Réussite : commettez-vous les mêmes erreurs que certains joueurs de casinos ?

Et si les profils de joueurs de casino et ceux de personnes visant la réussite n’étaient pas si éloignés ? Quand le premier souhaite empocher un magot, le second quant à lui désire ardemment concrétiser ses rêves.

L’un comme l’autre ont un rêve en ligne de mire et une grande variété d’options pour y arriver. Certaines sont pertinentes et les amèneront vers leurs objectifs, d’autres les voueront à leur perte.

Voyons donc ensemble de quoi il en retourne et surtout, quels sont les pièges à éviter !

Joueur de casinos

Le profil : Machines à sous et autres Vidéos Poker

En vous hasardant dans les casinos, vous pourrez immédiatement admirer ces grands panneaux avec la prochaine grosse cagnotte à gagner. Et pour cause, ils sont là pour ça, pour vous attirer vers les différentes machines à sous et autres vidéos poker.

L’idée véhiculée par ce type de messages et la psychologie du joueur en sa présence est claire : miser peu – au départ – et gagner beaucoup !

Vous pouvez également ajouter à cela une autre idée qui vient également se loger dans l’esprit du joueur : La facilité ! Et pour cause, prendre en main une machine à sous et exploiter son plein potentiel ne demande pas un grand effort intellectuel.

Ainsi, il semblerait que nous soyons face à une solution rapide, facile qui demande un faible effort et permet de gagner beaucoup. Malgré leurs aspects alléchants, le problème de telles stratégies est qu’elles ne sont basées que sur une seule et unique variable : La chance !

C’est là que le bas blesse car, pour gagner, il faut justement énormément de chance sachant que, d’un point de vu statistique, c’est toujours la banque qui est gagnante. En effet, ces machines sont programmées de telle sorte que vous puissiez gagner un peu mais surtout pour que, à terme vos chances de gagner soient négatives.

Certes, comme pour le Loto, certains remportent le jackpot mais ils sont très très rares.

Parmi tous ceux qui décident d’entreprendre de grandes choses et réaliser leurs rêves, beaucoup font le choix de miser tout sur la chance. Qu’ils désirent fortune, célébrité, amour ou bonheur, ils choisiront les voies du grand nombre, celles qui sont alléchantes à souhait et qui semblent permettre, sans trop d’effort, d’arriver à de grands résultats.

Non ! Jouer au loto pour faire fortune n’est pas la meilleure stratégie, attendre dans un bar un verre à la main que l’amour viendra ne l’est pas plus tout comme celle de participer à des castings de télé-réalité pour connaître la célébrité.

Si vous souhaitez atteindre vos rêves, quels qu’ils soient, il vous faudra compter sur autre chose que la chance et les solutions miracles.

Mais sur quoi miser alors ? C’est ce que nous allons voir dès maintenant !

Le profil : Poker et Black Jack

Avant de vous exposer le profil du joueur de Poker ou de Black jack, j’aimerais juste apporter une précision aussi évidente que pourtant nécessaire : Tout le monde ne gagne pas !

En effet, la grande majorité des joueurs se situera dans un profil proche de celui que je vous ai exposé précédemment. Pourtant, certains y arrivent et même très bien, au point de devenir de vrais professionnels du jeu et gagner leur vie très confortablement.

C’est sur ce type de profils que nous allons nous intéresser maintenant, celui qui s’approche le plus de l’état d’esprit d’entrepreneur au point de lier désir de réussite à une véritable stratégie.

Voilà d’ailleurs, le premier point important de ces joueurs : La Stratégie ! Entre le comptage de cartes d’un coté, la fine connaissance des probabilités et de la psychologie de l’autre, Poker et Black Jack ont ceci en commun : ce sont de véritables univers autour desquels la stratégie joue un rôle essentiel.

Comme le dit la célèbre citation : « il faut 5 minutes pour apprendre le poker et toute une vie pour le maîtriser. »

Poker et Black Jack demandent donc un véritable investissement et la volonté du joueur de toujours améliorer ses compétences. Il doit sans cesse découvrir les meilleures techniques et développer lui même les stratégies qui lui permettront d’atteindre ses objectifs. C’est un travail long, qui demande un véritable investissement mais, in-fine celui-ci se révélera gagnant.

