menu
 Nicolas Pène - Expert en PNL & Stratégies Marketing

J'AI CADEAU POUR VOUS : je vous offre GRATUITEMENT cette formation (d'une valeur de 197,00 €) :

les 7 ÉTAPES pour savoir si votre projet est voué à l'ÉCHEC ou à la RÉUSSITE :

Téléchargez ici GRATUITEMENT votre formation >>

Apprendre l’italien en 30 jours : bilan final et perspectives

Nous y voilà ! Après un mois de défi, me voici enfin arrivé à la fin de mon objectif 30 jours du moment qui était : Apprendre l’italien en 30 jours ! Le temps est donc venu de dresser un bilan général, en tirer les enseignements, mais aussi, déterminer les perspectives à venir !

Bilan sur l’apprentissage au quotidien

Avant de regarder le but visé par ce défi passons tout d’abord en revue les différents objectifs fixés sur ces 30 jours de défi.

Au bout d’un mois, voici les résultats sur mes 3 objectifs principaux :

  • Apprendre 42 leçons d’Assimil Italien : 44 leçons complétées
  • Regarder 5 films en italien : 5 films vus
  • Lire en intégralité « Corleone Business School » : 44% lu 
Dès le départ, j’avais défini les leçons Assimil comme le point névralgique de mon apprentissage. En effet, c’est là que j’allais apprendre le vocabulaire, les expressions courantes ainsi que l’ensemble du vocabulaire italien. Bien que ce ne soit pas la partie la plus enthousiasmante (bien que les créateurs d’Assimil aient fait un excellent travail pour rendre les leçons accessibles et amusantes) c’était malgré tout une étape obligatoire pour mon apprentissage. Je me devais donc de ne pas négliger ce point !

Voilà pourquoi j’ai passé en moyenne une heure par jour à l’apprentissage des leçons et ce, à raison de 2 à 3 leçons par jour. Bien sûr, je n’ai pas été tous les jours régulier, mais en accélérant la cadence dès que nécessaire, j’ai toujours réussi à combler le retard occasionné.

Quoi qu’il en soit, l’objectif a été atteint et, plus important encore, j’ai vraiment senti une progression considérable de mon niveau d’italien grâce à cette méthode. Voilà pourquoi, si vous souhaitez apprendre une langue, je ne vous recommande que trop de bien étudier les bases de la langue. Grammaire, vocabulaire et expressions courantes sont indispensables pour cimenter les fondations de votre apprentissage.

Un exemple simple : Le vouvoiement en italien se fait par la 3ème personne du singulier. Comment pourriez-vous savoir ce point fondamental de la langue sans connaitre les règles de base ?

Par de multiples discussions ou beaucoup de lecture ? Certes, mais combien de temps et surtout de prises de tête aura-t-il fallu pour comprendre un point de grammaire qui peut se résumer en une seule phrase…

Passons maintenant aux 2 autres objectifs : films et lecture en italien. L’intérêt de ces objectifs est de favoriser respectivement l’apprentissage oral et écrit de la langue.

Comme vous avez pu le constater sur le bilan, aucun problème pour la partie film. Les pauses déjeuné et le côté plaisant de cet objectif ayant contribué pour beaucoup. Le bilan sur cet objectif est une amélioration considérable de ma compréhension orale. Certes, certaines phrases ou mots restent encore obscurs (plus encore dès que cela parle vite) mais le contexte général est compris. Je ressens clairement la différence entre l’avant et l’après défi.

Pour l’écrit, même constat ! Une nette amélioration de mes compétences avec une compréhension encore plus claire qu’à l’oral.

Cependant, comme je l’avais décris sur mon bilan mi-parcours, j’ai clairement surestimé l’objectif. En effet, lire l’italien en étant débutant n’est clairement pas lire sa langue natale ou une langue que l’on connait et pratique bien. Par conséquent, le temps de lecture est (dans mon cas) 2 fois plus important (sachant que, initialement, je ne lis pas vite).

Malgré cela, je ne vais pas m’ autoflageller pour ne pas avoir lu mon livre à 100%. Ne perdons pas de vu le but à atteindre !

Celui-ci était d’améliorer ma compréhension écrite de l’italien et pouvoir lire un texte sans grande difficulté.

  • Me suis-je donné les moyens d’atteindre cet objectif ? Oui !
  • Ai-je atteint mon objectif ? Oui ! 

Compléments d’apprentissage :

Outre ces 3 objectifs, je ne m’en suis pas arrêté là ! Ma forte envie de progresser m’a poussé à aller encore plus loin pour toujours apprendre plus. Détermination, enthousiasme, curiosité, masochisme ? Appelez cela comme vous voulez, toujours est-il, voici les autres activités que j’ai rajouté en complément de mon apprentissage.

