Ma méthode pour définir de nouvelles résolutions

La page se tourne et vous voici désormais devant une nouvelle feuille vierge. Et c’est ainsi, en prenant votre plus belle plume que vous commençez à écrire les prémisses d’une nouvelle et heureuse année.

Aux premières lignes, viennent s’insérer résolutions et objectifs afin de nous aider au mieux à réaliser nos envies. Une série de commandements sacrés que nous définissons dans le but de renforcer notre motivation et nous donner un chemin à suivre.

Me voici désormais à ma 4ème année de définition d’objectifs annuels. Ce travail m’a permis au cours des dernières années, d’avancer plus rapidement que jamais et de définir clairement mes buts.

Or, bien que la définition d’objectifs annuels soit d’une très grande utilité, il n’en demeure pas moins être un exercice délicat.
J’entends délicat, dans le sens où, mauvaise définition et surcharge d’objectifs peuvent amener à des résultats contre-productifs.

Après pas mal de tentatives plus ou moins laborieuses et des bilans de fin d’année toujours plus positifs, je pense avoir développé aujourd’hui une bonne expertise sur la définition de résolutions et être enfin arrivé à une méthode efficace, mais surtout duplicable pour fixer vos résolutions de début d’année.  Ainsi, j’aimerais partager avec vous la méthode que j’utilise afin qu’elle puisse vous inspirer et surtout vous éviter les écueils auquel j’ai pu être confronté.

Définir les thèmes principaux

Il existe de nombreuses méthodes pour définir au mieux ses résolutions annuelles. Certains choisirons par exemple une thématique unique, d’autres planifierons une série de petites actions à réaliser.
Pour ma part, la technique que j’utilise et recommande est la définition d’un but unique pour chaque aspect de votre vie que vous souhaitez améliorer.

Afin de vous donner une idée des aspects sur lesquels travailler, voici la liste des thèmes sur lesquels j’ai pu définir mes résolutions de l’année :

  • Forme
  • Carrière
  • Bien être
  • Développement personnel
  • Loisirs / Arts créatifs

Bien évidemment, cette liste est loin d’être exhaustive. Il est fort possible que des thèmes tels les arts créatifs, ou le développement personnel ne vous parlent pas plus que cela. De même, vous aurez probablement envie de rajouter d’autres aspects tels les relations sociales, l’amour ou les voyages par exemple.

Peut importe, le principal est de trouver les thèmes principaux sur lesquels vous souhaitez vous améliorer. Sur cette sélection, j’aurais également tendance à recommander de définir au maximum 5 thèmes. Au delà, il devient extrêmement difficile de réaliser tout les objectifs.

Évidemment l’idéal serait un seul et unique thème afin de focaliser toute notre énergie sur celui-ci. Mais bon, personnellement je trouve dommage de focaliser toute notre énergie sur un thème et rompre l’équilibre entre physique et mental ou bien carrière et vie personnelle.

Définir clairement chaque objectif

Une fois les thèmes principaux clairement établis, vient maintenant l’étape de définition d’un objectif unique à chaque thème. Car oui, l’intérêt ici est d’arriver à concentrer tout ce que vous souhaitez réaliser au court de l’année en seul et unique but.

C’est objectif doit par conséquent se suffire à lui même et être le plus précis possible.

Pour exemple : côté forme, vous souhaitez vous remettre au footing au moins une fois par semaine, vous inscrire dans un club de gym et surtout perdre ces 5 kilos de trop.

Pour ce cas, il est fort probable que votre objectif forme soit : perdre 5 kilos d’ici la fin de l’année. Tout simplement !
Le footing et l’inscription à un club de gym font partie des stratégies pour arriver à ce but. Ces activités ne représentent pas l’objectif mais le moyen.

Cet exercice de synthèse est un peu difficile à faire mais il permettra d’éviter de se lancer dans une mauvaise direction et de vite perdre la motivation et l’énergie.

Le plan d’action

Nous avons maintenant défini les aspects de notre vie à modifier, trouvé l’objectif à atteindre. Il nous ne manque plus qu’une chose : le plan d’action.

Le plan d’action est notre feuille de route, les étapes à réaliser afin de concrétiser notre objectif. Il est à noter que la taille et le nombre d’étapes de votre plan d’action variera en fonction de l’objectif.

Pour exemple, l’objectif « Art créatif » que je me suis fixé est de réapprendre à dessiner au crayon. Ici, le plan d’action est relativement simple :

  • Acheter quelques bons crayons, une gomme à dessin, des papiers calques et des feuilles à dessin
  • Trouver une première idée de modèle à reproduire
  • Reproduire sur calque le dessin
  • Reproduire le dessin sans calque
  • Réitérer les étapes 2,3 et 4 sur d’autres modèles
  • Commencer à créer mes propres dessins

Voilà, rien de bien méchant sur cette feuille de route. En outre l’intérêt du plan d’action réside dans la possibilité de le redéfinir en cours de route. L’important ici n’est pas de savoir exactement comment arriver à notre but mais plutôt de connaitre les premières étapes à franchir.

Histoire de conclure cette définition de résolutions, revoyons ensemble les différentes étapes :

  • Définir les aspects de votre vie sur lesquels nous souhaitons nous améliorer
  • Pour chaque thème, trouver le but unique à réaliser cette année
  • Établir un plan d’action
  • Se mettre à l’action

En espérant que cette méthode vous aura inspiré, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter l’accomplissement de chacune de vos résolutions. À très bientôt,
N.