L’autre aspect important qui différencie le profil de notre joueur de Black Jack ou Poker à celui d’un simple joueur de machine à sous, c’est sa vision sur le long terme. Comme nous en avions déjà pris conscience lors de ma série d’articles sur Warren Buffet, miser sur le long terme est une stratégie gagnante.

Le joueur de machines à sous ne peut pas miser sur le long terme car ses probabilités de gagner seront négatives. Il vise, le coup d’éclat, le « One-shot ». En revanche, le bon joueur de Poker sait faire des probabilités ses alliées. Il ne jouera pas toute sa fortune sur une simple partie et misera sur le long-terme en amortissant les risques liés à chaque partie.

Notre joueur sait que le facteur chance est présent, il en prend conscience mais, ne compte pas sur lui pour faire fortune. Au contraire, il préfère miser sur son travail d’apprentissage, sur son expérience, sur la mise en place de différentes stratégies et surtout, sur une vision sur le long-terme pour enfin atteindre ses objectifs.

Voici donc un état d’esprit bien plus intéressant et qui permet surtout d’atteindre au mieux ses objectifs plutôt que de simplement compter sur la chance. Qu’en pensez-vous ?

Alors, suite à ce descriptif approfondi, vers quel profil de joueurs vous sentez-vous le plus proche ?

Crédit photo : Thomas Hawk

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

13 comments

  1. Ce qui est assez amusant, c’est que le long terme n’est pas la stratégie des « très riches ». Les investisseurs financier misent aujourd’hui sur des enjeux à 2 ou 3 ans maximum, ce qui correspond à du court terme dans la vie d’une entreprise ! On revient presque à la notion de « coup » du casino, mais avec une réflexion préalable de quelques mois.

    Quoi qu’il en soit, je reste un véritable défenseur du long terme qui à l’avantage de pérenniser les choses sur lesquelles vous jouez.

  2. @Julien

    Une entreprise qui sert en priorité l’actionnariat financier met au cœur de son système de management cet actionnaire.

    C’est ce qui s’appelle créer de la valeur pour l’actionnaire.

    Ceci se fait au détriment des salariés et des consommateurs fidèles en rognant sur « les dépenses superflues » de RAD (recherche et développement) afin de convertir l’entreprise aux résultats trimestriels, c’est-à-dire au court terme.

    Dans un premier temps, ça rapporte gros, puis dans un second temps l’entreprise est fragilisée ou coule carrément !

    La crise financière actuelle c’est un peu de la même veine. Après l’arrêt de la planche à billet qui générait de l’inflation, les états se sont mis à emprunter pour satisfaire les besoins courants du bon peuple. Il suffisait d’emprunter pour rembourser l’emprunt précédent en empruntant à chaque fois plus pour continuer à satisfaire les besoins de court terme du pays.

    Et maintenant on est bien dans la [email protected]!!

    Conclusion, j’ai le sentiment en effet que l’Homme est porté à des visions très courtes par paresse mentales. Ou peut-être aussi par avidité quand il sait que lui va gagner, même si les autres vont se retrouver avec un problème.

    Après moi, le déluge ??

    Merci de nous faire réfléchir Nicolas
    Damien

  3. @Julien et @Damien : Vos réflexions sont très intéressante… tout comme le sujet.

    Pour ce que tu exposes Damien, je pense que c’est plus une question d’avidité que de paresse mentale. Le coup facile qui rapporte gros, qui n’en a jamais rêvé ?

    Quant au « One-shot » que tu exposes Julien, il est vrai que l’effet levier permet ce genre de prouesses (non s’en risque). Par contre, j’ai un peu de mal à en faire la bonne allégorie sur cet article 😛

    Peut-être le joueur de Poker qui mise tout sur un Full ?

  4. Une très bonne parallèle entre les jeux de hasard et entrepreneuriat Nicolas.

    Le simple fait de m’imaginer m’en remettre à la chance pour voir apparaitre dans ma vie ce que je veux ardemment me fait froid dans le dos. Voir plus, me terrorise.

    Evidemment ne pas s’en remettre à la chance cela demande de la réfléxion et des connaissances.

    Idéalement il faudrait tout planifier quand on entreprends, imaginer des plans alternatifs, des plans de secours en cas d’échec, penser aux relations utiles, ect … mais même de cette façon nous ne sommes jamais certains de réussir à 100%.

