menu
 Nicolas Pène - Connaissance de Soi (ennéagramme) & Stratégies Business

10 questions que vous vous posez sur la réalisation d’objectifs et… mes réponses !

Il y a peu, j’avais proposé aux membres de ma newsletter ainsi qu’à mes lecteurs et clients les plus fidèles de me poser toutes leurs questions sur la réalisation d’objectif.

Aujourd’hui, au travers de cette vidéo, je réponds aux 10 questions les plus fréquentes que vous vous posez sur la réalisation d’objectifs !

Voici les 10 questions abordées dans cette vidéo :

[list type= »check »]

  • Comment reprendre un projet abandonné depuis plusieurs mois ?
  • La chance existe-elle ? Si oui, la chance a-t-elle un impact dans la réalisation d’objectifs ?
  • Est-ce que le simple fait de définir des objectifs permet de le concrétiser ?
  • Quels sont les rituels les plus efficaces afin d’être dans un état de boost ?
  • Quelles sont les méthodes faciles pour réaliser vos objectifs ?
  • Comment atteindre un objectif lorsqu’on nous met des bâtons dans les roues ?
  • Comment garder son calme et réussir un objectif malgré des échéances très courtes ?
  • Tantôt motivé, tantôt prêt à abandonner, comment faire pour ne pas abandonner aller jusqu’au bout ?
  • Comment peut-on faire pour réaliser votre objectif ?
  • Comment réussir un projet ?

[/list]

Pour aller plus loin, découvrez ma méthode Objectif Lune :

Découvrez ici ma méthode

Transcription texte de la vidéo :

Bonjour à tous, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Alors, il y a quelques temps, je vous ai demandé par mail de me donner vos différentes questions, les problématiques que vous avez, liées à la réalisation de vos objectifs.

Donc aujourd’hui, dans cette vidéo, je vais répondre à l’ensemble de vos questions pour essayer de vous aider au maximum. Donc, tout d’abord, je tiens à m’excuser parce que je n’ai pas pu répondre à l’ensemble des questions, mais j’ai vraiment essayé d’identifier les plus pertinentes et celles qui revenaient le plus souvent.

Donc, commençons dès à présent par la question de Fanie, qui est : « Bonjour Nicolas, j’ai un projet en cours, j’aurais dû le terminer fin 2012, n’ayant pas terminé à temps, j’ai tout lâché, malgré qu’on m’accordait une prolongation, que faire pour reprendre ? »

Alors là, la difficulté c’est sur les projets abandonnés. Les projets abandonnés, il est très très difficile d’arriver à revenir dedans. Pourquoi ? Parce que, quand on est à l’intérieur d’un projet, on est vraiment dans le frais, dans le vif du sujet, une fois qu’on le lâche, et qu’on veut revenir un mois, deux mois, trois mois après, il devient difficile, vraiment de se remettre à niveau. Déjà, de retrouver à quel endroit on en était exactement, et aussi, il y a la peur, la peur de toutes les choses qu’il y a à faire derrière. Donc moi, ce que je vous conseille, c’est tout d’abord d’essayer de vraiment vous remémorer, de faire un bilan. Tout d’abord, un 1er bilan de là où vous en êtes, vous faites le point, vous dites, bon bah voilà, j’ai lâché le projet, où est-ce que j’en étais ? Donc là c’est la 1ère étape.

Ensuite la seconde étape, pour essayer de re-rentrer dans le vif du sujet, c’est plutôt de regarder l’ensemble des choses à faire, c’est-à-dire, la montagne qui est devant vous, focalisez vous, surtout, sur la prochaine … première action. Donc voilà, j’ai ce projet … je l’ai laissé tomber … aujourd’hui je veux bien me remettre dedans, donc, où est-ce que j’en suis ? Et quel est la 1ère action ? Et vraiment rentrer dans le vif du sujet et attaquer avec cette 1ère action, après, le fait de s’être réchauffé, et justement d’être revenu progressivement, parce que c’est ça, c’est un travail progressif. On ne peut pas revenir d’un coup sur ce projet là, on va vraiment essayer de revenir step by step. Et le fait de s’être, entre guillemets, échauffé surtout pour cette 1ère action, ça va justement vous aider à aller plus loin. Donc ça c’était pour la 1ère question.

