2 solutions efficaces pour éviter de multiplier les nouveaux projets et… ne rien finir

Rester focalisé sur un sujet et ne pas dévier vers d’autres activités demande beaucoup d’effort et de discipline, qui plus est si vous êtes un vrai scanneur.

L’un des aspects les plus difficiles à maîtriser dans la focalisation se trouve à travers la tentation des idées nouvelles. Si vous êtes du genre à cultiver votre créativité, il y a de forte chance pour que, régulièrement, vous trouviez des idées géniales qui pourraient vous amener de grandes réussites.

Généralement, quand de telles idées surgissent, l’enthousiasme du moment place vite les projets et idées précédentes dans la case des activités peu intéressantes. Dès lors, il n’y a qu’un pas à franchir pour tout laisser de côté et se concentrer une toute nouvelle idée. Il faut dire que le jeu en vaut la chandelle, puisqu’elle est géniale !

Peut-être vous arrive-t-il de réagir de la sorte comme ce fut à diverses reprises le cas pour moi. Le gros problème, en agissant de cette façon, est que nous nous détournons de notre activité principale.

Sur le court terme, ce n’est pas très grave, cela ne fait que reporter votre projet de quelques jours. Cependant, sur le long terme, cela peut devenir réellement problématique.

Le véritable écueil dans cette façon de procéder est que nous accumulons les idées et projets en créant une liste interminable d’action « en-cours ». Bien qu’au départ, certaines nouvelles idées peuvent sembler rapide à mettre en place, dès la mise en pratique, nous constatons que l’ampleur du travail à effectué est colossal.

Ce qui au départ n’était qu’un petit projet supplémentaire devient une charge supplémentaire s’ajoutant à toutes les autres. Inévitablement, c’est l’ensemble de vos projets qui en pâtissent car aucun n’avance de façon optimale.

La solution à ce genre d’écueil est double. Tout d’abord en amont, dès que vous avez une nouvelle idée géniale, plutôt que de partir tambour battant notez-la dans une liste à idées que vous consulterez plus tard ; une fois votre projet du moment fini. Et surtout pas avant !

L’avantage d’une telle façon de procéder est double. Premièrement, en mettant les idées de coté, vous pourrez les visualiser au calme, à froid. Ainsi, éloigné de l’enthousiasme du moment, vous aurez un jugement bien plus critique et impartial et pourrez définir celles qui sont vraiment judicieuses.

Le second avantage est celui d’une motivation supplémentaire pour vous encourager à finir votre projet du moment : « tant que je n’ai pas fini, je ne peux pas attaquer une des idées géniales qui m’attendent ! »
Vous pouvez me croire par expérience, ce type de leigh-motiv est extrêmement efficace, il m’a d’ailleurs énormément servi lors de l’écriture de l’ebook Regard de l’autre et Timidité.

Ensuite, la seconde solution pour régler le problème des multiples projets est de vous réserver dès que possible un créneau d’une heure ou deux afin de faire du tri sur vos projets en cours.

Notez bien, voici les questions qu’il vous faudra vous poser à ce moment là :

Quels sont les projets inutiles ? Puis-je laisser d’autres projets courir ? N’y-a-t’il pas des petits projets que je puisse finir ou régler rapidement afin qu’ils ne m’encombrent plus l’esprit ?

Souvenez-vous-en bien : prenez le temps de faire ce type de ménage afin de vous libérer l’esprit. Un esprit clair et libre de nombreuses contraintes, vous permettra plus que jamais de vous concentrer sur l’essentiel !

En résumez, n’oubliez pas ces 2 conseils pour éviter de multiplier les nouveaux projets et surtout finir ce que vous commencez : faites du ménage sur les projets en cours et, dès que vous avez des idées géniales, notez les pour plus tard. Ainsi, vous pourrez enfin réellement vous concentrer et déployer un maximum d’efficacité sur les projets qui comptent vraiment. Dès-lors, la satisfaction d’un travail fini n’en sera que plus appréciable 😉

Crédit photo : chlip

...et pour finir, 3 liens fondamentaux à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉



 

15 comments

  1. C’est tout moi ça, toujours pleins d’idées, je commence tout et ne finit jamais rien.
    Je vais essayer d’appliquer ces conseils, mais plus facile à dire qu’à faire ;o)

  2. C’est vrai que c’est parfois compliqué de gérer toutes les idées de projets qui nous viennent ! on sait plus ou donner de la tête !
    moi quand ça m’arrive je me focalise sur un projet et je laisse les autres de côté, ça permet de gérer son temps et de laisser murir les autres idées. en plus comme tu le souligne ça permet d’analyser à froid et sereinement la viabilité et la faisabilité du projet.

