menu
 Nicolas Pène - Stratège en Influence et Persuasion

Bienvenue :-)

Pas de panique, l'article que vous voulez lire se trouve ci-dessous, mais avant j'ai un petit cadeau pour vous...

Je vous donne GRATUITEMENT mes secrets d'expert en PNL et Persuasion pour apprendre à :

Convaincre n'importe qui très facilement !

Cliquez ici pour appliquer vous aussi les techniques des pros... et obtenir les mêmes résultats qu'eux !

Voici ce que vous allez apprendre :

Cliquez vite sur ce lien pour découvrir TOUT ça... et bien plus encore ;-)

Je découvre maintenant les secrets des pros !

...maintenant, place à l'article :

Comment bien fixer nos objectifs ? Voici l’erreur que nous faisons tous

Aujourd’hui, c’est avec un plaisir non dissimulé que j’accueille Damien, auteur du blog Raccourci Minimaliste pour cet article invité intitulé : Comment bien fixer nos objectifs ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet et laisser la parole à Damien, je souhaitais préciser que celui-ci est un véritable spécialiste du minimalisme et de toutes les techniques d’efficacités relatives à ce sujet. C’est l’une des raison qui m’a poussé à lui donner carte blanche pour cet article. La seconde est sa capacité à réfléchir en véritable philosophe et toujours vouloir rechercher les vérités bien plus loin que sur la surface des choses. Une façon de penser que je ne peux qu’approuver :-)

Voilà, vous savez tous. Damien, je te laisse maintenant la parole :

Devenez le patron ! Mettez vos objectifs à VOTRE service !

« Je devrais arrêter de fumer… me remettre au sport et être plus souriant chaque jour…
Ah et puis faire mes comptes régulièrement aussi… et dire que cette année j’avais décidé de changer vraiment ! »

Transformer sa vie en adoptant de saines habitudes et en se fixant des objectifs précis, c’est bien beau…  en théorie ! Mais en pratique nous pouvons facilement nous sentir débordés face à la quantité de changements à apporter.

Quand bien même nous aurions la prudence de ne nous concentrer que sur un objectif à la fois il arrive fréquemment que l’enthousiasme du début s’affadisse à mesure que le temps passe et que les « écarts » se multiplient.

C’est alors que la culpabilité vient pointer le bout de son nez. Nous pourrions nous sentir incapable de tenir nos engagements, incapables de transformer notre vie…

Non mais qui c’est le chef ici ?

Objectifs

Le problème avec cette désagréable expérience, c’est que nous nous sentons engagés vis à vis des habitudes que nous « devrions » mettre en place. Nous avons le sentiment de « devoir » faire ceci, de « devoir » faire cela… nous nous plaçons alors en tant que serviteur de nos objectifs et non en tant que maître.

Le changement de perspective proposé ici est simple : considérez les changements que vous aimeriez acquérir non comme des obligations à accomplir, mais comme vos employés. Devenez-en le patron !

La première étape pour amorcer ce nouveau mode de fonctionnement consiste à aiguiser votre perception des bénéfices que vous apporteront ces résolutions.

Que souhaitez-vous vraiment ?

Aller 3 fois par semaine dans une salle de gym ? Vraiment ?
Ne serait-ce pas plutôt de vous trouver une activité physique agréable qui vous permettra de prendre soin de votre santé ?

Souvenez-vous que chacune des habitudes que vous voulez mettre en place sert un besoin ou un désir plus profond. Tant que vous avez une vision claire de ces objectifs vous pouvez vous permettre une plus grande flexibilité dans leurs réalisations.

Vous ne culpabiliserez donc plus si vous n’avez plus envie d’aller en salle de gym. Le véritable objectif consiste à trouver ce qui va vraiment vous botter et vous donner envie de bouger.

Vous pouvez donc vous autoriser à « recruter » de nouvelles activités sportives, et les essayer successivement, sans engagement à long terme, afin de trouver celle qui vous enthousiasmera pour de bon.

Assigner des missions comme un gérant de société

En pratique il s’agit de lister les objectifs prioritaires de votre entreprise, votre entreprise étant ici VOTRE VIE même.

