menu
 Nicolas Pène - Formateur, Coach, Conférencier en PNL & Stratégies de Réussites
5 conseils de Jules César pour devenir un vrai leader
CLIQUEZ ICI et...
Téléchargez tout de suite les
99 Citations de la Réussite

5 conseils de Jules César pour devenir un vrai leader

Sans en douter, Jules César est de loin l’un des personnages historiques les plus célèbres. Et pour cause, son parcours fut si exceptionnel qu’il a changé les fondements de la plus grande puissance de l’époque pour la faire briller comme jamais.

Outre ses grandes conquêtes militaires et son rôle majeur dans le basculement de la république romaine vers l’Empire, César a également réussi à s’attirer une affection toujours grandissante du peuple romain. Et pour cause, par ses nombreuses réformes il permit à la « plèbe » de retrouver une nouvelle dignité là où l’élite sénatoriale avait fait auparavant beaucoup de dégâts.

À n’en pas douter, Jules César est l’un des plus grands leaders de l’histoire. Voilà pourquoi, aujourd’hui, nous allons nous intéresser de plus près à cette caractéristique du personnage. Ainsi, pour mieux nous en inspirer, découvrons ensemble les 5 éléments qui font de Jules César un vrai leader :

Jules César

Comme Jules César : Sachez remettre en cause le Statu-Quo

Pour arriver à créer un tel changement dans les fondements de la république romaine on peut aisément imaginer à quel point notre cher Jules c’est fait fi du Statu-Quo. En effet, convaincu par le bien fondé des réformes qu’il souhaitait entreprendre, il n’a à aucun moment manqué de courage pour amorcer de nombreux changements. Un comportement antagoniste à la majorité des sénateurs qui, à l’image de Cicéron, n’osaient rien bousculer préférant toujours se ranger du coté de la majorité.

Changer le Statu-Quo, avoir le courage de faire valoir vos idées novatrices vous demandera de prendre des risques et surtout de vous engager. Cependant, si vous demeurez sûr de vos convictions, nul doute que certains, partageant vos idées, se rangeront de facto au coté du leader courageux que vous êtes.

Comme Jules César : Assumez vos responsabilités

Il est plus facile de rejeter la faute sur les autres et ne pas assumer ses responsabilités. Tel César, un vrai leader, un vrai chef, doit de lui-même prendre toute la charge des décisions prises.

Si le résultat est décevant, si l’échec est présent, c’est à vous d’en assumer la responsabilité et non à vos confrères. Agissez de la sorte et vous en sortirez grandi et admiré par vos pairs.

Comme Jules César : Montrer l’exemple

De classe noble, proconsul et chef de nombreuses légions, nous pourrions imaginer que César avait un traitement particulier pendant ses campagnes. Pourtant, malgré son statut il était le premier à montrer l’exemple et prendre part aux différentes difficultés auxquelles pouvaient être confrontées une armée. Redoubler de courage et d’acharnement pendant la bataille, laisser les chambres d’hôtes aux blessés et partager avec ses camarades des logements de fortune, ne jamais rechigner à la tâche et montrer toujours plus de vaillance que ses propres soldats… voici quelques exemples de conduite de notre général.

Ces différents états de services lui ont ainsi valu une forte adhésion de ces troupes, notamment la XIIIème légion qui, sous son commandement, bravât les interdits établis par l’autorité du Sénat et marcha sur Rome.

Un leader n’est pas au dessus de toutes tâches ingrates ! Montrez toujours à vos pairs le bon exemple et ils vous respecteront sincèrement.

Comme Jules César : comportez vous en leader et ce, quelle que soit l’occasion

Il n’est pas nécessaire d’être consul pour exercer son influence sur le Sénat. Et cela, Jules César, tout comme son éternel rival Pompée, l’ont tout deux compris. Nous avons naturellement tendance à penser que c’est le poste qui fait les responsabilités alors que c’est tout le contraire.