  3. @Nat : Oui, cela demande pas mal d’effort et une grande discipline de faire un tel travail mais, c’est réellement salvateur. Bon courage à toi, tu ne vas pas le regretter 😉

    @Guillaume : Merci pour ton retour qui appuie par ton expérience les conseils de cet article. 🙂

    @Florence : bon courage dans ton ménage d’idée 🙂

  4. je viens de me rendre compte en lisant cet article que celà m’arrive tout le temps, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle , je ne me suis pas inscrite à temps pour le séminaire d’olivier roland!! il faut vraiment que j’essaye ces astuces dès maintenant
    merci infiniment nicholas!!

  5. Bonjour,
    Article intéressant, c’est d’ailleurs se que je fait ( noté l’idée ) soit dans un carnet pour les petites idées réalisables rapidement, mais aussi pour les plus grosses idée de projets j’utilise des pochette de dossier avec une feuille récapitulative des idées liées à l’idée principales du projet qui peuvent me venir au même moment. Cette feuille est donc glisser dans le dossier, cela alimente mon idée, la rend plus claire avant même de commencer à aller plus loin.
    C’est ainsi que j’ai réalisé plusieurs sites internet pour des clients par exemple, car je leur propose des idées en plus de leur demande initiale afin d’améliorer leur projets… Il sont souvent ravi d’avoir la proposition initiale et le ou les petits plus en option.
    😉

  6. @kolbed : cela arrive à bon nombre d’entre nous et, je pense que c’est naturel. N’hésite pas à nous faire un retour sur la mise en pratique de mes conseils 😉

    @Loïc : Merci pour partager avec nous tes méthodes, très belle organisation et, qui plus est, efficace. Ainsi, tu apportes une grande valeur à ton service client et ça, c’est un atout de choix 😉

  7. Bonjour Nicolas,

    Je suis d’accord avec vos analyses.

    Surtout avec l’internet, on se laisse très facilement dispersé par la multitude des informations et des opportunités.

    Quant à faire le tri, j’ai du mal à le faire parce que j’ai tendance de vouloir garder et finir tout ce que j’ai commencé. Du coup, je suis débordée!

    Donc, savoir rester concentré et faire un bon choix parmi tous les choix à faire est vraiment crucial pour réussir un projet.

  8. Internet et les nouvelles technologies ont vraiment accru ce problème. Du coup le travail de concentration est beaucoup plus dur qu’il ne l’était auparavant. Cependant, la récompense est à la hauteur de l’effort 😉

  9. Merci Nicolas,
    Je viens de lire ton article avec l’intérêt. Evidemment ce sujet c’est la torture de créatifs. Quelle énergie et maîtrise demande de ne pas partir à la conquête du « mieux » avant de terminer le « bien ». Merci

  10. Ping : Conseil de Liens 4, spécial #efficacité - Aventure Personnelle | Aventure Personnelle
  11. Salut Nicolas,

    je trouve que ces idées sont excellentes.

    J’avais pour habitude de vouloir tout faire en même temps. Mais je me suis rendu compte que je ne terminais rien.

    J’ai décidé de procédé comme tu le demandes et maintenant c’est lorsque j’ai un petit moment de libre que je profite pour aller voir une idée qui a été notée et pas réalisée pour commencer un nouveau projet.

  12. Merci Nicolas pour ton article que je découvre à l’instant et pour les solutions que tu proposes. Je vais les mettre en pratique dorénavant. 

    Cela fait plusieurs mois que j’essaie de me focaliser sur un sujet de séminaire à la fois, et pas moyen ! 36’000 idées qui viennent en même temps, je commence 5-6 sujets à la fois et ne termine rien du tout… le problème c’est que j’ai beaucoup trop de choses qui m’intéressent et que j’aimerais tout faire… ;-D… du coup, je ne fais rien de productif et ça m’agace !

    Donc dorénavant je vais mettre en pratique tes conseils… et je vais profiter de lire tes autres articles ! Encore merci 🙂

  13. Bonjour, je fonctionne ainsi depuis que je suis enfant je fais mille choses à la fois et je ne m’autorise pas à finir ce qui me fait plaisir car avant tout passent les tâches ménagères  (sans interêt pour moi mais obligatoires) et professionnelles ( multi casquettes ). J’ai des idées nouvelles et des projets plein la tête et plus j’avance dans l’âge, plus je me « charge » comme peur de ne pouvoir les réaliser tout ce qui m’est possible de faire en une seule vie p je passe  beaucoup de temps à peaufiner mes futurs projets , donc  j’en perds pour achever ceux qui sont entrepris. Je dors très peu pour pouvoir m’offrir un peu de lecture ou de peinture (chaque tableau est également un projet), mais plutôt que de prendre l’ouvrage en cours je redémarre une nouvelle aventure.  Merci pour cet article.

Comments are closed.