menu
 Nicolas Pène - Connaissance de Soi (ennéagramme) & Stratégies Business

Franchir le pas vers l’inconnu : l’exemple d’un long voyage

Cet article invité intitulé « Franchir le pas vers l’inconnu » vous a été rédigé par Fabrice Dubesset auteur du blog Instinct Voyageur :

Ce que l’on ne connait pas fait toujours un peu peur. L’être humain n’aime pas l’inconnu. Si vous voulez vous lancer dans un nouveau domaine, si vous voulez faire quelque chose de nouveau pour vous, vous allez sans doute vous trouver devant un frein. Surtout si la chose n’est pas commune.

Se lancer dans un voyage autour du monde pendant plusieurs mois est un des meilleurs exemples que je connaisse. Il est vrai que c’est un domaine que je connais bien aussi.

J’ai croisé beaucoup de personnes qui ont cette envie. Mais elles ont peur de franchir le pas.

Pourquoi ?

peur de l'inconnu

La peur de l’inconnu : un mécanisme humain

C’est un des traits de l’homme : sa peur de l’inconnu. L’ailleurs, se déplacer dans un autre environnement est toujours porteur d’appréhension, voire de peur.

Cet aspect de la nature humaine freine beaucoup de gens à entreprendre un voyage.

Beaucoup préfèrent, parfois inconsciemment, rester dans leur confort et leur environnement familier. Même si leur situation n’est pas au mieux.

Ce mécanisme auquel nous sommes tous, à des degrés divers, soumis explique en grande partie la réputation négative de beaucoup d’endroits dans le monde. Ailleurs, c’est toujours pire que dans son pays. Ailleurs, c’est toujours plus dangereux que chez soi.

Lors de mes voyages, à chaque fois que je posais la question « alors, comment c’est au niveau de la sécurité chez votre voisin ? ». La réponse était très souvent quelque chose du genre « oh, il faut faire attention ! ». Et si je posais la même question chez le voisin à propos du pays d’où je venais, c’était la même réponse !

A une autre échelle, sa ville apparait toujours plus sûre que les autres villes à l’autre bout du pays. Encore une fois, c’est par méconnaissance de la réalité.

Il n’y a qu’une fois cette peur dépassée et en étant sur le terrain que l’on se rend compte de la réalité, et de la puissance de ce mécanisme !

En matière de sécurité, la grande majorité des pays dans le monde ne sont pas plus dangereux que la France. Vous connaissez tous le paradoxe qui veut qu’un voyageur se fasse détrousser au retour au coin de sa rue après un an sur les routes du monde sans problème. Ce n’est pas une fable, c’est une réalité.

À ce propos, une histoire malheureuse m’a toujours frappé.C’est celle de la mort tragique d’un célèbre photographe de voyage. Il parcourut dans sa vie beaucoup de pays, certains réputés dangereux. Pourtant, c’est en France qu’il mourut, victime d’un accident de la route en sortant de son lieu de travail, un jour comme les autres.

La seule exception à ce sujet, ce sont les pays en guerre. Je les appelle les pays noirs car ce sont des destinations à oublier.

J’ai beaucoup traité de ce thème dans mon premier guide, la méthode a.t.i.p.i.c. pour voyager en sécurité. 

Le rôle des excuses

 L’être humain, dans tout son courage, est très fort pour se trouver une flopée d’excuses. En règle générale, ce ne sont pas de bonnes excuses.

Dans le cas d’un long voyage, les excuses classiques sont :

  • « Voyager coût cher ! » Rien de plus faut, surtout venant de quelqu’un qui vient de d’acheter le dernier 4×4 de chez Toyota.
  • « Et la retraite ? » Vingt cinq ans et on a déjà peur de prendre le risque de vivre une année intense de sa jeunesse éclaire pour un temps longtemps qui n’arrivera peut-être jamais.
  • «  Et mon boulot ? » Vraiment, vous aimez à ce point votre travail ?

Etc, etc. Il y en a bien d’autres !

Et vous, dans votre projet, votre rêve, quelles excuses avez-vous trouvé ?

L’importance de l’information

Pour revenir au sujet de la sécurité en voyage, les médias déforment souvent la réalité en se concentrant sur les points noirs d’une destination.