Ensuite, j’ai une question de Fouzia, donc qui est : « La chance, existe-t-elle ? Autrement, la chance a-t-elle un impact sur la réalisation d’objectifs»

Alors ça, c’est une très bonne question et c’est la fameuse question sur la chance. Donc j’avais fait une précédente vidéo sur le sujet, qui a été donc sur le sujet de la théorie de Machiavel sur la chance, la fortune, la chance, et la valeur, c’est-à-dire tout ce qu’on va faire, toute l’énergie qu’on va donner pour avancer et pour réaliser vos objectifs.

Donc ici, pour en revenir à la question de la chance, c’est, que la chance existe ou pas, il y aura forcément des choses que vous n’arriverez pas à maîtriser, il y aura forcément des choses imprévues, qui vont venir et qui vont perturber votre réalisation d’objectifs. Donc ça, ça arrivera forcément, vous ne pouvez pas tout prévoir, vous n’arriverez pas vraiment à palier au moindre détail. Donc moi, ce que je vous conseille de faire, c’est juste vis-à-vis de ce fameux facteur chance, c’est de prendre en compte le fait qu’il y a le hasard, il y a des choses qui ne sont pas prévues, par exemple, ce chat qui est en train de passer juste derrière moi. Donc ça, ça fait parti de l’imprévu, donc, on va se dire à la base, je sais qu’il y a une zone d’imprévus, vraiment, je vais tout d’abord, prévoir du temps, du temps à l’imprévu, donc vraiment du temps à la chance, pour essayer de m’adapter. Admettons que, il y a quelque chose qui arrive subitement, et je ne l’ai pas évalué, je n’ai pas évalué ce temps là et je suis vraiment dans l’urgence, donc je ne vais pas pouvoir attaquer…vraiment résoudre ce problème qui vient d’arriver.

Donc vraiment, essayez d’évaluer plus de temps que prévu sur vos projets et dites vous que de toutes façons, vous ne pouvez pas tout maîtriser, vous ne pouvez pas tout avancer. Donc vraiment, si vous faites un plan, donc, ce que je vous conseille vraiment c’est de le réaliser … donc vraiment, c’est ce que je conseille sur toutes mes formations, sur tous mes conseils … c’est faites vous un plan d’action, mais ne restez pas figés sur ce plan d’action, ne restez pas bloqués. C’est-à-dire, que vous avez un plan d’action initial, les choses vont changer, il y aura peut-être des choses … il y aura peut-être des évènements qui vont arriver, qui vont perturber vos plans. Vous n’avez pas peut-être prévus certains événements, donc justement pour éviter de vous retrouver dans … de vous retrouver démunis face à cet imprévu, prévoyez un peu plus de temps, prévoyez justement de pouvoir bouger votre plan d’action. On modifie des choses en fonction des évènements, déjà, rien que ça, ça va beaucoup vous aider.

Après, j’ai une autre question de Fouzia, qui était : « est-ce que le fait de définir des objectifs pour notre projet, nous permet de les concrétiser ? »

Bien évidemment non, le fait de définir ses objectifs, c’est très très important, c’est même capital selon moi. Le fait de les définir, de les poser sur papier, de vraiment savoir où vous voulez aller, de faire des objectifs vraiment précis, mesurables, bien définis, donc ça c’est très important. Mais si vous ne passez pas à l’action, il ne se passera absolument rien.

Donc, est-ce que le fait de définir des objectifs va vous permettre de les réussir, de les concrétiser, bien évidemment, non. Mais ça va être la 1ère étape et l’étape la plus importante pour avancer. Du moins, la 1ère étape la plus importante.

Ensuite, donc, une autre question de Guillaume, qui dit : « Avez-vous quelques trucs de motivation concrets, qui vous permettent de faire une tâche à un temps voulu quand la nécessité se présente. Autrement dit, quels sont les rituels vous semblant les plus efficaces à faire dans un état de boost ? »

Alors, il y aurait beaucoup de choses à dire sur cette question là. Là, on entre vraiment dans le domaine de l’efficacité personnelle. Alors moi, ce que je conseille de faire, donc vraiment, pour rentrer dans le concret d’une tâche qu’on veut faire, c’est de visualiser, pas de visualiser le résultat mais de se visualiser juste devant la ligne d’arrivée. Pourquoi pas le résultat, parce que si vous visualisez le résultat, vous avez inconsciemment cette satisfaction d’avoir accompli quelque chose, alors que vous n’êtes encore qu’au départ.