Résumez en une phrase chaque mission, en la rendant la plus concise mais la plus imagée et excitante possible.

Par exemple, j’ai un objectif qui est « Sculpter mon corps ». Non pas « mincir », ou « perdre du poids », mais « sculpter mon corps ». Ça a un petit coté dieu antique en travail sur le marbre qui valorise ma perception personnelle. :D

Listez dans votre Grimoire (ou un simple bout de papier) une poignée de résultats que vous voudriez réaliser. Et appropriez-les vous en utilisant la première personne dans leur rédaction.

Ce pourrait être, en vrac :


Listez ce qui est important pour VOUS, ce qui devrait être mis en place pour vous sentir enfin en contrôle, serein et fier.

Ensuite, pour chacune de ces missions, il vous faut trouver un exécutant, et lui proposer un contrat à durée déterminée. Après tout, vous n’allez pas investir toute votre énergie sur le premier venu ? Son CV à beau avoir l’air brillant, nous ne savons pas encore ce qu’il vaut sur le terrain !

Comment rédiger ces contrats et comment driver concrètement son entreprise personnelle ?

C’est ce que vous découvrirez en détail dans la seconde partie de cet article. :)

À propos de l’auteur de cet article : Comment bien fixer nos objectifs

Sorcier rationnel, adepte du minimalisme matériel et du jeûne intermittent, Damien Casoni (www.damiencasoni.com) partage outils, expériences et réflexions qui ont changé sa vie.
Refaites le plein de Rage de vivre en suivant son blog Raccourci-Minimaliste (www.raccourci-minimaliste.com)

Vous appréciez les conseils prodigués dans cet article ?

CLIQUEZ vite sur sa tête pour en savoir plus GRATUITEMENT :

  1. SMZ

    Je suis d’accord avec le fond de cet article, de plus il faut se donner des objectifs réalisables dans un premier temps. Au fur et à mesure du temps qui passe, allez vers des objectifs plus ambitieux.

    • Damien

      Autrement dit : s’entraîner au succès. :)

  2. Julien | thelifelist

    je suis à la fois d’accord avec une partie du texte, et pas d’accord avec les exemples que tu as pris. Je pense qu’un « Me sentir maître de mes finances » est typiquement le genre de choses qu’on ne fait jamais vraiment parce qu’il est plus simple de se convaincre qu’on la fait que de réellement y arriver. J’ai tendance à préférer le quantifiable ET précis. Quelque chose que l’on ne peut pas changer à sa guise selon l’humeur du jour!

    • Damien

      @Julien : Salut et merci pour ton commentaire.
      Les objectifs quantifiables sont une nécessité, mais ils servent un objectif de fond plus abstrait en général.
      Si je fais effectivement mes comptes 2 fois par semaine (moyen quantifiable) c’est pour gagner la sérénité de celui qui sait ou il en est financièrement (objectif « abstrait »).
      Ce que je tentais d’expliquer c’est qu’il est intéressant de toujours savoir quel est la finalité désirée lorsque nous mettons en place des objectifs. Si on reste fixé sur cette finalité, on peut se permettre des ré-adaptations sur les moyens d’y arriver vis à vis des situations et évènements.

  3. Mathieu

    Merci pour cet article.
    Je pense surtout que l’objectif fixé doit vraiment venir du fond du cœur, et cela afin qu’il y ait une réelle motivation. Par exemple pour ce qui est de l’exemple « sculpter mon corps » , si je suis en sur-poids, j’irais voir les dangers du sur-poids, ce que cela entraine, etc… Cela afin de me donner vraiment une « bonne raison ».

    En tout cas j’attends avec impatiente la suite, et j’espère que je vais apprendre quelque chose de nouveau autre que la methode SMART :-)

    Au plaisir de vous lire !

  4. Damien

    @Mathieu : Hello, merci pour ton commentaire.

    Le bâton fonctionne mieux que la carotte pour toi ? ;)

    Moi j’ai voulu transformer mon physique pour augmenter mon potentiel de séduction. Faut dire que j’étais pas en surpoids au point de risquer quoi que ce soit de grave, mais il est vrai qu’on est meilleure santé en étant plus mince que gros en général.

    J’espère que la seconde partie de l’article te plaira. ;)