mise au point et non coup de gueule…

Depuis quelque temps, certaines choses ou plutôt personnes m’irritent au plus au point. Voici un petit exemple, type msn ou téléphone :
Personne ne m’ayant pas parlé depuis des mois : Salut, ça va ? Au fait toi qui t’y connais en séduction/informatique/Linux/ réseau/curling/famille en or, est-ce que tu pourrais m’aider, bla bla bla…

autres exemples encore plus énervant du même panel de personnes :
– Salut, tiens regarde mes photos de vacances…
– Salut, si tu as le temps de jouer voici ma brute…
– Salut, écoute mon dernier morceau…

Inutile de préciser que l’on ne peut espérer tout espoir d’aide ou de sympathie venant de ces personnes là. Je grossis un peu le trait mais je ne pense pas être très loin de la réalité, car en prêtant un minimum d’attention à ces exemples, on en ressort vite le trait égocentrique de la personne. Les « autres pour moi » et jamais ou rarement « moi pour les autres ».

J’ai horreur de ce genre de choses, si ce n’est de la sympathie, je demande au moins un minimum de tact. Il n’est pas difficile de faire semblant de s’intéresser à une personne ne serait-ce que le temps de quelques échanges verbaux ou écrits surtout si l’on ajoute – j’insiste sur ce point – que certaines de ces personnes ont fait partie de votre cercle d’amis les plus proches.

C’est pourquoi, les gesticulations de ses profiteurs et autres vendeurs de narcissisme m’irritent au plus haut point. Depuis peu j’ai pris les mesures qui s’imposent et tel un Don je prends note de ces personnes là, en silence. Une fois fait, j’applique une des 2 alternatives suivantes en fonction de l’individu et du contexte : couper cours tout contact ou bien le garde sous le coude histoire de moi aussi jouer son petit jeux en retour (il n’y a pas de raison que cela n’aille que dans un sens 😀 .)

Certains diront « qu’est-ce tu t'emmerde avec ces cons » d’autres « ça fait partie des choses de la vie » ou d’autres encore « je suis sûr qu’ils t’aideraient si tu leur demandais services ». Histoire d’anticiper ce type de commentaires, je dirais simplement ceci : « Je m’en fout, c’est ma façon de faire, point barre ! »

Je pensais ne pas être quelqu’un de rancunier, c’est vrai ! Je me réconcilie assez rapidement sur une prise de bec ou un froid ; je fais souvent le premier pas. Par contre, je garde une rancune tenace pour tous ceux qui manquent de respect à mes proches et moi-même et je ne supporte pas que l’on trahisse ma confiance, que l’on me traite en pion ou que l’on profite de ma gentillesse.

Voilà, c’est dit maintenant, posé sur papier, mon courroux est désormais un peu plus apaisé.

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

15 comments

  1. C’est absolument dingue, j’ai l’impression de lire ce que j’ai envie d’écrire depuis quelques jours…
    Bon courage, et continuons à avancer, les autres ne dirigeront jamais notre vie (et vice versa).
    Amitiés

  2. @bobo ne t’inquiète, ce n’est pas à toi que je faisais allusion. De plus j’ai des nouvelles plus fréquentes de toi.

    @Kathryne je vois que toi aussi tu fais partie des gens qui donnent plus qu’ils ne reçoivent. Bon courage à toi aussi dans ce ménage.

    @Laurence et tu as bien raison 🙂

  3. bon, pour faire court, on va faire une phrase : « conférer mon commentaire sur ton précédent billet »…

    En un mot : on doit vraiment trouver une solution pour l’opération, parce que je t’épouse direct !!!!

    ^^

  4. Salut,
    je trouve également ce comportement très désagréable, au point que j’ai arrêté d’utiliser MSN depuis plus d’un an, et que je ne vais sur Facebook que rarement. Mes vrais amis savent comment me contacter.
    Les créateurs de brutes, profils myspace, skyblogs, pages web , comptes badoo et j’en passe des meilleurs, qui ne nous ont pas donné de nouvelles depuis des lustres mais se souviennent de nous quand ils ont une nouvelle amourette 2.0 à présenter, ne sont pas ceux qui apportent le plus… et donc ne sont pas ceux qui donnent envie de leur apporter quoi que ce soit (et surtout pas un clic de plus).

    Sébastien
    PS : j’ai découvert ton blog via twitter, j’apprécie ta façon d’écrire, c’est rafraîchissant.

  5. @sebastien merci pour ton comment.

    C’est vrai j’avais oublié aussi les attaques par demandes de clics sur tel ou tel groupe Facebook et consort, surtout que dans ces cas là, nous n’avons même pas le privilège d’un petit « salut ».

    Bon courage pour ta prochaine prochaine vidéo, j’ai beaucoup apprécié les 2 précédentes.

  6. J’ai eu la même chose il y a peu, et je suis entièrement d’accord avec toi. Qu’un mai face cela, si tu l’as vu récemment, que t’as des nouvelles, admettons, mais d’une personne dont tu n’as plus de nouvelles, c’est du grand n’importe quoi en effet. Merci d’en avoir parler sur plurk, j’ai pu tombé sur ton blog que j’avais vite vu et zappé l’adresse :/. En plus ta playlist est sympa 😉

  7. ami fasse* oula…

    et j’ai oublié un de la part entre « mais » et « d’une personne » :/

    parlé*
    tomber*

    OMG.. enfin bref me suis pas relu :/

  8. Marrant, je souris. Nous avons tous connu ou connaissons encore des personnes qui n’ont qu’un intérêt ‘elle-même’.. Parler et dire ‘je’ est une constance pour certain(e)s. On peut avoir besoin d’être écouté(e) entendu(e) et oublier de penser à l’autre. Il est certain que lorsque ça dure et que c’est systématique ça peut faire un tantinet rager, car nous aimerions aussi dire ‘je’, je vais bien merci, j’évolue en carrière, j’ai des soucis etc… Mais franchement lorsque l’on est habitué à écouter les autres, que cherchons nous vraiment… Est-ce un manque de reconnaissance, un besoin d’existence au travers d’un intérêt qu’on nous porte ? Un jour sur msn j’avais mis cette simple phrase ‘j’ai des contacts, mais j’ai de plus en plus de cons sans tacts’ et j’ai eu des réactions très intéressantes. Parfois une petite provocation réveille chez l’autre ce dont il n’a pas forcement conscience. Après oui, libre a chacun de mettre de coté des personnes qui ne nous correspondent pas, encore faut-il reconnaitre que dans une conversation on est d’abord deux. Je ne sais pas si ‘rentrer’ dans le jeu de ces personnes ce n’est pas mettre une valeur intrinsèque à épreuve (pour nous même) et nous perdre dans ce que nous ne sommes pas. Et pour finir, je dirais, la politesse n’incline pas à la méchanceté.

  9. Bonjour Fofinette et merci pour ton retour qui est vraiment très intéressant.

    Je pense nottament à ton message qui « interpelle » et permet de faire prendre conscience des choses cachées. C’est un bien bel exemple pour éveiller certains esprits 🙂

  10. Franchement je suis tout à fait d’accord avec toi ! je ressens la même chose, les profiteurs etc, je suis toujours gentille moi aussi alors je n’ose pas leur dire ou quoi que ce soit, mais voilà, c’est trop chiant cette situation, certaines personnes se croient tout permis, pff

Comments are closed.