Donc le fait de se visualiser près de l’arrivée, ça donnerait de la motivation justement en se disant : « voilà, je me vois, pas loin de l’arrivée, je vais être pas loin, vraiment je suis proche de ce que je veux atteindre. ». Déjà, ça va vous apporter un petit peu de motivation, ça va vous aider à avoir de la motivation, pour entrer dans l’action.

Alors, un autre boost aussi, c’est … donc ça c’est le billet de récompense, j’aime beaucoup ce système là de récompense, mais là, on va utiliser … comme c’est sur du boost, sur de l’instantanée … on va utiliser des récompenses immédiates. Par exemple, vous avez essayé de regarder vos mails, vous avez essayé de faire une pause café, vous avez cette tâche urgente à faire. Donc ici, vous imposez, vous imposez, vous vous forcez, vous vous donnez la discipline de ne pas avoir accès à cette pause tant que vous n’avez pas accompli cette tâche importante. Et après, vous pouvez essayer de vous mettre une petite cerise sur le gâteau sur cette pause là, par exemple, je vais prendre un café et puis je vais aller discuter au bureau d’un collègue avec qui je m’entends très bien. Ça, ça peut-être une espèce de cerise sur le gâteau. Ou alors, vous allez vous dire, je vais prendre un peu l’air lorsque j’aurais fini ce que je vais faire. Donc, essayez de trouver des petites récompenses, ou, un truc tout bête, par exemple, bon voilà, quand j’aurais fini cette tâche là, je vais m’acheter une glace, parce que manger une glace, c’est un plaisir.

Donc, vraiment, je vous dis, des exemples un petit peu pris hors de contexte, mais c’est pour vous donner un maximum d’idées. Donc ça, ça va vous aider justement, ça peut vous aider à développer votre motivation, par la carotte, par le fait aussi de vous voir proche, de vous visualiser proche de la ligne d’arrivée. Ce genre de choses, vont vous aider justement à avoir cette motivation, sur le coup qui va vous aider à avancer.

Ensuite, une question de Lila, « Quels sont ? »…un très joli nom d’ailleurs… « Quels sont les méthodes faciles pour réaliser nos objectifs ? »

Donc là, c’est très difficile de répondre à cette question, sachant que ça dépend vraiment du contexte en question.            Donc, ce point là, je l’aborde beaucoup plus sur « Objectif Lune », justement pour avoir les méthodes de réalisation par le bas, et méthodes de réalisation par le haut, c’est dire que, par défaut, on a toujours des techniques qui permettent d’avancer sur un objectif donné, mais, ce sont des techniques standards.

Et, il existe des leviers, qui vont vous aider justement à booster votre efficacité, par exemple, je prends celui de faire des pompes, apprendre à faire cent pompes. Alors ça c’est un défit que j’avais fait, que j’avais réalisé en moins de  deux mois, faire cent pompes d’affilées.Si j’avais pris la méthode classique, de faire 10 pompes, et puis après, donc, on va dire je suis parti du départ 30 pompes, j’avais fait 30 pompes d’affilées. Si je m’étais fixé au bout d’une semaine de faire 40 pompes, au bout de la semaine prochaine, je vais faire 50, puis après 60, puis après 70. Ça c’est une méthode de réalisation d’objectifs par le bas. C’est très très lent, et ça n’aide pas à avancer rapidement et efficacement.

Ce que j’ai fait, une méthode qui permet justement de viser l’objectif final, avec un entraînement qui ne soit pas lié par des palliés, mais qui soit, un entraînement qui soit vraiment ciblé sur cet objectif. Par exemple, quand vous vous entraînez pour courir un marathon, vous n’allez pas courir des marathons sur votre entraînement. Vous allez avoir un entraînement qui va être fractionné le 1er jour, et puis après, vous allez avoir un entraînement qui sera plutôt un entraînement sur la longueur, et ainsi de suite. Donc, ça va être un programme.