Lecture en italien !

 Comme je l’avais mentionné lors de mon bilan mi-parcours, j’ai également commencé à rechercher quelques blogs italiens sur le développement personnel et le webmarketing. Les 15 jours qui ont finalisé mon objectif n’ont pas déviés des précédents à cela près que je me suis concentré sur la lecture de 3 blogs en particulier. Cela m’a également permis d’assister à une webconférence en italien très intéressante (dans la veine de la webconférence sur l’entrepreneuriat que nous avions organisé il y a peu avec 3 autres grands blogueurs).

Commençant à être plus alaise à l’écrit, je me suis également mis à l’excellentissime jeu vidéo Chrono Trigger (les connaisseurs apprécieront) sur iOS. Le tout – est-il nécessaire de le préciser – en italien ! Me voici donc aujourd’hui à environ 5 heures d’aventure sur un type de jeux où les dialogues ont une place prépondérante.

En résumé pour ces 2 compléments, voici un bel exemple de comment allier l’utile à l’agréable ! 😉

Discussions en italien !

Coté oral, j’ai également continué à parler à de multiples reprises italien avec ma compagne. Nos phrases commencent maintenant à être plus développées et le plaisir de discuter dans une autre langue n’en est que décuplé.

Lors de l’article lançant l’objectif Apprendre l’italien, Albin du blog Stop Trichotillomanie m’avait gentiment proposé de travailler ensemble mon expression orale. Ainsi, nous avons pu commencer à faire cet exercice via Skype ce qui m’a aidé à m’améliorer et surtout, discuter avec une personne bilingue. Un grand merci donc à Albin pour son aide généreuse.

Bilan sur l’objectif : Apprendre l’italien

Pour en revenir aux fondamentaux, l’objectif principal de ce défi était d’améliorer mes connaissances en italien. C’est aujourd’hui chose faite et, en 30 jours, mes compétences ont considérablement augmenté !

Il n’y a pas de secret et, comme je l’enseigne sur ma formation Focus Objectif, le fait d’être concentré à 100% sur un objectif et y mettre tout ses efforts permet de progresser à vitesse grand V. Il est clair que, si je n’avais pas porté toute mon attention sur ce projet, il m’aurait bien fallu 4 à 6 mois pour atteindre ce même résultat (sans oublier la forte probabilité d’abandon entre temps).

L’autre point positif avec ce type de focus intensif est que désormais, j’ai passé la période de douleur. Vous savez, cette période où, en tant que débutant, tout vous semble difficile et demande de lourds efforts.

C’est le prix à payer pour tout débutant désirant apprendre les bases. Par conséquent, en focalisant toute votre énergie sur l’apprentissage de ces bases et en fixant un objectif ambitieux mais réalisable il vous est possible de dépasser rapidement cette période ingrate.

Voilà qui est désormais chose faite pour moi avec l’apprentissage de l’italien. Aujourd’hui, les difficultés du départ ont été remplacées par le plaisir d’enrichir ma connaissance de la langue.

Désormais, je peux lire ou écouter un dialogue tout en le comprenant. Certes, ma compréhension n’est pas parfaite et il reste encore de nombreuses zones d’ombre, mais je peux le dire aujourd’hui sans hésitation : mon objectif 30 jours est atteint !

Perspectives futures et pratique de l’italien

Aujourd’hui, le plus grand piège serait de se reposer sur ses lauriers. Heureusement ce n’est pas mon genre !

Le coté répétitif de mon objectif m’a permis de mettre en place de nouvelles habitudes comme celle de commencer ma journée par 2 leçons d’Assimil. Bien que le défi soit fini, j’ai pour intention de continuer et finir la méthode Assimil. Pour cela, je vais continuer à un rythme moins dur en étudiant non pas 2 mais 1 leçon Assimil chaque matin.

Outre ce point, je compte également continuer à regarder des films en italien, lire régulièrement des blogs et avancer sur mon jeu Chrono Trigger. Côté parlé, je ne compte pas lâcher l’affaire non plus, vous pouvez me croire. 😉

Bref, vous l’aurez compris, je n’en ai pas fini avec mon apprentissage, loin de là ! Cependant, je dois avouer que je suis malgré tout heureux d’arriver au terme de ce défi. En effet, avec en moyenne 1h30 à 2h00 d’apprentissage par jour, ajouté à de bonnes journées de travail, je peux vous assurer que cela consommait une bonne partie de mon énergie. En outre, épisodiquement, certaines soirées s’accompagnaient de maux de têtes (bien que ce dernier point soit moins important que lors de mon défi d’apprendre à écrire en Dvorak Bépo).

