donner des excuses
        Ne pas prendre de risque
        Ne pas s’exprimer ou oser dire/agir dans son sens

        Tout cela est issu d’une recherche de la facilité, du chemin le plus facile, là où on est tranquille et où on ne risque rien.

  5. Grégory

    Salut Nico,

    Chouette interview, c’est cool, tu as amené Cédric à détailler encore un peu plus sa vie (et surtout son look de Vegeta super punk-guerrier-métalo-trasheux aux tendances gothiques :-D)

    Salut Cédric,

    Atari = ouais !!!
    Metallica, ouais !!! (Black Album +1 ! Tu avais pas aussi les T-shirt Metal Up your Ass ?)
    Et comme ça t’étais bon en maths ? intéressant ça… 🙂

    Ton récit est excellent : une vraie histoire, du rythme, des images, des phrases simples et chocs.
    Bravo à toi, c’est une belle pièce de la littérature blogesque.

    • Cédric Vimeux

      Salut Grégory,

      Oui, j’étais bon en maths.

      Pour te dire la vérité, jusqu’à mes 14 ans, à la question « Que voulez-vous faire quand vous serez plus grand ? », je répondais « Prof de maths » 🙂

      Cédric

  6. Dan Letters

    Ma pire victoire, c’est… Virtuose Marketing elle est bonne celle là et comment tu ferais vivre ta femme et ton gosse sans ton site escroc!!! Arrête passer la pommade pauvre mec!!!! Fais moi croie que tu t’es trouvé sans un radis avec femme et enfant mais ça continue à prendre les gens pour des cons tu es simplement imbu de tes 1,65 m (t’as grandi sous les placards)?

    Metallica mais c’est du n’importe quoi. Et l’autre on est tjrs bien content d’en apprendre un peu plus sur toi. Mais pourquoi faire? Il n’a même pas pris la peine de te remercier d’avoir lu sa prose. Et l’autre benet de service bien sur Ego qu’il s’est fait tabassé il a la tête pour ça.
    Allez les blaireau ciao

    • Cédric Vimeux

      Salut Dan,

      Merci pour ton commentaire.

      Ca fait toujours plaisir de rencontrer un lecteur.

      Cédric

    • Séduction par CCA

      Je suis désolé de poster un deuxième commentaire, mais en lisant ceux qui ont précédé celui que je viens d’envoyer, j’ai eu (encore une fois) un exemple de ce que disait Cédric dans son interview, vis à vis de ceux qui ne font que « insulter » (Car quelque part c’est des insultes ..), en l’occurrence, ici, c’était : Dan Letters. J’aimerais donc dire quelque chose à ce sujet.

      Partout, quoi qu’on fasse, il y aura toujours des « haters » (haineux), qui sont animés par une haine inexplicable. On arrive même pas à comprendre d’où elle sort ..

      Alors, Dan Letters, si par hasard tu lis mon commentaire, essaie de prendre conscience des « conneries » que tu dis .. Et arrêtes d’être un haineux. Don’t be a fucking haters !

      Arrête de reprocher à certaines personnes de réussir ce que tu n’as pas réussi. Le seul à qui tu peux le reprocher, c’est tout simplement toi-même. Tes frustrations, du à ton manque de réussite, n’émane que de toi. Et de personne d’autre.

      PS : En parlant de ce sujet, Kamal a d’ailleurs fait une vidéo concernant ce sujet (et d’autres) : http://www.seductionbykamal.com/video-elle-ma-poignarde-dans-le-dos/

      Hugo.

    • pascale

      Si tu n’est pas heureux…personne ne t’oblige à litre de tels articles. Tu ne connais que la critique et la haine! Je te plains!

    • patrick

      BONJOUR,je suis juste un peu plus agé que Cédric,et comme toute personne qui connaisse la rue,on peut reconnaitre ceux qui ont vécu la même chose,de plus il cite Christian Godefroy dont beaucoup ont les formations,qu’importe tes futurs décisions Cédric,continue a donner aux autres tout en restant proche de ta famille,comme l’était ton mentor,ca serait une perte mais tu as peut être raison,se renouveler et pas s’installer dans un confort qui peut être un leurre

  7. Séduction par CCA

    Bonjour,

    Une interview vraiment intéressante ! Et SURTOUT, des conseils vraiment utiles ! Le plus important que je retiens est celui concernant la persévérance. Et dans cet esprit, j’aimerais citer une phrase d’une vidéo (Que tu avais d’ailleurs partagé sur ton blog Cédric), qui illustre très bien cette idée :

    « Certains échecs dans la vie sont inévitables. C’est impossible de vivre sans échouer à un moment donné, à moins que vous viviez en étant si attentif que vous en oubliez carrément de vivre. Et dans ce cas, vous avez échoué d’avance »

    Au plaisir,
    Hugo.

  8. Biba de Networking et Reseaux Sociaux

    Merci Nicolas pour cette interview qui nous en apprend encore plus sur Cedric.