Donc voilà je pourrais vous en parler un petit peu plus en détails mais ça prendrait vraiment trop de temps. Ce que je vous invite, si vous êtes intéressés … sur ma méthode « objectif lune » vous trouverez justement ces informations pour apprendre à mettre en place la méthode de réalisation d’objectifs par le haut qui va vous aider à trouver ces fameux raccourcis.

Ensuite une question de Haila : « Comment atteindre notre objectif quand on nous met des bâtons dans les roues ». Là on en revient sur la question de la chance, du hasard. Forcément quand vous aurez des objectifs vous aurez des contraintes, des difficultés. Il va y avoir des pièges sur la route et il va y avoir des personnes qui vont vous mettre des bâtons dans les roues. Quoi qu’il en soit la première chose à prendre en conscience c’est que ça risque d’arriver, il y a de fortes chances que ça arrive. Donc vraiment, essayez de vous parer aux différentes éventualités. Donc par exemple je disais de prendre plus de temps que prévu que nécessaire. Ensuite il y a quelque chose qui marche très bien, qui est très fort. C’est de développer ce que j’appelle l’obstination. Vous allez décider que vous atteindrez votre objectif. Vous vous êtes fixé cet objectif donc par la volonté, par le travail et par votre énergie vous vous dites voilà, j’ai cet objectif là, je sais que j’ai des personnes qui vont me poser des bâtons dans les roues, je sais qu’il va y avoir des pièges mais je vais quand même y arriver, je vais arriver à dépasser ces problèmes. Si vous voyez un problème essayez de vraiment identifier la source. La source n’est pas forcément la personne qui vous pose un problème. Peut être qu’elle a un besoin et son besoin se met en opposition à votre propre nécessité, votre propre besoin. Peut être qu’en discutant avec cette personne, qu’en essayant d’identifier ces fameux besoins, peut-être que vous arriverez à la rediriger ailleurs ou justement à trouver une espèce de compromis qui va vous aider à avancer tous les deux de façon positive. Donc essayez d’identifier quelle est la source du problème … quel est-il exactement ? … et de trouver les solutions les plus à même, les solutions qui peuvent arriver à faire un travail gagnant-gagnant.

Ensuit une question de Lili. « Dans quelques jours j’ai un concours, (donc j’espère qu’il n’est pas passé). J’ai l’impression que les gens autour de moi stressent beaucoup pour moi alors je me suis mis à stresser autant. D’après vous comment garder son calme et arrêter de penser que je suis incapable de réaliser mes objectifs faute de temps ». Alors là ici il y aurait beaucoup d’autres choses à dire également. Je vais parler juste en termes de réalisation d’objectifs. Le fait d’être proche d’une échéance et de se sentir en retard ça donne un stress assez énorme. Donc ça on l’a tous ressenti cette problématique là. L’idée quand vous sentez que vous êtes sous l’eau, que vous avez énormément de choses à faire c’est tout d’abord de poser les choses sur papier. Voilà, j’ai cet objectif qui est très proche, moi je suis là, je suis très proche de l’échéance. Qu’est ce que qu’il me reste à faire ? Donc vraiment posez l’ensemble de choses qui vous restent à faire sur le papier. Une fois que vous avez posé les choses à faire, essayez d’identifier les choses les plus importantes, les leviers qui vont vous aider à avancer.

Là sur un concours par exemple il y a probablement plusieurs matières à apprendre. Sur ces matières là il y a peut être une ou deux matières sur les dix qui auront un coefficient plus fort. Ici l’important c’est de focaliser toute votre énergie sur ces deux matières là, ou du moins le maximum d’énergie sur ces deux matières là qui donnera, avec une bonne note, le même résultat que si j’avais de bonne note sur les six matières suivantes. Donc vraiment, vous focaliser sur les matières qui marchent, sur les points qui vont faire levier.  Donc sur chaque matière quels sont les points les plus importants, quels sont les points qui vont m’aider qui vont faire levier et qui vont m’aider à avancer. Donc tout d’abord un premier travail d’identification des objectifs, des choses importantes à faire et puis après le passage à l’action en se focalisant là-dessus. Et après essayez toujours d’éliminer le superflus, les choses qui n’ont pas avancé. Très souvent quand on est près du but on voit toute la masse de travail qu’ily a à faire. Et dans cette mass de travail il y a des choses importantes qui seront efficaces et il y a des choses qui n’apporteront absolument rien. Donc ces choses qui n’apportent rien on les prend, on les met de coté et on les laisse tomber et on se focalise sur l’important. Donc focalisez-vous sur ce qui va apporter le maximum de résultat.