Quel est le prochain Objectif 30 jours ?

Comme précisé sur mon livre Objectif Lune : La méthode, après une période d’efforts intensifs, il est important de se récompenser et relâcher la pression. C’est exactement ce que je compte faire !

Cependant, pour ne rien vous cacher, je suis déjà en train d’enchaîner l’objectif 30 jours par un mini-défi d’une semaine dont je vous parlerai probablement la semaine prochaine. C’est un mini-défi orienté efficacité et minimalisme qui, d’un point de vu « détente après l’effort » arrive à point nommé.

Bref nous en reparlerons plus tard ! Pour en revenir aux Défis 30 jours, j’ai déjà quelques idées en tête dont notamment un défi sportif (pour varier les plaisirs). Mais tout ça, nous aurons l’occasion d’en discuter plus en détail d’ici quelques semaines. 😉

En attendant, qu’avez-vous pensez de ce défi ? Vous a-t-il donné des idées à vous aussi ?
Je serais très curieux de savoir si tout cela vous à également motivé à faire de même. Dites-moi tout cela en commentaire.

Vi auguro un’ottima giornata,
N.

Vous appréciez les conseils prodigués dans cet article ?

Alors, téléchargez VITE cette formation offerte (d'une valeur de 197 €) (vous allez adorer) :

les 7 ÉTAPES pour savoir si votre projet est voué à
l'ÉCHEC ou à la RÉUSSITE :


Je télécharge vite cette formation >>

...et enfin, pour plus de conseils :
Rejoignez-moi sur Snapchat, pseudo : nico.pene

snapchat 2

  1. Mark Le [email protected] A Fond

    Bongiorno Nicolas,
    bravissimo pour ce défi a priori réussi.

    Au début cependant j’ai cru que tu partais « de zéro », i.e. moins que moi qui ai chanté des madrigaux et airs d’opéra dans cette langue. Mais en fait non : c’est plutôt pour passer à un vrai niveau utilisable. Cela n’enlève rien à la qualité du défi, et je te félicite de l’avoir relevé !

    Si cela peut te consoler, la lecture en langue étrangère est toujours difficile. Cela l’est moins si l’on a appris la lecture rapide (qui est en fait de la lecture globale, ce par quoi il ne faut PAS commencer mais finir), mais comme le cerveau n’est pas encore assez habitué aux mots de cette autre langue, cela reste tout de même plus lent.

    Dans ton premier article tu dis que tu continueras ensuite en autodidacte : non, tu vas « juste » continuer de pratiquer à partir de tes bases réaffirmées afin de les consolider. Et c’est indispensable, donc si tu peux garder 10 minutes par jour minimum cela te fera une différence indiscutable avec ceux qui suivent la méthode A-6000 😉 mais sans poursuivre.

    Si jamais tu as un ipod/ipad/iphone, l’appli Ruzzle te plaira : elle propose des défis simples mais redoutables : trouver le plus de mots en 2 minutes, sur une grille de 16 lettres. J’y joue régulièrement en français, allemand, italien, anglais, espagnol, pour garder la forme ! Et j’apprends même des mots en français…

    P.S. Je ne connaissais pas tes sites. Ils m’intéressent car correspondent à l’un de mes objectifs (sur 30 ans, moi :P), à savoir le partage de connaissance et d’expertise. Je serai heureux de t’accueillir dans mes pages à l’occasion ! Et si de l’affiliation existe pour ton Objectif Lune, je le mentionnerai sûrement après l’avoir lu.

    Quel nouveau défi vas-tu te fixer ? Toujours dans le domaine linguistique, comme créer un blog en italien ?

    Vale,
    M.

  2. Chaussette

    Hum hum interessant!
    Ton article me motive, voilà je me suis mis martel en tete de revoir mes bases de français et d’anglais ainsi que d’apprendre le japonais:)

    Pour les 3 j’etais un peu décourager, je doute fort de la capacitè de mon cerveau !

    Mais ton article m.a redonner un coup de fouet

    Merci- Gracia- arigato (ありがと) – thank you

    • Nicolas

      Chaussette : ne doute pas de toi, je suis sûr que tu peux y arriver. 😉

      Concernant le japonais, je pense que tu suis déjà l’émission de NoLife dédiée à ce sujet, non ?

  3. séb

    Bravo Nico pour ce nouveau défis !

    Mes vives félicitations.
    Très bonne continuation !
    Séb

  4. FlorianL

    Bravo Nicolas pour ton défi.

