Découvrez les véritables différences entre investissement et dépense

Non, ne croyez pas lire un article entièrement dédié aux finances personnelles. En effet, si aujourd’hui je vous parle d’investissement et de dépense c’est pour aller plus loin et comprendre comment ces deux concepts peuvent nous être utiles dans bien d’autres et notamment l’efficacité ou bien la réalisation d’objectifs.

La dépense :

Avant de traiter d’investissements, commençons tout d’abord par les dépenses.

Qu’est-ce qu’une dépense ?

D’un point de vue financier, ce serait employer votre argent pour l’achat d’un bien ou d’un service sans espérer y voir un quelconque retour. En résumé : vous perdez votre argent !

Côté efficacité, une dépense pourrait se présenter par une perte de temps sur une action qui vous apporterait peu ou pas de retours. Ici, vous avez perdu votre temps !

Une dépense est donc l'emploi de vos ressources (temps, argent, travail et/ou énergie) à perte !

Généralement, vous n’avez pas conscience de la dépense et ce n’est qu’après coup que vous réaliserez le véritable état des choses. C’est d’ailleurs là que le bas blesse car souvent, une simple réflexion pourrait éviter de gaspiller un temps colossal pour une action qui n’apportera aucun retour, aucune plus-value.

Contrairement à l’investissement, la dépense n’est donc pas voulue et est un pur gaspillage de vos ressources. L’idée est donc de contrôler celle-ci en amont ou, si le mal est déjà fait, essayer de trouver, si c’est encore possible, une véritable utilité à votre dépense (ici on parlera plutôt de recyclage).

L’investissement

investissement et dépense

L’investissement quant à lui, se base sur une dynamique et des intentions radicalement différentes. En effet, investir c’est concéder à réaliser une dépense dans l’espoir qu’elle puisse plus tard apporter un retour supérieur à la perte engendrée.

J’accepte de prendre le risque de perdre quelque chose avec l’objectif à plus long terme de récupérer un bénéfice supérieur à cette dépense. Voilà ce qu’est l’investissement !

Sur un autre exemple bien en vogue dans l’univers du web-entrepreneuriat, ce serait consacrer un travail, une énergie et un temps colossal à la réalisation d’un produit qui plus tard apporterait de lui-même des revenus passifs.

Certes, in-fine, vous travaillerez moins de 4 heures par semaine sur ce même projet (pour reprendre le titre d’un célèbre bouquin) mais avant cela, il vous aura fallu investir un nombre incalculable de journées complètes de travail sans aucune garantie de résultat. Ce détail est suffisamment important pour être souligné !

Investissement et prise de risques

Voici le facteur qu’il est capital de comprendre dans cette dynamique d’investissement : la prise de risque !

En effet, lorsque vous faites un quelconque investissement (que ce soit votre temps, votre argent, votre travail… voire même un investissement locatif) vous n’avez à l’avance aucune garantie que celui-ci soit payant !

Certes, vous pouvez essayer d’anticiper les risques et miser juste pour ne pas tout perdre en cas d’échec – et je recommande d’agir de la sorte – mais vous ne pouvez pas savoir, à priori, si votre investissement ne sera pas fait à perte.

Ainsi, si vous souhaitez investir, il vous sera donc nécessaire de prendre des risques et conjuguer avec les peurs qui y sont attachées.

La moralité de cette histoire nous dicte qu’il est tout d’abord important de faire la différence entre dépense et investissement : quant le premier n’est que pure perte, le second est une prise de risque ayant pour vœux de rapporter gros.

Ainsi, prenez garde aux dépenses et sachez les éviter avant qu’elles ne se présentent. Quant aux investissements, ce sera une toute autre musique. Entre mise de départ, récompense espérée, peurs et risques, il vous faudra apprendre par vous même à jongler entre ces différentes variables pour acquérir l’expérience nécessaire et enfin investir le plus finement possible.

Sur ce, je vous laisse méditer sur tout cela et vous dis à très bientôt,
N.

Crédit photo :  Rambis Photography – Flickr

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

16 comments

  1. Un bel écrans plasma, ça rentre dans quel catégorie ?…

    OK, je sors …

    Bon, je chipote, mais l’analogie temps/argent et l’apposition investissement/dépense sont bien vue et permettent de bien réfléchir à ce qu’on fait.

  2. Bonjour,

    Merci pour cet article et ce blog que je découvre.
    L’investissement par dans un premier temps par « quelle somme suis-je prêt à dépenser sans que ce soit une fatalité ? » et dans un second temps sur le potentiel de mon investissement. En fonction de ce potentiel, on peut être prêt à investir plus ou à investir moins…

    Dorian

    1. Ce qui est important, c’est que l’investissement devient parfois en partie une dépense.

      Dans le domaine boursier par exemple je me suis pris la fameuse « crise » en pleine tête. Et ben… ça fait mal. 😉

      Et à un moment, il a fallu que je prenne en partie mes moins-values. Donc, l’investissement est devenu en partie une dépense…

      Evidemment il ne faut pas s’arrêter là et rebondir.

      Sam

  3. @Grégory : tout dépend si tu comptes tuner ton écran plasma et le revendre plus cher qu’à l’achat 😉

    @Dorian : c’est tout à fait ça, une analyse entre dépense, risques et gains.

  4. Ping : On en parle – Édition du 6 mai 2012 » ZeroDette.com
  5. Bonjour Nicolas,

    Tu as très bien traité le sujet, je l’avais d’ailleurs fait aussi dans un article, je me permet le lien: http://www.pro-influence.com/non-classe/la-difference-entre-depense-et-investissement.html

    J’avoue que parfois elle est difficile à faire: quand je dépense pour des vêtements ou des jeux, est-ce une pure dépense ? Ou un investissement pour ma confiance et mon divertissement ?

    Toutes les excuses sont bonnes, mais comme je le dis souvent, le meilleur investissement qu’on puisse faire est dans sa connaissance.

    Johann

  6. Une petite mise au point bien utile. Ceci dit, pour moi, au delà du minimum « vital », l’argent sert à être distribué à ceux qui en ont le plus besoin. C’est d’ailleurs le but de notre blog (à mon épouse et moi-même).
    Quant à savoir si aider les autres, c’est une dépense ou un investissement, je pencherais volontiers sur la seconde réponse. Je me trompe ??

    A bientôt Jacques (Bruxelles)

  7. @Johann : Entièrement d’accord, le savoir est l’investissement le plus important de tous 😉

    @Jacques : aider les autres est un clairement un investissement pour moi. Pas contre, comme tout investissement, il se peut qu’il soit parfois à perte (qu’en l’échange est à sens unique par exemple).

  8. Aïe, j’espère que les dégâts n’ont pas été trop important.

    Concernant, l’investissement, justement l’enjeu (et c’est aussi ça qui est passionnant) est de le voir se transformer en pure dépense.

    1. J’ai mis des mois à « revoir le jour ». Je voulais quitter mon job de fonctionnaire et du coup, ça a été différé de 3 à 4 ans.

      Mais d’un côté, c’est une chance d’avoir ce job « alimentaire ». Je vois le côté positif des évènements. 😉

      Ayant bien limité les dégats, je suis reparti de l’avant avec (beaucoup plus) l’expérience. C’est donc un enrichissement au niveau de l’apprentissage et de l’intellect…

      Sam

Comments are closed.