Dons ensuite une question de Christian. « Je commence quelque chose et j’ai du mal à le terminer. Tantôt je suis motivé, tantôt je suis prêt à abandonner. J’ai décidé de monter une entreprise mais j’ai du mal à avancer par manque de moyens financiers ce qui me démotive à chaque instant. » Donc ici je vais plutôt me focaliser sur la partie réalisation d’objectifs. Donc sur le fait d’avoir un coup la motivation, l’autre coup se sentir démotivé et de ne pas avancer. Donc ici pour justement arriver à garder le cap, la motivation c’est quelque chose d’entre guillemets … J’en parle avec mon confrère Mohamed Mouras sur notre formation motivation… la motivation c’est quelque chose qui est entre guillemets éphémère. C’est ponctuel. Mais il est possible de maintenir cette énergie de motivation, d’élever son énergie de motivation sur le long terme. Donc d’être en moyenne plus motivé sur le long terme et aussi de remplacer la motivation par autres choses. Alors cette autre chose c’est la mise en place d’habitudes positive et d’habitudes qui vont nous aider à réaliser nos objectifs. Donc là tant qu’on a la motivation de départ, pendant les périodes où on a la motivation, c’est le meilleur moment pour créer de nouvelles habitudes, Donc dès que vous êtes dans un état où vous êtes motivé, essayez de créer un rituel régulier qui va vous aider à réaliser votre objectif. Par exemple, tous les jours du Lundi au Vendredi, le soir de 6h à 7h du soir je vais travailler sur mon projet. Je vais créer cette habitude, ce rituel quotidien de travailler sur mon projet. Au début ça va être facile parce que la motivation est là. Le jour où la motivation va descendre ce rituel sera mis en place et cette habitude va continuer à perdurer ce qui fait que quand vous n’aurez plus la motivation quand vous serez pris par cette habitude vous pourrez avancer sans problèmes. La réalisation d’objectifs c’est vraiment un travail sur le long terme. C’est vraiment un marathon. Dans le sens où c’est ceux qui sont le plus endurants, c’est ceux qui planteront la corne jusqu’au bout qui arriveront à atteindre des résultats. C’est là où la motivation ca va être le coup de boost qui va vous aider à avancer très rapidement mais après il faut mettre en place des choses qui vont vous aider à maintenir le travail sur le long terme.

Donc enfin je vais finir sur deux dernières questions de Habi et Fion. « Comment peut on réaliser son objectif et comment réussir un projet. » Donc comment réaliser un  objectif : Il y a beaucoup de choses à faire. Il y a bien évidemment préparer votre plan d’action, passer à l’action, trouver des méthodes pour avancer le plus rapidement possible après essayer d’éviter les différents pièges, mettre en place des habitudes gagnantes. Donc là déjà sur ce que je vous ai dit jusqu’à présent il y a déjà quelques éléments qui vont vous aider. Si vous voulez vraiment aller plus loin, si vous voulez vraiment avoir une méthode qui soit vraiment efficace je vous invite à regarder ma méthode Objectif Lune que vous trouverez rapidement sur mon blog. Donc j’espère que cette vidéo de questions réponses aura pu vous aider. N’hesitez pas à me dire en commentaire si vous avez aimé ce format, si vous avez aimé cette vidéo. Si ça vous a plus on pourra recommencer et mettre en place ce système de questions réponses sur d’autres domaines comme l’efficacité, les relations sociales enfin bref vous commencez à connaitre tous mes sujets de prédilection. Donc on pourra travailler un petit peu là-dessus. Donc si vous êtes intéressés dites le moi en commentaire, dites mois si cette vidéo vous a plus. Enfin pour finir cette vidéo je voulais vous faire une petite annonce rapide. Je suis en train de préparer quelque chose  d’assez gros, un gros projet. Ce projet là ça va être spécialement pour mes clients et pour tous ceux qui sont inscrits à ma newsletter. Donc si vous êtes intéressés ça ne va pas tarder. Ca va tomber d’ici la semaine prochaine je pense. Donc vraiment si vous voulez en savoir plus, si vous êtes curieux par ce projet là, inscrivez-vous sur ma newsletter si ce n’est pas déjà fait sinon vous serez avertis d’ici quelques jours, ou d’ici une semaine ou deux.