    Et a Cedric que dire! Cette interview c’est du pour Cedric – toujours droit au but, et toujours tres naturel.
    J’aime…

    Biba

    • Cédric Vimeux

      Merci Biba !

      Mais le mérite de cette interview revient surtout à Nicolas qui a su trouver les bonnes questions.

      Aucune réponse intéressante ne peut jaillir d’une question qui ne l’est pas.

  9. GREG LIFE STYLERS

    Hello Nico, Salut Cédric,

    Je quitte rarement ma bulle pour « lâcher » un commentaire mais là ça mérite.

    Réponses inspirées et pleines (d’expérience de vie) + les bonnes questions (on oublie toujours l’importance des questions aussi) = une superbe interview.

    Ca fait plaisir de vous retrouver tous les deux ici messieurs.

    A bientôt !

    Greg

    • Cédric Vimeux

      Salut Greg,

      Oui, tu fais bien de souligner l’importance des questions.

      Plus une question sera originale, et plus la réponse sera intéressante.

  10. delphine

    Sympa l’interview.
    Les personnes qui insultent sans savoir, ce sont des jaloux. Il faut toujours les ignorés. Ce sont des personnes qui ne seront jamais heureuses.
    C’est marrant quand ce sont des produits numériques, on dit tout de suite escroc alors que pour les produits physiques jamais alors qu’on pourrait le penser aussi.

    Cédric je t’envoie un petit email pour te donner une petite idée pour ton blog virtuose marketing.

    Bonne continuation à tous

    Delphine

    • Cédric Vimeux

      Bonjour Delphine,

      Oui, tu as tout à fait raison.

      On m’a souvent dit, par exemple, que les ebooks, c’était « du vent ». Parce qu’il n’y avait rien de « physique ».

      Beaucoup ont encore du mal avec les produits virtuels. Surtout en France.

  11. Des Trucs Pour Changer De Vie

    Cédric est toujours très vrai et ça m’éclate toujours autant de le lire. 🙂

    Je comprends qu’il en ait marre de VM. Le rythme de publication est soutenu et comme il le dit, la cible avec le succès s’est élargie. Du coup, ceux qui ne sont pas dans le secteur pensent qu’il suffit d’un ou deux trucs pour qu’un business internet marche. Et il y a maldonne…

    Mais je continuerai à suivre Cédric s’il lance autre chose. Il essaie d’aller droit au but avec efficacité. Surement un trait de son signe astrologique 😉 (j’ai le même. Son parcours de vie est étonnant.

    Sam

  12. Daniel

    Cedric,mon avis est que tu ne dois surtout pas arrêter sous prétexte qu’il y a des gens négatifs.Ne te laisse pas influencer par les parasites,comme celui qui a posté un message qui me fait gerber plus haut.Tout le monde a des détracteurs.Jamais dans l’histoire une seule personne n’a fait l’unanimité.Va jusqu’au bout de ton rêve.Je suis encore en train de courir derrière à 61 ans.

  13. Tarik HANNANE

    Bonjour Nicolas,
    Bonjour Cédric,

    Un grand merci à Nicolas d’avoir invité Cédric à cette interview. Elle sert bien l’objet de ton blog sur le dév. perso.

    Merci à toi Cédric pour nous rappeler que seule la persévérance paie.
    Bien sûr, quand on lit les biographies de pratiquement tous les grands hommes de notre civilisation, on constate un point commun : ils sont tous passés par une série d’échec avant de goûter aux joies de la réussite.

    C’est précisément ce que j’enseigne aussi au travers de mes coaching : qu’un échec ne veut rien dire en soi à condition de ne le considérer que comme une étape vers le succès.
    En réfléchissant un peu, on prend conscience du « pourquoi » de cet échec et… on avance… on persévère !

    Merci donc de rappeler ces vérités-là.
    Et, comme dit plus haut, du pur Cédric 😉

    Au plaisir de vous relire tous les deux.
    Tarik

    • Cédric Vimeux

      @Tarik : Tout à fait d’accord !

      Cela me rappelle une phrase de Churchill : « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.

      • Tarik HANNANE

        Très belle phrase Cédric. Toujours la réponse adéquate 😉
        Phrase que je ne connaissais pas. Je me permettrais de la reprendre sur mon blog vu qu’il ne doit plus y avoir de droits d’auteur dessus 😉
        Continue à nous régaler de tes écrits. Merci à toi.
        Tarik

    • Cédric Vimeux

      Salut Tarik,

      Juste pour info, quand je clique sur ton lien, j’arrive sur une erreur 404 🙁

  14. Cédric Vimeux

    @Johann : Oui, je suis d’accord avec toi.

    Mais c’est aussi vrai dans l’autre sens : quand les choses semblent faciles, les gens ne le font pas. Parce que nombreux se disent « si c’est facile, c’est que ça ne doit pas être important ! »

    Je suis sûr qu’on t’a déjà dit : « Si c’était aussi facile que tu le dis, tout le monde le ferait déjà ! » 😉

    @Biba : Merci 😉

    @Delphine : Ok, ok, je vais aller voir ton idée =)

    @Sam : En fait, je suis actuellement en train de saboter un peu mon référencement.

