Une arme puissante : L’art du trolling en marketing (Troll inside)

Savez-vous ce qu’est un troll et pourquoi il peut nous aider en marketing ?

Non je ne vous parle pas de cette créature verte que les plus courageux nains s’aventurent à pourfendre mais bien du troll tel que l’on peut le définir sur le Net.

Qu’est-ce qu’un troll ?

Selon Wikipedia, voici ce qu’est un troll :

« En argot Internet, un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (par exemple sur un forum) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l’équilibre de la communauté concernée. »

Cette définition est juste bien que, vous serez entièrement d’accord, on ne peut pas faire confiance à Wikipedia tant leurs définitions sont orientées politiquement et bien souvent complètement fausses.

Voyez, avec cette dernière phrase, je viens de vous donner une preuve par l’exemple de ce qu’est un troll. Un parti pris suffisamment fort pour susciter une réaction.

Que cette réaction soit positive ou négative, le troll ne laisse personne (ou pas grand monde) indifférent et c’est justement en succitant le débat d’idées et l’engagement que ce trouve toute la force du trolling.

Voyons tout cela de plus près !

Quel est le rapport entre le troll et le marketing ?

Troll Face

« La France tu l’aimes ou tu la quittes ! »

Remplaçons dans cette phrase le mot France par idée. En pratiquant le trolling dans votre marketing vous allez créer un clivage. Ainsi, naturellement, ceux qui n’aiment pas votre « idée trollée », vont être déçus, voire énervés, et ne se reconnaitront pas dans votre message.

Naturellement, nous avons tendance à craindre les retours négatifs et la fuite de potentiels prospects, pourtant dans ce cas là, c’est une bonne chose ! En effet, cela vous permet d’éliminer naturellement des prospects peu qualifiés qui n’achèteront que très rarement vos produits et demanderont un remboursement car celui-ci ne correspond pas à leur besoin.

Mais, le grand intérêt du trolling n’est pas vraiment de ce côté là. Comme nous l’avons vu, pratiquer le trolling crée un clivage ce qui va permettre d’engager encore plus les personnes qui « pensent comme vous » ou, en d’autre termes, vos prospects qualifiés.

Si vous parlez webmarketing et que vous annoncez haut et fort que ceux qui ne savent pas marketer leur produit sur le Net sont voués à l’échec (ce que je pense) ou que, le SEO n’est pas indispensable à la réussite d’un business (ce que je pense aussi) alors, vous allez engager encore plus ceux qui pensent comme vous en leur confortant des idées et une vision qu’ils avaient déjà.

Vous êtes un des leurs et, de fait, ils vous apprécient encore plus !

Cette technique est très largement utilisée par les politiciens (j’en avais d’ailleurs déjà parlé en détails sur mon autre blog. Voir l’article :  Pourquoi certains politiques ne veulent pas que vous votiez pour eux ?) ou bien les médias.

L’un des exemples les plus flagrants n’est autre que la couverture de Libération concernant la polémique sur Bernard Arnault (ma nouvelle idole) désirant la nationalité Belges pour un probable exil fiscal. 

Dans cette engageante couverture intitulée « Casse toi riche con ! » le troll est clair. Ainsi, Libération engage encore plus son lectorat qui « n’aime pas les riches » (mais qui aimerait quand même gagner au Loto) en le confortant que ce journal est bien celui qui leur correspond. En outre, en créant le troll, Libération met également en place un autre levier marketing : Le Buzz !

Et oui, le troll fait parler, il engage, il suscite le débat et fait couler de l’encre, beaucoup d’encre… Ainsi, vos ennemis deviennent encore plus hargneux mais, également, vos prospects encore plus fidèles et prêts à défendre votre noble cause. Plus encore, amis comme ennemis, ils vont tous parler de vous !

Voici donc pourquoi le trolling est une arme très puissante dans votre marketing.

Voilà, si vous aussi vous êtes convaincu de la puissance du trolling en marketing alors, cela veut dire que vous êtes déjà un bon marketeur et que nous allons bien nous entendre sinon… ben tant pis pour vous (Troll inside ^_^).

Quoi qu’il en soit, je serais ravis d’avoir votre avis sur le sujet et de vous voir troller les commentaires (allez-y, lâchez-vous).

Alors, que pensez-vous du trolling en marketing ?

NB : c’est article m’a été inspiré par mon ami webmarketeur et trolleur Julien Arcin, merci à toi camarade bourgeois 🙂

...et pour finir, voici quelques liens à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉


--- ! Nouveau ! ---

Comment
VIVRE 
du Web ?


je vis confortablement du web depuis 2011...
et je vais vous expliquer (gratuitement) mes secrets :


 

13 comments

  1. Merci beaucoup Nico pour cette analyse fine du troll en marketing. 🙂

    J’ai un doute sur cette couverture, parce que je ne suis pas en France depuis assez longtemps : ils le pensent vraiment ou c’est juste pour créer le buzz ?

    Néanmoins, je trouve ça d’un manque d’élégance évident. Je croyais encore que Libé était un journal politique… ceci dit les autres ne font pas mieux.

    PS : Et moi j’ai l’air malin avec mon article de l’argent qui pousse sur les arbres ! 😀

  2. Hello JP,

    Merci pour ton commentaire 🙂

    Concernant Libé, je pense que c’est les 2, ils veulent créer le buzz et pensent vraiment cela. C’est un journal tellement engagé que ses auteurs en ont oublié le véritable sens du mot « journaliste ». Cela dit, je suis d’accord avec toi, les autres journaux qui soutiennent tel ou tel candidat aux présidentielles ne font pas mieux.

    Concernant ton article, qu’il faut lire, je pense que tu as raison de démonter cette idée reçu car oui, l’argent poussent bien dans les arbres et on en récolte les fruits 😉

    1. Je suis tombé sur cette analyse de Christophe Barbier que je trouve très pertinente (vidéo) :
      http://www.lexpress.fr/actualite/politique/video-la-france-doit-aimer-ses-entrepreneurs_1158693.html

      PS : (Aux US, on dirait « Full disclosure », en France je ne sais pas le mot. « Transparence complète » ?) Il faut savoir que la femme de Barbier est la directrice de communication d’ Hermès, dont l’un des actionnaires est LVMH. Mais ceci ne retire rien à la véracité de son propos.

  3.  » le SEO n’est pas indispensable à la réussite d’un business » => Troll inside ?
    Je dirait plutôt que ça n’est pas suffisant pour la réussite d’un business mais ça reste quand même nécessaire… selon moi.
    En d’autres termes, négliger le SEO aujourd’hui ne vous empêchera pas de réussir, vous réussirez juste « moins » ou moins vite 😉
    J’irai même plus loin en déclarant que négliger le SEO entrainera à coup sur un manque à gagner.

    Merci en tout cas pour cet article intéressant. La une de Libé est vraiment très drôle, j’ai d’abord cru à un « fake » plutôt qu’à un troll.

  4. Merci Eric pour ton retour. Oui tu as deviné, cette phrase (et bien d’autres dans l’article) est là pour faire du trolling gratuit. 🙂

    En fait, ce que je sous entendais surtout, c’est que le SEO n’a pas forcément besoin d’être la stratégie majeure d’un business sur le web (alors que nombreux pensent le contraire). Il est bel et bien possible d’y arriver autrement (et certains le fond très bien), cependant, c’est un plus non négligeable niveau visibilité.

Comments are closed.