Donc sur ceux je vous souhaite une excellente journée. Je vous dis à très bientôt et encore une fois si vous avez des questions, des commentaires n’hésitez pas à les donner juste en dessous de cette vidéo. Excellente journée à vous et à très bientôt.

Découvrez ici ma méthode


...et pour finir, voici quelques liens à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉


--- ! Nouveau ! ---

Comment
VIVRE 
du Web ?


je vis confortablement du web depuis 2011...
et je vais vous expliquer (gratuitement) mes secrets :
Cliquez ici pour y accéder 😉


 

  1. Priscillia

    Bonjour Nicolas,

    Merci pour cette vidéo. Elle est très intéressante, pleine de conseils utiles et surtout elle m’a motivée pour faire des choses que je n’avais pas forcément prévu aujourd’hui.

  2. taicir

    bonjour Nicolas:
    merci bien pour cette vidéo, elle permet d’aider dans mon mémoire elle est très intéressante pour réussir un projet
    aussi me donner des conseils pour bien réaliser mon objectif.

  3. Nicolas

    Merci à tous les 2.

    Je suis heureux que mes conseils puissent vous aider sur vos projets. 🙂

  4. Claudine Lenoir (be)

    Je n’ai pas encore pris le temps de visionner cette vidéo : je le ferai cette semaine.

    Je tenais cependant à vous féliciter pour votre courage.

    Bon travail à vous, Nicolas.

    Bien cordialement.

    (mon blog politique : http://frsk.skynetblogs.be/)

  5. Paskal

    Merci pour cette vidéo. C’est toujours plus agréable qu’un gros pavé à lire… Je découvre à l’instant votre blog et je vois qu’il y a beaucoup de contenu intéressant. Je vais aller fouiller les archives!

  6. Florance

    merci pour cette vidéo fort intéressante !!

    j’ai beaucoup aimé et je suis contente de l’avoir vue

  7. claudantna

    Merci, faut dire que des projets on en a souvent plein la tete mais quand il s’agit de les réaliser c’est autres choses.Souvent on a besoin d’etre motivé et encouragé alors grand merci.

  8. Molleus

    Bonjour M. Nicolas,
    Je tiens bien avant tout a vous remercier pour l’idee de la creation de ce site et aussi pour les points qui font sujet de ce dernier, de ce fait je dois vous dire en toute franchise que vos conseils m’ont vraiment motive, ils m’ont aide d’une facon extraordinaire a combattre mes peurs, car je pensais dependemment de votre classe sociale il n’y a des choses qu’on peut atteindre mais precisement en lisant vos citations de reussite j’ai fini par surmonter quelque psychose de peur… Alors vous avez deja grandement fait je vous demande de rester aussi fidele avec nous sur le site. Merci

  9. Nicolas

    Merci à tous 🙂

    @Molleus : Ne vous inquiétez pas, je compte bien continuer à apporter, encore toujours plus de nouvelles choses sur ce blog 😉

  10. Dorian

    Bonjour Nicolas et merci pour ton point de vue sur ces questions.

    Je rebondis tout de même sur la chance. Selon moi, la chance n’est qu’une question de perception.

    C’est comme l’histoire de ce jeune homme qui se casse la jambe en travaillant dans son village et le voisin vient voir son père en disant « terrible ce qui arrive à ton fils » et le père de répondre : « Terrible ? Peut-être, peut-être pas ». Le lendemain, l’armée passa et emmèna tous les jeunes aptes à se battre et ne prirent pas le jeune homme qui s’était cassé la jambe.
    Alors chance ou pas chance ? Tout dépend de quel point de vue on se place.