    Certains de mes articles attirent la mauvaise cible, donc, je cherche à les faire couler dans les moteurs de recherche. Je parlerai prochainement sur VM, je pense…

    @Daniel : Ne t’inquiète pas. J’irai au bout de mes rêves (même si ceux-ci peuvent changer en cours de route).

    @Daouda: Merci 😉

  15. [email protected] affiliation

    Bonjour Nicolas et bonjour Cédric,

    merci pour cette interview. Un parcours atypique pour un homme atypique : La loi d’attraction fonctionne bien 🙂

    Quel richesse ? C’est ce que j’apprécie le plus chez toi Cédric. Au delà, des talents d’écritures qui sont indéniables, il y a une authenticité. Un homme entier !

    Qu’importe les personnes qui en veulent à la terre entière, Cette réussite, tu la mérites.

    Bravo à toi.

    • Cédric Vimeux

      Salut Sébastien,

      Merci pour ce commentaire 😉

      Toutefois, je ne considère pas vraiment « avoir réussi ». La réussite, c’est assez subjectif en fait.

      Mais disons que, OUI, j’ai bossé pour obtenir les résultats que j’obtiens aujourd’hui.

  16. Gabriel

    Bonjour Cédric
    Je n’ai qu’une chose à dire : Chapeau bas jeune homme ! Je me permet de dire « jeune homme » car j’ai 64 ans et que j’ai un fils de ton age. Chapeau bas car à ton age raisonner comme tu le fait et faire preuve d’une telle maturité, c’est impressionnant (si toutefois elle est authentique et sincère). Pour ce qui est de VM et de ton problème de cible élargie, je fais partie de « l’élargissement ». Je n’ai pas même pas un pied dedans, car je n’ai pas (encore)de blog, pour l’instant je me documente et je me forme (c’est plus long pour les papy)et je viens de t’acheter la formation pour écrire des lettres de vente.Pourquoi je te dis tout ça ? tout simplement pour te montrer que même si il y a des petits, des gros ou des grands connards qui te critique, tu dois continuer. Certes il faudrait faire un bon élagage, mais toi et quelques autres que je suis régulièrement, vous méritez d’être là,vous êtes à votre place, vous avez un grand destin devant vous, vous êtes l’avenir de l’humanité. Et je pèse mes mots. Mais vous savez certainement que ceux qui ont changer le monde ont d’abord subit les foudres de leur contemporains. Alors allez y ! changer le monde car il a besoin de vous !
    Amitié
    Gabriel

    • Cédric Vimeux

      Merci Gabriel 😉

      Ado, quand on me disait que j’étais « fou », je citais William Blake quand il disait : « Les chemins de l’excès mènent au palais de la sagesse ».

      Il faut croire que j’avais raison de le citer 🙂

  17. pascale

    Bonjour Nicolas, Bonjour Cédric,
    C’est toujours très intéressant de te lire, du grand Cédric. Ton blog est l’un des rares que je suis assidûment. Et moi aussi, à 61 ans, je cours encore après mes rêves. Laisse les gens plein de haine (très bonne ta réponse à Dan).
    Je trouverais dommage que tu arrête VM, mais je comprendrais ton point de vue. Toutefois, si tu recréais un blog je te suivrais avec plaisir et enthousiasme.
    Tu es un Grand Monsieur Cédric, ton parcours est admirable, chapeau bas.

    • Cédric Vimeux

      Bonjour Pascale,

      Dans ce cas, merci pour ta fidélité 🙂

      Quant à ma réponse à dan, c’est en fait une réplique de Johnny Depp dans le film « Fenêtre Secrète ».

  18. Gabrielle

    Bonjour,

    j’ai lu cet article et ce que je peux dire c’est qu’il ne faut tenir des compte des gens qui critiquent car ils sont le plus souvent jaloux du succès des autres, alors écoutes seulement ce que tu souhaites faire

    bonne continuation pour ton blog

  19. Jean Charles WEBER

    Bravo pour cet interview

    J’espère que tu ne te laissera pas décourager par des crétins comme cet abruti de dan (en minuscule comme sa connerie)!

    Je te l’ai déjà dis dans un précédent commentaire sur VM : Seuls les gens qui réussissent et qui ont du succès attirent les gros abrutis jaloux qui se font un malin plaisir à essayer de te court-circuiter le moral avec leur messages désobligeants et provocateurs. Ignore-les !!!

    Fait comme s’ils n’existaient pas, et surtout, supprime systématiquement leurs messages pourris qui ne peuvent que te miner le moral et énerver les gens qui comme moi n’ont qu’une envie, lire du positif !