Vous souhaitez devenir manager ? Alors, comportez-vous en temps que tel, et un jour il y aura de fortes chances pour que vous soyez la première personne à qui l’on pensera pour ce poste.

En outre, il est important de reconnaître que le statut social/professionnel, bien qu’il y contribue, n’est pas le facteur essentiel pour déterminer le leader d’un groupe. Il arrive que ceux qui semblent tenir les rênes ne sont pas les vrais leaders et que bien souvent se cache derrière « Le conseiller » ou « l’homme de l’ombre ».

Comme Jules César : Suivez votre propre voie et ne vous en détournez jamais

Une destinée qui semble inaccessible tellement elle est ambitieuse. Et pourtant, Jules César n’a jamais cessé de croire en ses rêves et suivre sa propre voix, n’en déplaise aux plus puissants sénateurs. Il faut beaucoup de courage pour suivre inlassablement sa propre voie et ne jamais laisser les obstacles briser ses propres rêves.

Exit les « qu’en dira-t-on » et les « briseurs de rêves« , c’est votre destinée et elle n’appartient qu’à vous ! Ne laissez personne entraver cette route,  affirmez avec conviction vos véritables désirs et vous aurez déjà tout d’un vrai leader !

J’espère que ces 5 conseils inspirés de l’Imperator vous aideront à réveiller le leader qui est en vous.

N’hésitez pas à échanger en commentaire et me dire ce que cet article vous a inspiré.

À très bientôt.

Crédit photo : keeps – Flickr

Vous appréciez les conseils prodigués dans cet article ?

N'attendez plus, récupérez TOUT DE SUITE votre cadeau :
Téléchargez les 99 Citations de la Réussite pour obtenir SANS ATTENDRE des changements positifs dans votre vie. Ne ratez pas le coche : Cliquez vite ici pour récupérer VOTRE CADEAU !

★ Découvrez Les Formations ★

  1. Eric

    Et un autre conseil: « méfiez-vous de votre famille! »

    • Jeremy Goldyn

      Bonjour,

      c’est intéressant ce que vous dites. J’en parlais justement dans un de mes articles : http://www.roadtoentrepreneur.com/commencer-un-business-les-3-meilleurs-conseils-a-connaitre

      Le vrai problème c’est que les gens qui vous entourent ne font généralement pas partie de la cible des clients que vous visez et en plus si ce sont des gens vous connaissez, il y a fort à parier qu’ils vont trop vous protéger où être jaloux.

      Suivez votre propre route et faites vos propres tests.

      Jérémy Goldyn

  2. Jérôme

    « Commandez par l’exemple », c’est ce qu’on enseigne aux jeunes officiers à St Cyr.

    S’il veut être suivi dans ses décisions, un leader doit avoir emporté l’adhésion de tous avant qu’un choix difficile se présente à lui.

  3. broutin

    faute d’orthographe  » s’en en douter  » ;) . Mais article original !

  4. Fabrice

    Bonjour Nicolas,
    C’est une analyse intéressante.
    Tu t’es plongé dans sa biographie récemment ?
    A noter: s’intéresser de temps en temps à l’histoire (en particulier des personnages influents). On peut apprendre un tas de choses passionnantes, je pense.
    A bientôt
    Fabrice

  5. Nabine Denis

    les documents nous édifient beaucoup

  6. Nicolas

    Merci à tous pour vos retours :-)

    @Eric : surtout des enfants de vos maîtresses ^_^

    @Jérôme : je ne connaissais pas cette expression St Cyrienne, mais c’est tout à fait ça.

    @Broutin : Oups ! Et sur le premier mot en plus. C’est corrigé, merci :-)

    @Fabrice : Je suis assez passionné par l’antiquité gréco-romaine et plus encore je suis un grand fan de Jules César.

    Ces périodes historiques sont vraiment très riches, aussi bien sur le plan philosophique que politique. J’aime d’ailleurs beaucoup cette citation d’Alfred North Whitehead au sujet de la philosophie :
    « la philosophie occidentale n’est qu’une suite de notes en bas de page aux dialogues de Platon »

    @Nabine : je n’ai pas compris. Qu’entends-tu par là ?