Photo : ViaMoi – Flickr

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

12 comments

  1. J’ajouterai qu’il faut que le plan d’action soit extrêmement précis, par exemple aller 1h par semaine à la salle de sport, plutôt que aller à la salle de sport (ou 3 fois par semaine).

    Et qu’il faut aussi des dates, afin de se pousser à l’action.
    Par exemple, au 31 janvier, je suis allé 9 fois à la salle de sport.

  2. Charles a raison le méthode SMART augmente en effet les chances de réussite dans la réalisation d’objectifs.
    Merci de nous avoir fait partager ta méthode,elle est claire et simple d’application ,je vais m’en servir pour fixer mes objectifs de cette année! 🙂

  3. Il y aussi un point important c’est que nos objectifs se doivent d’être tous conciliables. Si vous visez « je veux vivre 6 mois en Italie » et « je veux apprendre le japonais » ce n’est pas la meilleure façon qui soit. Il vaut mieux utiliser des synergies. Par exemple l’un des mes objectifs de l’année est de réaliser un super-lancement sur l’un de mes blogs, quand l’autre est de passer 1 heure par jour à apprendre du marketing. Dans ce cas l’atteinte du second objectif renforce mes chances d’accomplir le premier.

    Yoann

  4. Merci Nicolas pour ces bons objectifs. J’ai écrit un article qui vient tout a fait compléter ton discours : « comment changer un comportement qui ne nous convient plus ».
    Je suis charmée par l’élégance de ton blog. On s’y sent bien. tranquille, en sécurité. L’harmonie des couleurs y est certainement pour beaucoup. Je vais en prendre de la graine !!!!
    Excellente année 2011.

  5. Merci à tous pour vos commentaires ainsi que pour le partage de vos techniques personnelles. Comme quoi la définition de résolutions est tout un art 🙂

    Glonadine : merci pour les compliments sur ce thème qui m’a demandé pas mal de développement, j’en suis flaté. 🙂

  6. A mon sens, la méthode consistant à écrire ses objectifs est certainement très puissante (théorie de l’engagement). Pour ma part, cela m’a déjà permis de réaliser un objectif difficile, mais au prix d’une certaine « auto-violence »…

    Ce que je veux dire, c’est qu’à l’arrivée rien n’est gratuit : certes, écrire des objectifs qui vous tiennent vraiment à coeur va vous donner le coup de fouet, car vous vous sentirez lié à ce que vous avez écrit.

    Le revers de la médaille, c’est que si l’objectif est difficile, vous allez en baver, et vous devrez probablement y mettre toutes vos ressources… souvent au détriment du reste. En fait, ce système est psychologiquement fort car il joue sur votre propre sentiment de culpabilité (si je n’y arrive pas, alors que je l’ai écrit, c’est que je ne sais pas tenir mes engagements). Le risque est donc de transformer l’objectif en obsession, avec toutes les conséquences que cela peut avoir (surtout en cas d’échec, mais pas seulement).

    A la fin, il faut donc se demander avant d’écrire un objectif : ai-je réellement les ressources pour cela ? (ressources en terme d’énergie, de volonté, de temps, de sacrifice, etc). Et si j’échoue, cela ne va t-il pas m’envoyer plus bas que terre ?

    Oui, écrire vos objectifs va réellement vous aider à les réaliser. Mais si vous êtes naturellement ambitieux comme moi (je dois reconnaître que je cherche toujours la difficulté…), ce sera parfois au prix fort…

    1. Merci Bruno pour ton retour d’expérience qui pousse la réflexion bien plus loin que l’article.
      En effet, on ne prend pas toujours la peine de mesurer nos ressources, ou du moins les mesurer de manière juste.

      Tout comme toi, je me suis également fait prendre à ce piège, certes mes objectifs étaient atteignables, mais à quel prix ?
      Et plus encore, sommes-nous pret à payer le prix et en assumer les conséquences ?

  7. Je crois qu’il est important également de lire les objectifs régulièrement, car il est facile en début d’année de se faire une liste d’objectif et de les oublier. Et je crois qu’il est important de les écrire d’une façon positive avec une date d’échéance. Ainsi qu’un plan d’action comme la méthode SMART qui a été soulevé plus tôt.

    Nous pourrions faire aussi un peu de visualisation, en se voyant après l’atteinte de nos objectifs. Quels sentiments vivrions nous, d’avoir atteints ces objectifs, cela donne une bonne impression au subconscient qui cherche les solutions afin d’atteindre ces objectifs en question.

    Lucie
    http://www.moneyeducationforyou.com

    1. Lucie : Oui, la relecture et la ré-évalution fréquente de nos objectifs est un point essentiel pour ne pas les perdre de vu et surtout réajuster le tir en cours de route.

  8. Merci Nicolas pour cet article

    Je trouve cette méthode excellente car elle est simple et comporte l’essentiel sans encombrement d’esprit

    * les aspects de vie ( motivation)
    * trouver le but unique ( spécificité )
    * Établir un plan d’action ( clarté )
    * Se mettre à l’action (réalisation )

    je pense, il faut juste se fixer un délai pour faire un bilan, une mise au point et le réajustement du plan d’action.

    merci Nicolas

  9. Merci Abdelaati pour ton commentaire.
    N’hésite pas à nous faire un retour si jamais tu utilises cette méthode 🙂

    À bientôt,
    N.

Comments are closed.