    Continue tranquillement ton petit bonhomme de chemin. Tu sais que les gens qui te suivent sur ton blog t’apprécient pour ce que tu es, et pour ce que tu leur apporte !

    Et n’oublie pas que nous sommes tous avec toi.

    Bien amicalement,

    Jean Charles,

  20. Yoro

    Bonsoir Cedric

    C’est un plaisir de partager une partie importante de ta vie. Beaucoup d’informations qui sont importantes et qui nous permettent de mieux te connaitre. J’aurais aimé te voir dans ton pantalon déchiré(rires). Pour ce qui est d’abandonner Virtusoe Marketing, je crois que ce n’est pas la bonne décision à prendre. Meme si tu investissais dans un autre créneau, je crois que tu vas y trouver d’autres problémes. De Gaulle n’a pas fait l’unanimité mais cela n’a pas empeché qu’il soit un grand homme. Et finalement, je crois que VM a plus de supporters que de détracteurs.
    Bon courage.
    Yoro

    • Cédric Vimeux

      Salut Yoro,

      Oui, je pense aussi que VM a plus de supporters que détracteurs.

      Les nombreux emails de sympathie que j’ai reçus ces derniers en sont la preuve 🙂

      Cédric

  21. Marie-Anne

    Super cet interview. Je ne redis pas ce qui a été dit déjà très bien, par d’autres.

    Arrêter Virtuose Marketing ? Cédric l’a déjà évoqué plusieurs fois et la dernière, j’avais bien senti que ce n’était pas une plaisanterie.
    Perso, je trouverais ça très dommage car j’apprends plein de choses avec les articles de Cédric. Mais je comprends qu’il en ait marre parfois. Je trouve injuste et inacceptables les mails d’insultes, les mails agressifs et tous ces chercheurs de miracles qui généralement ne sont pas prêts à lever le petit doigt pour bosser, tous ces gens qui regardent et disent « il a de la chance » !!!!

    Alors je comprendrais bien…. mais je regretterais et attendrais avec impatience une nouvelle et autre version des idées, expériences, connaissances de Cédric.

    • Cédric Vimeux

      Bonjour Marie-Anne,

      Disons que j’ai aussi l’impression que VM me limite.

      C’est un blog de webmarketing, donc je n’y parle que de webmarketing…

      Et j’ai de plus en plus envie d’écrire sur d’autres sujets (comme le développement personnel, ou la psychologie du bonheur).

      Cédric

  22. Bruno Da Sylva

    Super interview, merci. Il est long, mais on le lit avec plaisir jusqu’au bout.

  23. france

    bonjour, contente de connaitre ra bio et les peripeties de ta vie de jeune homme…Contente aussi de te savoir heureux avec ta femme et ton fils. tu sembles etre un passionne du bonheur, donc un bel exemple ;-))
    Si tu decides de laisser ton blog, tu le dis en clair, ce serait pour autre chose. alors je serai parmi ceux qui te suivent
    cordialement a toi

    • Cédric Vimeux

      Bonjour France,

      Tout le monde est passionné par le bonheur.

      N’avons-nous pas TOUS envie d’être heureux ?

      Cédric

  24. [email protected] d'internet

    Salut Cédric,

    excellente interview.

    Je suis tout à fait d’accord avec toi lorsque tu parle des priorités de chaque personne.

    C’est ce qui nous tient le plus à cœur qui sera exécuté par le cerveau.

    Si on choisis mal ces priorités dans la vie, on ne fera jamais rien de bon et après on va s e plaindre de ne pas avoir le style de vie que l’on désire.

    • Cédric Vimeux

      Salut Samuel,

      Je suis bien d’accord.

      Quand je regarde les périodes les plus sombres de ma vie, je me rends compte qu’elles sont arrivées justement parce que j’avais mal choisi mes priorités. Ou plutôt… pas choisi du tout !

      Cédric

  25. Nathalie

    Bonsoir Nicolas et bonsoir Cédric,
    Merci pour cet interview candide qui dévoile pas mal de choses et pose plusieurs questions. Par rapport à la question de continuer ou pas, quand on s’investit dans un projet, il arrive un moment où le projet grandit et pas nécessairement comme on le veut. Il ne s’aligne plus avec nos valeurs ou nos priorités. Rien n’est statique alors que faire? S’arrêter pour recommencer dans une autre direction? Faire évoluer son projet pour qu’il se rapproche de ce que l’on conçoit? Cédric tu as construit une ‘tribe’ comme Seth Godin dirait alors tu peux décider de faire ce qu’il te convient le mieux. Il y aura bien sur des mécontents mais tu auras aussi beaucoup de support. Best wishes. Nathalie
    p.s. Lea Woodward (www.leawoodward.com), une entrepreneure britannique, réévalue ce qu’elle fait régulièrement et ajuste ses services en conséquence. Elle est un bon exemple d’une personne qui se remet en question.