    Ce qui est bien, c’est que tu motive les autres (ou au moins moi) à faire de même.

    Il faut vraiment que je complète mes bases d’anglais..
    A ce propos, je connais pas du tout la méthode Assimil.
    Tu l’a conseille également pour l’anglais ou l’Espagnol ?

    Car le défi de progresser dans une langue dépends beaucoup de la méthode utilisé…

    merci

  5. Jean-Philippe

    Moi je reste sceptique… quand on lit un livre comme la « Corleone Business School », on devrait avoir un minimum de trois morts (témoins gênants) dans son bilan, même si on ne l’a lu qu’à 44%.

    Alors Nico, bravo pour tes progrès mais pour vraiment rentrer dans la « famille », il va falloir nous montrer quelques cadavres. (Instagram OK.) 8)

  6. Nicolas

    Mark : merci pour ton retour 🙂

    Effectivement, il est vrai que sur le premier article je pensais initialement continuer l’après défi avec juste des films en italien et de la lecture. C’est d’ailleurs super que tu relèves ce point car, j’ai oublié d’en parler sur cet article.

    En effet, avec le recul des 1 mois, il me semble encore nécessaire de continuer A-6000 (ou 7000) encore quelques temps. 😉

    Concernant l’affiliation, je serais heureux de te compter parmi mes affiliés. Si cela t’intéresse voici ma page (fraichement mise à jour) sur mon programme d’affiliation :
    http://nicolaspene.fr/affiliation/

    Pour ce point, je te propose que l’on en discute plus longuement par mail. 😉

    Enfin, pour le prochain objectif, j’ai quelques idées (ce n’est pas ça qui manque) mais du mal à choisir. Il y a des chances pour que ce soit un objectif sportif pour varier les plaisirs.

    NB : Créer un blog en italien, ce serait génial mais, c’est une étape encore bien trop élevée pour mon modeste niveau en italien 😉

  7. Nicolas

    Florian : Pour assimil, oui. Je pense que tu peux y aller sans soucis. J’ai acheté la version « anglais avancée » que je compte faire d’ici quelques temps.

    Sinon, pour l’anglais, je t’invite à lire les commentaires sur l’article du bilan mi-parcours, nous avons justement évoqué quelques bonnes alternatives à Assimil :
    http://nicolaspene.fr/italien-mi-parcours/

    JP : chut, c’est le genre d’informations que ne donne pas La Famille, enfin 😉

    « Mai dire a una persona estranea alla famiglia quello che c’hai nella testa. »
    Don Vito Corleone

  8. Albin

    Salut Nicolas,

    BRAVO pour avoir relevé ce défi et t’y être tenu. Ah le focus ! On ne le répétera jamais assez, il est vraiment indispensable.

    Cela a été un réel plaisir de pouvoir partagé avec toi, sans oublier de te remercier à mon tour pour ta générosité.

    J’espère vivement d’ailleurs, que nous aurons d’autres discussions en italien ovviamente ! 😉

    Eccellente giornata,

    Albin

    • Nicolas

      Merci Albin, surtout pour ton aide.

      Effectivement, le focus est un point capital sans lequel je n’aurais probablement pas réussit mon défi.

      Arrivederci 🙂

  9. Axel

    Bonjour,

    A priori bravo. Mais cet apprentissage va-t-il rester? continueras-tu à pratiquer à voir des films en italien? vas-tu par exemple pratiquer une heure par semaine avec un professeur?

    Moi personnellement, je ne suis pas fan de la méthode assimil, je préfère la méthode pimsleur (entièrement audio et an Anglais, parfait pour le métro et les transports) mais il faut la compléter avec de la lecture je pense. Moi je conseille, (si nvous avez le budget) pimsleur + Rosetta stone pour apprentissage d’une langue avec lecture, films et conversation…mais pas en 30 jours, c’est un travail de longue haleine afin que cela reste. J’ai peur que de se faire une période de 30 jours, on oublie tout en suite…mais bonne initiative.

  10. Nicolas

    Axel : merci pour tes recommandations.

    Comme je l’ai expliqué dans l’article, je compte bien évidemment continuer à regarder films et lire, idem pour Assimil dont je suis très content. D’ailleurs, déjà plus d’une semaine après la fin de ce défi je peux dire que c’est le cas.

    Continuer à apprendre est fondamental pour progresser.

  11. LE GAD Françoise

    Bonjour Nicolas,

    J’aime votre site qui reflète fraîcheur et enthousiasme.
    Merci

  12. Nicolas

    Merci Françoise 🙂

  13. Zakaria

    J’addore votre façon de vous fixez des défis sous forme d’objectifs pour y arriver à les faire