menu
 Nicolas Pène - Connaissance de Soi (ennéagramme) & Stratégies Business

Connaissez-vous cet obstacle majeur à la réussite de vos projets ?

De grands projets, nous en avons tous ! Pourtant, 99% d’entre nous échouent dès qu’il s’agit de les mettre en action.

Qu’elle est la différence entre ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent et les autres ?

Depuis de nombreuses années j’ai étudié cette question fondamentale. De par mon  expertise ainsi que les nombreux objectifs que j’ai réussi à atteindre, je peux vous affirmer sans hésitation qu’il vous est possible de rejoindre le club de ceux qui réussissent tous leurs projets !

Comment y arriver ? C’est ce que je vais vous enseigner dès à présent !

Il existe 3 obstacles fondamentaux qui vous empêchent de transformer vos rêves et projets en une réalité tangible. Ainsi, pour atteindre vos buts et réaliser tous vos objectifs, quelle que soit leur nature, il vous faudra obligatoirement vaincre ces 3 grandes embûches.

Soyez donc bien attentif car, au cours des prochains articles, je vais donc vous expliquer quels sont ces 3 obstacles et comment les contourner. Une fois que nous aurons découvert tout cela, je vous livrerai en exclusivité une méthode extrêmement puissante qui vous permettra de réaliser vos grands projets !

Avant cela, commençons d’abord par analyser le premier obstacle. Pour cela, nous allons prendre le cas d’un ami (que nous appellerons ici Frank) qui se trouve constamment confronté à celui-ci.

obstacle objectifs et projets

L’échec de Frank :

Ha, Frank ! Un garçon fougueux et toujours plein d’idées dans la tête. D’ailleurs il adore partager ses différents projets : apprendre l’espagnol, monter une startup, vivre un an ou deux au Canada, écrire un livre, danser le tango… Ce ne sont pas les idées de projets qui lui manquent !

Pourtant ses proches le connaissent bien : Frank parle beaucoup mais… avec lui, rien ne voit jamais le jour ! Ne serait-ce que son projet de partir au Canada, voilà déjà 5 ans qu’il en parle et depuis, rien n’a été fait alors qu’il aurait par exemple pu commencer à chercher pour savoir combien coûte un trajet de l’autre côté de l’Atlantique !

On pourrait croire que tout cela n’est que du vent. Loin s’en faut ! Frank lui-même est le premier à croire à ses propres projets.

Alors que manque-t-il ? Qu’est-ce qui bloque notre ami ?

Le problème de Frank est qu’il n’arrive pas à franchir le premier des 3 obstacles : passer de l’idée au projet !

Le passage à l’action est toujours quelque chose de difficile. En cause, le manque d’informations, la peur de l’inconnue ou bien des difficultés à passer de la théorie à la pratique…

« Je ne sais pas comment faire !
Je ne sais pas par quel bout prendre le problème !
J’ai bien envie mais je crois que ce n’est pas encore le bon moment pour m’y mettre ! »

Ces questions vous rappellent-elles quelque chose ?

Si oui, alors vous vous trouvez face au même obstacle que Frank. Heureusement, il existe une solution ! Nous verrons d’ici peu laquelle.

En attendant d’en savoir plus, je vous invite à réfléchir à la question suivante :
Comment pourriez-vous résoudre le problème de Frank ?
En d’autres termes : comment enfin passer de l’idée au projet ?

Dans un prochain article, nous analyserons tout cela et verrons ensemble un autre obstacle indispensable à connaître pour réussir vos projets. Nous identifierons également un élément fondamental à cette méthode puissante que je souhaite vous enseigner !

Pour connaitre dès à présent la suite, c’est ici : le second obstacle à vos projets !


Crédit photo :  Rickydavid – Flickr


...et pour finir, voici quelques liens à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉


--- ! Nouveau ! ---

Comment
VIVRE 
du Web ?


je vis confortablement du web depuis 2011...
et je vais vous expliquer (gratuitement) mes secrets :
Cliquez ici pour y accéder 😉


 

  1. Julien

    Ah le difficile passage à l’acte … Beaucoup ont des idées comme tu dis Nicolas, mais ne réalisent jamais rien.

    Déjà il faut savoir qu’il y a peu de chances que le moment soit parfait pour se lancer dans l’aventure. Il y a aura toujours quelque chose qui ne va pas. 😉

    Donc, il faut rendre le moment le plus adéquat possible et se lancer en ne se laissant plus le choix.