  7. Dorian

    Bonjour,

    Excellente idée d’écrire un article sur César ! Que l’on ne peut prendre que comme modèle.

    Tout mettre en oeuvre pour mettre en oeuvre ses idées et réaliser ses rêves. Ajoutez à cela une détermination sans faille tout en assumant pleinement ses choix. Et l’on obtient un leader tel que Jules César.

    Etre ouvert à toute critique positive et négative et bien s’entourer est également essentiel pour réussir comme ce monsieur.

    Merci pour cet article et à bientôt.
    Dorian

  8. Nicolas

    @Dorian : entièrement d’accord, outre le leadership, il est un excellent exemple à suivre.

  9. Damien

    Tu ne seras pas surpris si je te disais qu’en lisant ton article j’ai eu des flashes de l’excellente série Rome j’imagine ? ;)

  10. Serge

    Merci pour cet article, il établit une bonne liaison entre le film et la leçon.

  11. Nicolas

    @Damien : peu surprenant en effet mon cher Octave ;-)

    @Serge : merci Serge. Par contre, à quel film fais-tu référence ?

    • Serge

      Je me suis directement souvenu de la série Rome.

  12. Damien

    Bonjour Nicolas,

    Sans conscience, les qualités de César peuvent faire l’entrepreneur, le conquérant ou le dictateur sanguinaire qui laissera une trace dans l’histoire.

    On lui affublera le titre de « Père de la civilisation ou de ce que tu veux. ».

    Pourtant, ce qui me gêne chez César, c’est ce qu’il a fait à Vercingétorix.

    Une explication est que les qualités de César sans conscience me semblent être les mêmes qu’une science sans conscience, une ruine de l’âme.

    Bon, c’était la mouche du coach !

  13. Nicolas

    @Serge : Ok :-)
    Série grandiose de surcrois ;-)

    @Damien : Il y aurait de longs débats à faire sur le cas César tant il fut aussi bien très généreux, qu’impartial que clairement imptoyable.

    Ici, je me suis focalisé sur des traits qui nous permettent de nous en inspirer (avec notre propre conscience) en nous tirer vers le haut. Cela dit, je comprends tout à fait ton raisonnement.

  14. Damien

    C’est vrai Nicolas, nous sommes composés de facettes parfois contradictoires.

    Bon repos à tous ceux qui profite du pont !

  15. Vivien

    Bizarre, je pensais y lire qu’il se souvenait des noms de tous ceux qu’il croisait. :)

    En tout cas, les conseils présentés comme ça dans ton billet, je ne vois pas comment les appliquer :(

    En tout cas, l’idée est sympa: se baser sur le passé et ceux qui ont réussi afin de commencer un cercle vertueux

  16. Nicolas

    @Vivien : oui, passer de la théorie à la pratique est souvant difficile. L’idée pour arriver à faire de la sorte est d’intégrer et ré-interpreter ces exemples à notre propre cas.

    @Jeremy : On est totalement en phase sur l’idée de suivre sa propre voie et toujours tester pour savoir ce qui nous convient ;-)

  17. Christian

    Bonjour Nicolas,

    Article très fouillé,on voit que c’est un sujet qui te passionne. C’est la grande question, comment être un BON leader. Comment être suivi dans nos décisions. Je partage ton analyse et j’appuierai vraiment sur « montrer l’exemple ». Souvent le leader veut imposer des choses qu’il ne peut pas faire lui même. Quelle erreur de management.
    Mais pour moi, le plus important c’est d’être leader de sa vie, de sa propre vie. Savoir se manager !
    Apprendre à se dominer, a se motiver, à se diriger. Commençons par nous même, avant de vouloir entrainer les autres dans notre sillon.
    Amicalement
    Christian

  18. Nicolas

    @Christian : tout à fait, et tu soulèves un point très important, apprendre à se diriger pour pouvoir mieux manager les autres.