Les médias jouent en conséquence un rôle dans la prise en compte du risque par le voyageur. Et très souvent, la sur médiatisation d’un événement va provoquer un effet de loupe et déformer la perception du risque.

Ce mécanisme, vous le retrouvez dans bien d’autres domaines. Vous souhaitez faire un achat immobilier ? Voilà qu’au bureau, votre collègue vous raconte les déboires de son achat. C’est alors qu’un autre collègue conte à tous le cas d’un ami à lui qui a connu les mêmes mésaventures.

Ainsi, sur les forums, les gens ont tendance à raconter bien plus leurs malheurs que leur bonheur, c’est ainsi. Tenez-en compte.

En ce qui concerne le voyage, voici une anecdote que je trouve très parlante.

Un ami qui vit au Japon m’a rapporté une conversation qu’il a eue avec des Japonais. Tout d’abord, il faut savoir que le Japon est un des pays les plus sûrs au monde. Les Japonais voyagent très souvent en groupe et vers des destinations sûres, avec un maximum de sécurité. Autant vous dire que pour eux, l’Afrique et l’Amérique du Sud sont des régions très dangereuses.

Mon ami venait de passer Halloween à Portland aux États-Unis. À l’évocation de son séjour, ses amis japonais lui rétorquent : « Mais c’est dangereux, Halloween, aux USA ! ». Et lorsqu’il leur demande pourquoi, il obtient toujours cette même réponse : « Parce qu’il y a quelques années de cela, un étudiant japonais qui ne parlait pas bien anglais a été tué par un habitant d’une maison qui lui demandait de quitter sa résidence et que le Japonais ne comprenait pas ».

Ainsi, un événement survenu quelques années auparavant, surmédiatisé, a suffi pour cristalliser l’opinion des Japonais sur ce lieu…

Il y a aussi une autre idée reçu sur le voyage : voyager coûte cher ! Ce n’est pas la réalité. Ce mythe véhiculé en partie par l’industrie du tourisme (il faut bien attirer les clients !) est faux. Il existe un nombre incroyable de possibilités et de moyens pour voyager pas cher. Il suffit juste…d’avoir l’information !

L’information, la bonne information, est une des choses les plus importantes dans la vie. C’est elle qui va vous orienter vers certains choix ou non. C’est elle qui va vous pousser à vivre des expériences intenses comme un voyage au long cours. Si nombre de gens savait oh combien voyager ne coûte pas cher…Dans bien des pays, il est possible de voyager pour 20€ par jour.

C’est d’ailleurs le titre de mon dernier guide « Voyager avec 20€ par jour ! », ou comment voyager plus souvent, plus longtemps, moins cher.

Vraiment, je ne connais personne qui a regretté d’être parti. En général, on ne regrette pas ce que l’on entreprend. Par contre, on regrette souvent ce que l’on a pas fait ou tenté.

Et vous,  de quel côté préférez-vous être ?

À propos de l’auteur :

Fabrice DubessetBlogueur voyage et digital nomade, Fabrice Dubesset est l’auteur du blog voyage Instinct Voyageur et d’un blog pour voyager en avion. Il vient de publier son nouveau guide « Voyager avec 20€ par jour ! »

 

Crédit photo : Stuck in Customs


...et pour finir, voici quelques liens à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉


--- ! Nouveau ! ---

Comment
VIVRE 
du Web ?


je vis confortablement du web depuis 2011...
et je vais vous expliquer (gratuitement) mes secrets :
Cliquez ici pour y accéder 😉


 

  1. El Gringo

    Vous ne faites qu’enfoncer des portes ouvertes. Cet article n’a aucun intérêt.

  2. gildas

    Il est un peu dur le monsieur avant moi.
    Au contraire, cet article dit des vérités… et franchement ca ne fait pas de mal. Un point que je rejoins c’est bien la sur médiatisation des aspects « noirs » d’une destination ou d’un fait… on ne voit que le mauvais coté des choses, qui plus est, validé par des médias qui manquent d’objectivité ou qui, dans un certains intérêt, ne présentent que cet aspect… et franchement ça, ça m’énerve !