    • Cédric Vimeux

      Bonjour Nathalie,

      Merci pour ton commentaire et pour le lien vers le site de Lea Woodward, que je ne connaissais pas 🙂

      Cédric

  26. badaroux

    bonsoir Cédric et heureux de faire ta connaissance depuis peut que je me suis inscrit.
    comme tu le dit toi même se qui est important c’est d’être heureux et en bonne santé avec sa famille, et bien son travail avec l’entourage qui l’accompagne,mais tu est un homme divinement unique et si Virtuose Marketing perd cet homme il n’y aura plus cette flamme d’amour que tu met chaque jours pour apporte une réponse vrai et limpide afin de réalisé se charisme et cet efficacité que tu y apporte.
    je te souhaite une bonne et agréable soirée a toi et ta merveilleuse petit famille d’amour.
    amicalement divinement E.

    • Cédric Vimeux

      Bonjour Badaroux,

      Arrêter VM ne signifierait pas arrêter d’écrire 😉

      Cédric

  27. Fatiha

    Bonjour Cedric, j’ai seulement envie de te dire qu’encore une fois j’ai bien raison de te suivre 😉

    et merci à Nicolas pour cette initiative…

    Amitiés,
    Fatiha

  28. jerome

    salut cedric,

    bizarrement je t’ai rencontré juste apres ta periode noire(o’shannon quand tu etais avec alexandrine) j’etais a peu pres comme toi a part que moi j’avais pas ete largué par mon ex par contre moi c’etait le desert et bizarement moi aussi j’etais le vilain petit canard de mes classes(le bizarre dont tout le monde se moque qu’on rabaisse etc…) j’ai jamais ete sdf mais par contre j’ai jamais rien reussi de grand non plus pour une raison dramatique : je suis incapable de finir ce que j’ai commencé : je me lance dans un truc je suis enthousiaste puis d’un coup ca me gonfle et hop ca degage je souffre de la maladie des perdants : excusite j’menfoutiste, procrastination etc… resultat : je fais un taf que je deteste et du coup je me dispute avec ma femme(je me demande ce qu’elle fait encore avec moi) j’ai pourtant tout ce qu’il faudrait pour reussir : une intelligence plus que suffisante(qi superieur a 135) bonne elocution et connaissance de la langue francaise mais une qe des plus faible a la moindre difficulté je disparait…comment je sais tout cela ?? simple : j’ai lu beaucoup de livre de développement personnel…

    • Cédric Vimeux

      Salut Jérome,

      A l’époque du O’Shannon, c’était encore dans ma période « noire ».

      Ca commençait à se calmer, mais ce n’était pas encore la joie.

      Je crois que je me cherchais encore. Et j’avais aussi déjà beaucoup de problèmes avec l’alcool…

      Cédric

  29. Yann

    Bonjour Nico et Cédric,

    A chaque nouvelle interview on en apprend toujours un peu plus sur Cédric et c’est toujours un plaisir.
    Quand on le lit sur son blog, on a du mal a s’imaginer bagarreur, écoutant du métal, avec les cheveux à la Dragon Ball Z.
    C’est marrant. Encore une fois cette expression prend tout son sens:
    « Don’t judge a book by it’s cover » Désolé je ne connais plus son équivalent français…

    En tout cas, le fond du message reste très important. La persévérance pour la réussite.

    Amitiés,
    Yann

    • Cédric Vimeux

      Salut Yann,

      > on a du mal a s’imaginer bagarreur, écoutant du métal, avec les cheveux à la Dragon Ball Z.

      Ca, c’était avant 🙂

      Enfin, sauf pour le métal, que j’écoute toujours !

      Cédric

  30. Maurel Archange

    Salut Cédric,
    Je suis vraiment inspiré par ton histoire. J’ai tout lu, ça ma pris 40 minutes dans un Second Cup ici à Montréal et j’écris cet commentaire à 23h17. Pourquoi autant détail, parce que je vais noter cette date quelque part et je vais te la rappeler dans quelques années si dieux nous prête longue vie. Sur ce, il se fait tard et je vais dormir.
    Merci encore pour cet article.
    Porte toi bien et passe un coucou a ton fils et à ta femme.
    Maurel Archange

  31. John

    Une très belle entrevue et un témoignage très inspirant. Merci pour le partage.

  32. Pierre

    Bonjour
    Les gens aiment toujours lire la vie des autres: entre intérêt empathique et voyeurisme, il y a de la marge.
    Je ne sais pas dire l’effet de cette interview de « l’une des références du webmarketing » (quels critères ?), un peu du genre histoire du pauvre type qui s’en sort avec happy end obligé (scénario de film ou documentaire à venir ?)… Si c’est vrai, tant mieux !
    Désolé de paraître sceptique dans cette avalanche de commentaires admiratifs, positifs et un peu béats…
    Quant à la question de l’arrêt de Virtuose marketing ou pas, soyons pragmatiques, tout dépend de l’envie de C. Vimeux et du nombre de visiteurs, du CA qu’il génère éventuellement (directement ou indirectement). Pour ma part, je lis quasiment tous les articles reçus, en allant voir aussi les autres blogs cités, donc j’y trouve certainement de l’intérêt…
    L’essentiel est que C. Vimeux fasse toujours ce qu’il aime selon ses objectifs !