    Ou alors, empêcher tout retour en arrière possible, en brûlant les embarcations derrière soi. C’est radical pour agir !

  2. Nicolas

    Hello Julien,

    Oui c’est tout à fait ça : le moment idéal n’existe pas. Il y avait d’ailleurs une maxime que j’aimais beaucoup dans cet état d’esprit :
    « Le meilleur moment pour démarrer c’était il y a X ans (remplacez X par le chiffre adéquat ^^), le second meilleur moment, c’est aujourd’hui ! »

    Concernant l’idée de « bruler les embarcations derrière soi », clair que c’est radical mais efficace ! 😉

  3. erysfoly

    Ce premier obstacle est bien vrai !

    Moi-même j’ai été plus ou moins confrontée à cela. Mais comme Julien a dit, il ne faut plus se laisser le choix une fois lancé.

    Pour ma part, c’est exactement ce que je fais en ce moment : j’ai pour projet de partir au Japon depuis quelques années. Je me lance enfin ! Sur un coup de tête d’ailleurs. Car après avoir pesé les pour et contre (en très peu de minutes certes), je me suis rendue compte qu’il n’y aurait sûrement pas d’autres moments aussi opportuns pour y aller qu’en novembre. Et ayant acheté mes billets d’avion non remboursables, je n’ai plus le choix, je ne peux plus reculer. 🙂

    Je suis encore étudiante, ce qui fait que je n’ai pas forcément l’argent, mais je me suis dit cela : « je me dis que j’irai un jour mais un jour c’est vague et je ne fais rien pour prévoir ce voyage donc là Cindy, plus le choix, tu pars et tu bosses avant pour te payer le voyage ! ».

    Bon c’est un peu inquiétant mais je pense que c’est une bonne solution. Se booster et s’empêcher de reculer. Je ne vois que ça. 🙂

    Pressée de lire la suite ! Je lis ce blog depuis un moment maintenant et ça aide beaucoup je trouve ! ^^

  4. Cindy

    Pour passer de l’idée au projet, mon truc c’est de faire un premier pas, une petite action. Et c’est important de faire cette action le jour même.

    Dès que je me fixe un objectif, je me demande « quelle pourrait être le premier pas ». S’il vous parait trop grand, je vous conseille de le découper pour pouvoir faire une petite action le jour même (exemples : une recherche sur internet, un coup de téléphone, s’inscrire à une formation, …)

  5. Nicolas

    Bonjour et merci à tous pour vos commentaires.

    @Erysfoly : je pense que tu as pris la bonne décision car il n’y a jamais de « meilleur moment ». Et puis une fois au pied du mur, c’est là que l’on se donne à fond. 😉

    Félicitations en tout cas pour cette décision osée. Tu prévois d’y rester longtemps ?

    @Cindy : Un pas de plus tous les jours ou comment manger un éléphant : une bouchée à la fois. 😉

    C’est clairement une des meilleures méthodes pour avancer.

  6. Ézéchiel

    Des échecs, au moins tous les grands hommes en connaissent; la différence est que ceux qui réussissent ont parvenu a appliquer le principe fondamental que bon nombre de gens ne connaissent même pas:

    Action+Persévérance

    L’un ne marche certainement sans l’autre.

  7. Luc mister-no-stress

    Bonjour Nicolas,
    Quelle maîtrise du teasing !
    Je répondrais en en posant 2 questions à Franck :
    « Quelle est le premier obstacle qui t’empêche d’avancer ?
    Quel est la toute première et toute petite chose que tu peux faire maintenant pour commencer à résoudre cet obstacle ? »
    Et je l’engagerai à le faire…
    Merci et à bientôt
    Luc Mister-no-stress

  8. Nicolas

    Bonjour Luc et surtout bravo !

    Tu viens de trouver exactement la réponse au premier obstacle 😉

  9. samuel

    Salut Nicolas,

    je pense que c’est le problème majeur de beaucoup d’entre nous: Ne pas passer à l’action.

    Il faut tout d’abord décomposer son projet en de tout petits objectifs et commencer par faire celui qui est le plus facile DES MAINTENANT!

    Autre chose, éviter de faire plusieurs projets en même temps. Il faut prendre le temps de bien maitriser et d’achever un projet avant de passer au second et ainsi de suite.