menu
 Nicolas Pène - Stratège en Influence et Persuasion

Bienvenue :-)

Pas de panique, l'article que vous voulez lire se trouve ci-dessous, mais avant j'ai un petit cadeau pour vous...

Je vous donne GRATUITEMENT mes secrets d'expert en PNL et Persuasion pour apprendre à :

Convaincre n'importe qui très facilement !

Cliquez vite sur ce lien pour découvrir vite TOUT ça :

Je découvre maintenant les secrets des pros !

Comment gérer vos objectifs et habitudes tel un vrai chef d’entreprise

Il y a quelques jours, je recevais Damien Casoni auteur du blog Raccourci Minimaliste pour un article invité intitulé : Comment bien fixer nos objectifs ?

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir la suite et fin de ce passionnant article. Damien, c’est à toi :

Après avoir vu pourquoi se prendre pour un chef et comment définir vos objectifs de fond dans cette optique, découvrons maintenant comment assigner des contrats d’essai à nos projets et nouvelles habitudes.

Mettez vos habitudes à l’essai comme un boss

habitudes

Nous prendrons pour exemple la mission « Me sentir maître de mes finances ».

J’ai le choix entre une multitude de logiciels de gestion de comptes et de budget. Au lieu de me noyer dans cette masse et ne pas savoir qu’en faire je vais en choisir UN et l’utiliser tous les jours pendant 7 jours.

  • Une mission
  • Un employé
  • Une durée déterminée


Passée cette semaine d’essai, si je trouve toujours ce logiciel lourd et peu intuitif c’est qu’il ne me convient pas ! Il y en a tellement d’autres qui sauront me séduire, autant laisser celui-ci de coté.

Et en attendant, même si je n’ai pas trouvé chaussure à mon pied, j’aurais tout de même développé ma conscience financière en ayant un œil sur mes comptes chaque jour.

Avancer vers son objectif final tout en nextant ses habitudes. Elle est pas belle la vie ? :)

A la fin de la période d’essai, si le bilan se révèle pas si mauvais que cela, il me faudra reconduire le contrat sur une durée plus longue et un investissement moral un peu plus sérieux. Et ainsi de suite.

En adoptant ce fonctionnement, vous aurez dans la grande société qu’est votre vie quotidienne, une multitude d’employés à différents paliers d’engagement. Vous saurez alors toujours ou concentrer le plus gros de votre discipline en cas de démotivation générale : sur ceux que vous employez depuis le plus longtemps, ceux qui se sont révélés productifs et efficaces.

Tandis que vous pourrez dès lors, sans culpabilité aucune vous permettre de ne pas reconduire les essais improductifs.

Mon exemple en tant que manager de mes objectifs

Si cela peut vous donner une idée voici précisément ma politique d’entreprise personnelle à ce jour. Chacun de ces « employés » est précédé de l’intitulé de la mission à laquelle je l’ai attribué.

Je vous présente donc mes cadres supérieurs, mes ingénieurs. Ceux qui ont su très rapidement monter dans la hiérarchie de mes priorités et qui ne nécessitent aujourd’hui qu’un minimum de maintenance :


Viennent ensuite mes employés en CDI. Ceux-là sont engagés, pas de souci, mais ils passeront au second plan par rapport à mes « ingénieurs » si il arrivait que je manque de temps ou d’énergie :

  • Mission « Sculpter mon corps » : aller à la capoeira 2 fois par semaine
  • Mission « Me créer un business en ligne » : rédiger 2 articles/semaine minimum pour mon blog Raccourci-Minimaliste
  • Mission « Entretenir ma créativité » : écrire une fois par jour un mini-conte


Ceux-ci sont en CDD, en Contrat à Durée Déterminée. Je leur ai attribué une durée d’essai assez conséquente mais je ne m’en voudrais que moyennement si il m’arrivait de faire un écart :

  • Mission « Exercer ma volonté » : me lever dès que sonne mon réveil (le snooze c’est le mal !) – Contrat d’une semaine
  • Mission « Sculpter mon corps » : Pas de céréales ni de sucre raffiné la semaine – Contrat d’un mois

Et voici les stagiaires, les intérimaires, ceux-ci sont en attente de recrutement mais ça ne m’empêche pas de les essayer de temps en temps pour voir ce que ça vaut, tout en me disant bien qu’un jour ou l’autre ils pourraient bien monter en grade ou être remplacés :

  • Mission « Garder mon mental clair » : Pratiquer la méditation chaque soir avant de dormir
  • Mission « Sculpter mon corps » : 5 mn de yoga tous les matins – nécessite que l’employé « Me lever dès que sonne mon réveil » soit passé en CDI)

Évidemment tous mes rituels de vie ne sont pas listés ici. Certains sont tellement bien ancrés dans mon quotidien qu’ils ne sont plus « en travail » ainsi que l’est mon employé « Vivre avec le moins d’objets possibles » par exemple.

Je vous encourage vivement à jouer avec cette perception de vos objectifs de vie. Il ne vous faudra peut-être que 20 minutes pour coucher par écrit vos contrats mais je vous assure que la sérénité ainsi gagnée vous offrira un sentiment de légèreté qui vous suivra longtemps.

Choisirez-vous de mettre ce type particulier d’organisation… à l’essai ? ;)

À propos de l’auteur de cet article : Comment gérer vos objectifs et habitudes

Sorcier rationnel, adepte du minimalisme matériel et du jeûne intermittent, Damien Casoni (www.damiencasoni.com) partage outils, expériences et réflexions qui ont changé sa vie.

Refaites le plein de Rage de vivre en suivant son blog Raccourci-Minimaliste (www.raccourci-minimaliste.com)

 

 

Crédit photo : darnok

Vous appréciez les conseils prodigués dans cet article ?

CLIQUEZ vite sur sa tête pour en savoir plus GRATUITEMENT :

  1. Nathanael de Metrosapiens

    J’aime beaucoup l’analogie avec les contrats de travail, je devrais m’en inspirer. En ce qui me concerne, je pratique un mix de GTD et la méthode Covey: c’est à dire une organisation top-down et down-up. Ce qui me permet d’avoir une complète de ce que je souhaite réaliser.

  2. akenarth

    J’aime beaucoup cet article. Je trouve l’idée très original, je pense que je vais tenter le coup!

  3. Ali Julien

    Je reconnais bien là le style de Damien, tiens ! :-)

  4. Damien

    @Nathanael : Je ne connaissais pas la méthode Covey, assez intuitif au final je trouve. Merci en tout cas.

    @Akenarth : C’est bon d’être le boss tu verras. :)

    @Julien : On se refait pas. ^^