  33. [email protected] à Vivre

    Bravo Nicolas pour cette super interview de Cédric dont j’adore le blog et la plume inimitable.
    J’avais déjà appris son passé de SDF je ne sais plus où, peut-être sur le blog que tu cites, mais pas cet aspect de son premier amour. Super portrait, et belle leçon de vie !
    Je persévère car je veux réussir. Merci Cédric de nous le rappeler.
    Je suis juste un peu sceptique, pour mon cas à moi, je précise, quant à la vente d’objets et meubles personnels. Si je voulais le faire, je ne pourrais tout simplement pas, car je viens d’emménager et c’est plutôt encore quelques chaises qu’il me faudrait ^^. Je n’ai plus rien à vendre à part quelques livres qui ne me permettraient même pas de renflouer mon découvert. Alors pour investir en formations…. encore moins… Mais tant mieux si cette solution a marché pour Cédric…
    Belle journée
    Marjorie

    • Cédric Vimeux

      Bonjour Marjorie,

      Merci pour ton commentaire.

      > Je persévère car je veux réussir

      Tu as raison !

      La persévérance est la clé de la réussite.

      Cédric

  34. Nicolas

    Merci à tous pour vos retours 🙂

    Je suis vraiment heureux de voir à quel point l’histoire et les réponses de Cédric aient pu vous inspirer.

    Je savais que Cédric avait beaucoup à apporter en terme de développement personnel et surtout de VRAIES expériences de vie. Voilà pourquoi j’ai souhaité l’interviewer. Ses réponses ont été bien au delà de mes espérances et, comme vous, m’ont vraiment inspiré à leur lecture.

    Bref, encore une fois merci Cédric, t’es vraiment une personne super. 🙂

    • Sandra

      Merci beaucoup pour cet interview long et complet. Cédric est très touchant, comme toujours. Son site est une belle entreprise qui a très vite réussi. Alors, oui, sans doute il faudra qu’il change, qu’il avance, car tout doit bouger. C’est magnifique d’avoir réussi cela et d’avoir trouvé son bonheur. Mais je suis assez d’accord avec l’idée qui faut passer d’une réussite à l’autre et s’adapter à la vie et à ses mouvements. J’espère que la prochaine réussite passera par le net et qu’on pourra la suivre encore. A bientôt.

    • Cédric Vimeux

      Merci surtout à toi Nico 😉

      Les réponses ont pu être intéressantes, parce que les questions l’étaient.

      Cédric

  35. bruce

    Un type qui écoute du Rammstein ne peut être qu’un type bien!

    pour en revenir à ton interview, je ne retiendrai qu’une chose: Le réussite c’est d’être heureux, le reste n’a guère d’importance

  36. Nadia

    Bonjour Nicolas et Cédric,

    Merci pour cette grande sincérité. Un témoignage qui montre encore une fois qu’on peut toujours rebondir, donner un grand coup de pied au fond et remonter à la surface.
    On le sait mais une piqûre de rappel ne fait pas de mal.

    À bientôt
    Nadia

  37. Jacky Bourgogne

    Merci Nicolas pour cet interview

    Cedric a compris le sens de la vie et le résume en quelques phrases à la fin de l’article :
    Soyez heureux

    Comment ?
    En trouvant vos talents, vos passions, vos valeurs, et en construisant votre vie autour.
    C’est l’essentiel.

    Pour le reste , être victime de son succès et le lot réservé aux grands virtuoses du show business comme de la vie. Ne t’en plains pas. Il y en a tellement qui aimeraient être à ta place.

    En fait en te lisant, je pense qu’il y a une part de toi aimerait revenir plus à l’avant de la scène. Et l’autre qui fait tout pour ne plus jamais y revenir. c’est ainsi nous sommes des êtres doubles

    Une dernière chose, le cerveau a effectivement horreur de sortir de sa zone de confort et de remettre en causes ses acquis. Cependant l’attrait de la nouveauté ne le rebute pas tant que cela. Au contraire. Sortir constamment de la routine est un mal nécessaire.
    Méfie toi cependant des sirènes et ne lâche pas le morceau pour autant .

    Conseil d’un ami philosophe 😉

    • Cédric Vimeux

      Salut Jacky,

      Merci pour le conseil de philosophe 😉

      Cédric

  38. Yvan

    Tu as osé vendre ton perfecto « Métallica » !!!!!!!!!! Scandaleux !!!! Cette erreur te poursuivra, si j’avais ton adresse je te l’aurai tout de suite renvoyé pour que tu retrouves les vrais priorités lol ! Superbe interview !!!