    Sauf qu’avec le temps, et à force de concevoir des plans, il y en a qui se réalisent. Et en principe la récompense rattrape largement les échecs d’avant.

    Même les plus grands planificateurs, et malgré leur talent, avouent avoir connu de gros échecs, mais ils ont aussi connu de formidables succès.

    Un dernier point: Si je gagnais beaucoup d’argent en entrepreneunant, je ne le dépenserais pas au casino ! 😉

  5. Merci Julien pour ton retour.

    Je suis entièrement d’accord avec toi, tout dépenser au casino serait bien dommage 😀

    Concernant la planification c’est très intéressant. Pour ma part, je suis dans l’esprit Lean Startup, en planifiant juste ce qu’il faut au départ puis, en ajustant au fur et à mesure.

    Le grand piège de trop planifier au départ peut être celui de ne jamais démmarer. Du coup, cela permet de temporiser ce point sans pour autant partir la fleur au fusil.

    1. Oui, il faut trouver le juste milieu entre suffisamment planifier pour ne pas partir s’écraser contre un mur et trop réfléchir pour ne rien faire.

      C’est délicat.

      Mais j’ai du mal à me considérer comme vraiment un entrepreneur. Le jour ou j’aurais un gros chèque qui arrivera sur mon compte grâce à ce que j’ai crée, là je révérais mon jugement 🙂

  6. Bonjour,

    Miser sur la chance, c’est espérer s’affranchir de l’effort pour avoir une gratification immédiate !

    Miser sur une stratégie long terme, c’est reléguer la gratification immédiate au second plan pour en obtenir une bien plus grande qui nous comblera bien plus.

    Qu’en pensez vous ?

  7. @Julien : Lorsque tu dis :
    j’ai du mal à me considérer comme vraiment un entrepreneur. Le jour ou j’aurais un gros chèque qui arrivera sur mon compte grâce à ce que j’ai crée, là je révérais mon jugement.

    Je pense au contraire que tu devrais retourner le problème à l’envers. Selon moi c’est l’attitude qui fait la vrai différence et non les résultats.

    Ainsi, je dirais plutôt : tu arriveras plus facilement à générer de gros chèques lorsque tu te considéreras comme un véritable entrepreneur.

    Bon courage à toi, collègue entrepreneur 😉

    @Damien : Concernant la chance je suis tout à fait d’accord. Cependant pour une stratégie long terme, bien que la véritable gratification se trouve à l’arrivée, il est possible (et recommandé) de trouver des gratifications intermédiaires. Ainsi, cela permet de maintenir la motivation tout au long de la course.

    En outre, il est également important d’apprécier le parcours et d’en retirer une satisfaction. Peut importe la destination, du moment où l’on choisi sa bonne voie.

  8. Juste Nicolas et important à rappeler!

    Vivre l’instant me semble la bonne attitude pour aller dans ce sens.

    Sinon, c’est une fois arrivé ailleurs que la vie, la vraie vie pourra enfin commencer ! Or arriver ailleurs, ça peut prendre toute une vie.

  9. Tout à fait, d’ailleurs, vivre l’instant présent est un concept fondamental (que l’on soit entrepreneur ou pas) que l’on devrait – là aussi – apprendre à l’école.

  10. Bonjour,

    Pour répondre à ta question Nicolas, je me sens plus proche du joueur stratégique, et comme Julien, l’idée de laisser le hasard guider ma vie et attendre que la chance veuille bien me sourire me paraît inimaginable.

    Etre entrepreneur, ça s’apprend, l’état d’esprit, l’attitude, les heures de travail, n’ayons pas peurs des mots…

    Planifier est nécessaire, être créatif, réactif, ajuster, rectifier, sont autant de qualités qu’il faut développer lorsque l’on est entrepreneur.

    Sans oublier le plaisir, aimer ce que l’on fait savourer le bonheur de grandir chaque jour, c’est une satisfaction qui n’a pas de prix et qui nourrit la persévérance.

    Bonne journée

    Sylvie

  11. Bonjour Sylvie,

    Oui, c’est très vrai. Savoir que l’on progresse chaque jour permet de réellement booster sa motivation et l’enthousiasme à l’ouvrage.

Comments are closed.