    • fabrice

      Merci Gildas!
      El gringo a dû se lever du mauvais pied:-)

      Les médias déforment souvent du mauvais côté, c’est ainsi. La réalité est bien souvent différente…

    • [email protected] à Vivre

      Merci pour cet article (qui ne brasse pas du vent, je te rassure Fabrice ;)), toujours bien de se remémorer ces vérités. Je fais partie de ceux qui savent qu’ils veulent voyager plusieurs mois, mais qui ont peur (pas encore le moment, je viens d’acheter un appartement à deux, mon fils est ado, etc.). J’essaie de travailler à cela, tout en sachant que bien sûr, on ne peut pas forcément partir tout de suite comme on l’aimerait. Mais voyager dans le monde sur plusieurs mois minimum fait partie de mes objectifs. Merci pour cet article !

  3. thibautcabri

    Et oui, le voyage c’est comme la vie. Parfois on s’empêche simplement de vivre nos rêves et nos envies par peur: la fameuse peur de l’inconnu. Mais c’est justement çà qu’il faut faire, dépasser ses peurs pour progresser, se développer et continuer d’évoluer.
    Bonne route!

  4. El Gringo

    Je ne suis pas levé du pied gauche, je vous rassure.
    C’est juste que je trouve ce que vous dites vraiment évident.
    J’ai beaucoup voyagé, et si on se renseigne un peu sur les us et coutumes des pays que l’on va visiter, tout se passe bien. Si tenté que l’on ne visite pas des pays avec une situation géo-politique très tendue, je m’interdis ces pays.
    Ensuite, en se débrouillant bien, dans certains pays émergents, on peut être bien vivre pour 18,75€ / Jour.
    De plus, c’est souvent le prix du billet d’avion qui coute cher pour aller dans ces pays. Mais en guettant les promos et en s’y prenant à l’avance on peut fortement baisser les prix. Voyager à plusieurs peut aussi se faire sentir plus en sécurité et permet de réduire certains frais.
    Il faut voyager tant qu’on peut encore se le permettre vu les prix du pétrole en progression ou les avantages dont on bénéficie (Monnaie forte, congés payés, etc.)

    c’est pour toutes ces raisons vraiment évidentes, je le souligne, que je trouve que tout ce que vous faites dans cet article c’est brassé de l’air, et essayé de vous offrir du trafic vers votre Blog tout en permettant à M. Pene, d’avoir du contenu neuf pour son référencement à moindre frais.

    • fabrice

      Tu sais cela justement car tu as beaucoup voyagé:-)
      Crois-moi, c’est loin d’être le cas de toute le monde!C’est à ces personnes que cet article s’adresse, évidemment…

  5. Dominique [projetchangerdevie]

    Bonjour,

    Je suis complètement d’accord avec Fabrice.
    Cet article (que je trouve au passage intéressant) est destiné bien évidemment à ceux qui ne voyagent pas ou qui ont peur de sauter le pas.
    Lorsque que l’on parle de certains pays c’est souvent en termes négatifs.
    Il suffit d’y aller pour se rendre compte que ce n’est pas si dangereux que l’on a bien voulu nous le faire croire.
    Voyager coûte cher, combien de fois l’ai-je entendu ? Ceux qui ne voyagent pas n’ont pas les informations citées plus haut ou n’ont pas le temps de les chercher.
    Bien évidemment et je le souligne, cet article s’adresse à ceux qui ne voyagent pas.
    Je n’ai jamais eu le sentiment en lisant le billet que l’auteur brassait de l’air, et pour finir Fabrice ta dernière phrase m’aide à prendre précisément une décision. j’hésitais à partir en voyage sous peu, pour des raisons diverses.
    Comme tu le dis si bien, on regrette toujours ce que l’on n’a pas tenté, il n’est jamais trop de le rappeler.

    Dominique

    • fabrice

      Bonjour Dominique,

      Merci pour ton commentaire!
      Oui, cette phrase est bateau, pourtant, on l’oublie facilement…

      Donc, tu as choisi: le voyage? 🙂
      Tu vas où?

  6. Dominique [projetchangerdevie]

    Rien n’est sûr quant à la destination. Peut-être le Vietnam.

    Dominique