  39. Mégamarimaxi

    Bonjour Cédric,

    Je répond à ton mail après avoir lu ton interview. Surtout n’arrête pas Virtuose Marketing. Moi j’ai un petit pied dans les droits de revente et j’ai pris plein d’astuces dans ton blog. Bien sur, tu trouveras toujours des personnes jalouses de toi. Mais le plus important, comme tu le dis, c’est d’être heureux. Tu fait un job qui te passionne et tu as une famille formidable. Moi je suis maman de 3 enfants, j’ai un mari en or, et travailler sur internet me permet de m’occuper de tout ce petit monde. C’est un choix. Mon but, c’est de devenir écrivain. Toi tu dois continuer. Pour ma part, je ne te remercie de tout ce que tu m’as apporté, de tous tes bons conseils.
    Ton histoire avec Christelle m’a fait sourire. Moi aussi j’ai connu une grande défaite amoureuse. Mais ça m’a permis de devenir plus forte. Et bizarrement, mon ex mari se nomme Cédric et moi Christelle. Marrant non ?
    Bonne continuation et au plaisir de te lire.

    • Cédric Vimeux

      Bonjour,

      > Ton histoire avec Christelle m’a fait sourire. Moi aussi j’ai connu une grande défaite amoureuse.

      En fait, je crois que TOUT LE MONDE a plus ou moins vécu cette même histoire.

      Qui n’a jamais eu de déception amoureuse ? 😉

      Cédric

  40. Heiva

    Bonjour Nicolas et à tous,

    Tout d’abord merci pour cette interview, c’est bien d’en savoir d’avantage sur Cédric. Cependant il y a des choses que j’aimerais dire. Etant moi même client potentiel pour acheter des formations sur internet et je me suis rendu compte que ceux qui vendent leur formations à un prix important je n’en citerais pas le nom, lorsque l’ont payent la formation à XXX la formation commence et en plus lors de la formation il y a des dépenses à effectuer en plus de l’achat de la formation et c’est pas fini en fonction des étapes que nous franchissons je m’aperçois que l’on doit encore dépenser des sous pour un auto-répondeur, un nom de domaine, un hébergement pour héberger son site web…etc. Ce que j’aimerais réellement savoir : pouvons nous avoir ces choses GRATUITEMENT ? ma réponse à moi c’est OUI, parmi toutes les formations que j’ai pu acheter les meilleurs sont ceux de Christian H. Godefroy. Maintenant il est temps pour moi de mettre en place ce que j’ai appris. Ne faites pas attention à mon blog c’est juste un amusement mais il existe bien. Si Cédric veut arrêter son blog je lui dit juste cette phrase DONNE LE MOI POUR QUE JE PRENNE LA SUITE. A bientôt.

    • Cédric Vimeux

      Bonjour Heiva,

      > pouvons nous avoir ces choses GRATUITEMENT ? ma réponse à moi c’est OUI,

      J’aurais répondu NON.

      Cédric

  41. Heiva

    Franchement Cédric si tu veux laisse moi juste 1 an d’essai pour entretenir ton blog et tu décideras après si oui ou non tu me prête ton blog. Cependant sache une chose que tu seras toujours propriétaire de ton blog la seul chose que je souhaite c’est de mettre mes articles sur ton blog afin de voir si elles valent quelque chose aux yeux de tes contacts, je suis peut-être un débutant mais un battant d’ailleurs tu étais aussi un débutant lol. Cédric accepte tu ce fameux défis ?

  42. Anthony

    Merci pour ce partage, super témoignage. Si je peux me permettre une suggestion pour Cédric si ton principal problème aujourd’hui est le fait d’attirer des gens que tu ne souhaites pas voir sur ton blog, pourquoi ne pas créer un espace membre payant où tu donnerais tes conseils en webmarketing, mais cette fois-ci tu t’assurerais que seul les personnes réellement motivé par l’information que tu as à partager recevraient ces mêmes informations. Tu pourrais par exemple présenté des sujets en public puis les développer dans un espace membre.

    • Cédric Vimeux

      Salut Anthony,

      > pourquoi ne pas créer un espace membre payant

      Cela fait un moment que j’y pense, en fait.

      Cédric

  43. Fatiha

    Bonjour Cedric, Tu veux des avis sur la poursuite de ton oeuvre alors continue cette aventure car beaucoup compte sur toi dans leur progression…moi la première 😉
    Fatiha

  44. Alice

    Merci Cédric et Nicolas,

    Je vous suis depuis plusieurs années tous les 2, même si je mets rarement un commentaire…. J’achète quelquefois des formations et ai du mal à les mettre en pratique faute de temps, je me disperse trop.
    Ce serait dommage si Cédric décidait d’arrêter VM mais c’est lui qui doit prendre la décision.

  45. Eric Hebting

    Salut Cédric et Nicolas 🙂

    Moi aussi j’ai grandement apprécié cette interview : merci beaucoup 🙂 !

