Souplesse

Donnez de la souplesse à vos objectifs

Souplesse

Il y a quelques temps, on m’a soumis à une question forte intéressante méritant d’être développée sur cet article : Comment définir et rester focalisé sur ses objectifs alors que les hasards de la vie peuvent fréquemment perturber nos plans ?

Cette question pointe du doigt une problématique importante : la rigidité de nos objectifs. Si l’on se réfère à la création initiale de nos projets, quel pourrait-être l’intérêt de définir des objectifs si ce n’est viser un résultat ? Résultat qui, soit nous tient à cœur, soit est nécessaire.

Dès qu’un imprévu vient fortement troubler notre objectif, il convient de se demander si le résultat que nous visions initialement à toujours un sens aujourd’hui. J’irais même plus loin en affirmant que cette question devrait être posée régulièrement et ce, même si nos objectifs ne sont perturbés en aucune mesure (car sous un air rassurant, le calme est probablement un des pires ennemis).

L’idée ici est d’apprendre à apporter de la souplesse à vos projets (cette qualité n’étant pas innée) et surtout remettre régulièrement à plat vos projets afin de redéfinir, si besoin est, la direction à prendre. Dans les pires cas, il pourra arriver que votre projet n’ait plus de raison d’être et ce malgré de nombreux mois de travail. Sous ces conditions, il est extrêmement difficile de lâcher prise et passer à autre chose. Pourtant, continuer à foncer dans un mur n’apportera rien de plus.

Alors que faire ?

Tout d’abord, il est fort probable qu’en ayant régulièrement fait preuve de souplesse vous auriez pu amorcer le virage bien plus tôt. En outre, le travail que vous avez effectué jusqu’à présent sera peut-être inutile sous sa forme actuelle mais je suis prêt à parier qu’un jour vous pourrez réutiliser une partie de ce travail dans d’autres projets. Comme ce fut le cas pour moi, vous gagnerez ainsi un temps précieux ou pourrez aborder un nouveau défi de manière innovante.

Même si vous ne pouvez rien réutiliser, vous n’avez pas perdu votre temps, car l’expérience engendrée depuis tant de mois à travailler sur votre projet est belle et bien acquise et sera tôt ou tard utile.

Tout cela pour vous dire que l’important n’est pas tellement la concrétisation de l’objectif en lui même mais le chemin à arpenter. Un objectif est là pour vous donner une ligne directrice, cependant il n’impose en rien une attitude rigide de votre part. Bien au contraire, en gardant de la souplesse et une marge de manœuvre importante, vous pourrez bien plus facilement déjouer les obstacles et imprévus pour ainsi mener vos efforts vers de grands résultats même si, au final, ils ne ressemblent en rien à ce que vous aviez imaginé.

Crédit photo : paulcoxphotography

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

6 comments

  1. La méthode que j’utilise est de redéfinir constamment mes objectifs. Même si, dans le fond, rien ne change, je ré-aligne constamment la forme pour être accord avec les nouvelles données qui se sont présentées entretemps.

    En étant trop rigide, c’est l’échec (puisqu’on ne s’adapte pas). En étant trop souple, l’objectif change constamment donc on n’arrive à rien. Je pense que c’est un juste milieu.

  2. Tout à fait, c’est comme bien souvent un juste milieu. Cependant, je reste convaincu que le lâcher prise sur un objectif peut permettre d’atteindre de beaux résultats du moment que la persévérance et le travail sont là.

  3. Salut nico,

    il est trés important de savoir bien définir ces objectifs et de vérifier après un moment si on a reussi nos objectifs. C’est pourquoi il est capital voire meme indispensable de se fixer des objectifs avec une durée précise.

    Mais parfois, certains se fixent des objectifs trop élévés et se décourage au premier obstacle, d’où l’utilité de ton article d’apporter de la souplesse à nos objectifs.

    Samuel
    apprendre et gagner

  4. Hello Samuel,

    en fait cela va bien plus loin car, même si l’objectif n’est pas forcément élevé il se peut qu’il amène vers une voie sans issue. On se retrouve à concrétiser quelque chose qui ne nous apporte rien. D’où, l’intérêt d’être souple afin de savoir négocier le virage avant et ne pas se prendre un mur.

  5. Plus que comme de la souplesse sur ses objectifs, c’est ce que je perçois comme de l’adaptabilité. Une qualité (la seule, à mon sens) nécessaire pour tous.
    Nous sommes des êtres en évolution, dans un environnement changeant, il ne faut pas l’oublier. Il faut surtout le considérer comme une chance.
    Tiens, ça me rappelle une discussion d’hier 🙂

Comments are closed.