menu
 Nicolas Pène - Stratège en Influence et Persuasion

Bienvenue :-)

Pas de panique, l'article que vous voulez lire se trouve ci-dessous, mais avant j'ai un petit cadeau pour vous...

Je vous donne GRATUITEMENT mes secrets d'expert en PNL et Persuasion pour apprendre à :

Convaincre n'importe qui très facilement !

Cliquez vite sur ce lien pour découvrir vite TOUT ça :

Je découvre maintenant les secrets des pros !

Leadership : comment réveiller le leader qui est en vous

Leader

Bien que quelques rares personnes présentent naturellement des qualités de leader, sachez que l’on ne naît pas leader et que n’importe lequel d’entre nous peut très bien développer des qualités de leadership. Encore faut-il savoir comment, ce que nous allons voir aujourd’hui !

Pour bien comprendre l’attitude à adopter afin de développer votre leadership, il est tout d’abord primordial de détecter les 3 différents types de comportements qui séparent ce que je nommerais le soldat, le chef et le leader.

Commençons tout d’abord par le soldat. L’attitude liée à ce profil correspond à agir en fonction des ordres divulgués. C’est donc un comportement passif où l’on se positionne dans l’attente de directives avant de passer à l’action. Bien évidemment, dans ce cas, l’esprit d’initiative est totalement absent.

Le positionnement de chef quant à lui, implique un comportement actif. Ici, nul besoin d’être formellement un « chef », n’importe quel salarié peu très bien développer cet état d’esprit. L »idée est de passer d’une position passive, à une position active. Contrairement au soldat, le chef n’attend plus les directives d’un quelconque supérieur, il sait prendre des initiatives par lui-même et ainsi en assumer les conséquences.

Cependant, malgré cette liberté d’action, un chef n’en est pas pour autant un leader car il manque encore un niveau d’initiative.

Comme je l’ai spécifié précédemment, le chef sait passer à l’action sans attendre un quelconque ordre mais, ce n’est pas pour autant qu’il initiera de nouvelles actions. C’est donc derrière cette limite que se cache le véritable leader.

En effet, alors que le chef est actif, le leader quant à lui arbore une attitude proactive. L’initiative passe ainsi à un niveau supérieur, on ne parle plus ici de faire une action mais de décider les actions à entreprendre. Être un leader c’est donc savoir initier de nouvelles choses, même si rien ne l’impose.

Avoir une attitude proactive permet donc d’acquérir cette compétence de leadership. Bien qu’au départ ce comportement demande un travail sur soi, son résultat permettra de prendre concrètement confiance en soi mais aussi développer un esprit d’initiative aiguisé,  une plus grande responsabilisation et surtout un fort charisme.

Pour conclure cet article, si vous souhaitez en apprendre plus sur le passionnant sujet du leadership, je ne peux que vous recommander de faire un tour sur le blog Seme Un Acte de mon confrère Mohamed, le cultivateur de leader expert dans son domaine.

Crédit photo : tsevis

Vous appréciez les conseils prodigués dans cet article ?

CLIQUEZ vite sur sa tête pour en savoir plus GRATUITEMENT :

  1. Will

    Me concernant je dirais que je suis actuellement le Type soldat et je souhaite devenir plus tard un leader.

  2. Mohamed Semeunacte

    Les différences entre les trois catégories sont ici très bien expliquées :)

    Je rajouterai une chose : le Leader est bien souvent le mouton noir dans la famille ou dans l’organisation. C’est la personne qui pose les questions dérangeantes et qui en demande plus à sa personne et aux autres. C’est celle ou celui qui va donner la vision de ce que pourrait être l’organisation au top de son art MAIS qui ne se mur pas dans sa tour d’ivoire. Lorsque ses collaborateurs veulent des explications et/ou de l’aide, il veille à les « coacher » en ce sens.

    Merci Nico :)

  3. N.

    @Will : tu es donc sur la bonne voie pour t’affranchir de ton statu de soldat ;)

    @Mohamed : Merci monsieur l’expert pour c’est intéressant complément d’information. Vive les moutons noirs ;)

  4. kadda

    j’ai toujours le sentiment d’ètre le type qui donne le mieux pour lui mème