    On peut voir la chance tout autour de nous à condition d’avoir la bonne façon de pensée. On peut servir un plateau d’argent avec 100 kilos d’or dessus et l’offrir au premier venu. Certains vont dire MERCI, d’autres vont te dire d’aller au diable avec tes propositions foireuses.

    Bref, j’invite tout le monde à voir des opportunités là où les autres voient que désolations 😉

    Dorian

  11. Nicolas

    Bonjour Dorian,

    Je connaissais également cette histoire et suis bien que d’accord avec toi sur le fait de voir des opportunités là où d’autres voient des problèmes.

    Par contre, pour en revenir à la chance, tout n’est pas aussi rose. Certains évennements ne sont pas dépendant de notre bon vouloir ou de notre optimisme et les conséquences ne peuvent pas obligatoirement aider.

    Aller par exemple parler de chance à un enfant soufrant d’une grâve maladie indépendante de sa volonté est selon moi mal à propos.

    • Dorian

      On ne peut tout prévoir dans notre vie, nous sommes bien d’accord mais je pars du principe que lorsqu’il nous arrive un évènement qui nous parait négatif au premier abord, il est en réalité indispensable pour atteindre notre véritable but.

      Concernant l’enfant, qui nous dit que la maladie n’est pas une leçon pour lui ? Je ne veux en rien choquer, je veux simplement dire que c’est une question de point de vue. Peut-être qu’il en ressortira très fort. Et une maladie est toujours la révélation d’un blocage intérieur. Quand on est enfant, je te l’accord, il est difficile de lutter mais pas impossible non plus, c’est un autre débat.

      Bien amicalement,
      Dorian

  12. Nicolas

    Je partage entièrement ton point de vu sur l’importance de notre interprétation des évènements ainsi que de l’impact que cela engendre. En gros je suis d’accord sur le « Comment faire pour avancer », mais pas forcément sur le « Pourquoi ça arrive ».

    Après, concernant ce sujet, le facteur chance ainsi que le fait que tout arrive (ou non) pour nous aider à atteindre un quelconque but, je pense que c’est un long débat philosophique sur lequel chacun à sa propre percepetion et idée du sujet.

    Par contre, concernant le fait qu’une maladie est « toujours » la révélation d’un blocage, je ne suis et ne pourrais jamais être d’accord avec ce point. Certes, nos blocages « impactent » notre santé (comme dans le cas de cancers), mais ils n’en sont pas forcément la cause. N’oublions pas nos prédispositions génétiques, notre environnement ainsi que bien d’autres facteurs tous aussi importants.

    • Dorian

      Oui Nicolas,

      Nous sommes entièrement d’accord sur ce dernier point en réalité. Il peut y avoir des prédispositions génétique, notre environnement nous impacte fortement et d’autres facteurs également. Ces éléments là peuvent créer des blocage en nous-même et se révéler sous forme de maladie.

      Je pars du principe que la vie n’est pas là pour nous mettre des bâtons dans les roues ou pour être injustes vis-à-vis de certaines personnes. En cherchant en nous-même et en adoptant une vision différentes de la vie, on peut tout changer jusqu’à être heureux, riche et en bonne santé. C’est du moins mon point de vue et j’ai pu apprécié sa mise en place progressive dans ma vie (alors que les prédispositions n’étaient pas sensass à l’époque :D)

      • Nicolas

        Cela me fait d’ailleurs penser à une phrase culte du film Jurassic Park (que j’ai revu pas plus tard que ce weekend) :
        « La vie trouve toujours un chemin. » 😉

  13. Vanessa

    Salut, ces questions sont la base de management et de la gestion du projet, il faut savoir nos besoin, pour savoir ce qu’on doit faire, merci beaucoup pour l’article et les conseils, bon courage.

  14. Morgane

    Je viens de voir la vidéo, un grand merci pour ces informations captivantes et avantageuses.

🤩 NOUVEAU ! Comment Vivre Du Web ? 👉 Mes Secrets ici ! 💶