    Pour ce qui est de l’arrêt de VM, d’après ce que je lis, et cela se retrouve aussi dans les commentaires (dont 99,99 % sont constructifs : belle performance positive à souligner), je remarque un besoin d’évoluer vers autre chose, peut-être plus qualitatif encore que ce que tu as créé et qui est déjà excellent, bien plus qu’un arrêt brutal et définitif.

    Quelle que soit ta décision en tout cas, je continuerai à suivre avec intérêt tes publications, et à m’en inspirer :).

    Merci à toi !

    • Cédric Vimeux

      Salut Eric,

      > je remarque un besoin d’évoluer vers autre chose,

      Oui, c’est exactement ça.

      En fait, VM me limite au webmarketing. Et j’ai aujourd’hui l’envie de parler de beaucoup d’autres choses.

      Je parle souvent de psycho ou de développement personnel sur VM, mais il ne me permet pas d’en parler aussi souvent que je le voudrais.

      Cédric

  46. maximilien

    Je me réveille, je consulte ma boite, et je tombe sur un mail de Cédric qui me redirige vers son interview avec Nico que je ne connais pas jusqu’à maintenant!

    Votre complicité pour cette interview est remarquable. Vous avez fait un bon travail, et de bons conseils en ressortent.

    Bonne continuation!

    • Cédric Vimeux

      Salut Maximilien,

      Content de t’avoir fait connaître Nico. Il le mérite et son blog est une véritable mine d’or.

      Je te recommande vivement de le suivre.

      Cédric

  47. Patrick [CAP] Comment Apprendre la Photo

    Cédric, cette vision claire de la vie m’impressionne.
    Comme d’habitude tu présentes toute cette complexité de manière simple et évidente.
    Tu fait partie de ces personnes que tout le monde rêve de croiser une fois dans sa vie.
    Merci pour ces messages qui poussent à réfléchir efficacement sur son avenir,
    bonne continuation.

    • Cédric Vimeux

      Salut Patrick,

      > Comme d’habitude tu présentes toute cette complexité de manière simple et évidente.

      Oui, c’est ce que j’essaie toujours de faire.

      J’y ai beaucoup travaillé, et j’y travaille encore.

      Cédric

  48. Christian de Destresse Marketing

    Salut Cédric et Nicolas,

    On en apprend de belles.

    Et à propos de belles, je visualise, je visualise…
    Et puis, comme dans Cluedo, je m’amuse…

    Je mets la tête de Yvon, celle de CG, le pantalon de Gaston Lagaffe, certains avatars de l’un ou de l’autre, chacun trouvera son truc, le torse de Jean-Claude Dusse,…

    Je m’éloigne du fond, c’est juste pour rie un coup…ça fait aussi partie du développement personnel.

    Parcours plein d’enseignement mais un peu atypique.

    Quoi qu’à un moment, j’ai cru lire l’histoire de certains soixante huitards.

    Je vais pas m’étendre sur les vérités que tu as dites.

    Simplement une chose, les conseils ne servent à rien à ceux qui les lisent ils ne servent qu’à ceux qui les suivent (oh, putaing, elle est bonne celle-là…tu fais encore tes photos avec citation?).

    Et ne nous fous pas la trouille avec Virtuose Marketing…où est-ce qu’on va faire du backlinck sinon 😀 😀 😀

    De toute façon, quoi que tu fasses, si tu cherches à joindre ceux qui boulottent déjà, tu finiras toujours par attirer ceux qui n’ont envie que de rien foutre en s’en foutant plein les fouilles en 4 heures semaine ;).

    Mais tant que tu leur promettras pas ça, ça devrait rouler.

    Donc, tu fais comme Mireille et le « Petit Conservatoire de la Chanson », tu gardes Virtuose Marketing et tu projettes devant les feux de l’écran les petits jeunes qui veulent se lancer.

    @+ (pour d’autres révélations?).
    Christian.

  49. david

    j’adore vraiment le blog de virtuose Marketing et je le considère parmi les meilleurs site que je connaissent. Donc bravo Cédric pour tous ce que tu fais pour nous!

  50. Pierre-François MOREL

    Quelque soit le domaine, la CURIOSITE et la SYNTHESE D’INFORMATIONS figurent parmi les principaux piliers de la réussite.

    Le domaine du développement personnel ne fait pas exception à la règle…

  51. Jean-Luc (de Moralotop)

    Comment devenir heureux ?

    1) Trouvez ce que vous aimez faire.
    2) Faites-le !

    Et sachez qu’avant de construire le toit de votre maison, le mieux est de commencer par ses fondations.

  52. [email protected]

    Bonjour Nicolas,
    C’est toujours un plaisir de lire et relire l’interview de Cédric. Cela me remet les pendules à l’heure…, c’est ce qui faut une chronique à nous les webentrepreneurs pour nous remettre les pendules à l’heure , juste histoire de prendre conscience que la réussite c’est pas le loto ou le fruit d’un miracle…

🤩 NOUVEAU ! Comment Vivre Du Web ? 👉 Mes Secrets ici ! 💶