menu
 Nicolas Pène - Stratège en Influence et Persuasion

Bienvenue :-)

Pas de panique, l'article que vous voulez lire se trouve ci-dessous, mais avant j'ai un petit cadeau pour vous...

Je vous donne GRATUITEMENT mes secrets d'expert en PNL et Persuasion pour apprendre à :

Convaincre n'importe qui très facilement !

Cliquez vite sur ce lien pour découvrir vite TOUT ça :

Je découvre maintenant les secrets des pros !

Travail à domicile : comment remédier à la solitude ?

Ne jamais avoir à prendre le bus ou la voiture pour aller travailler. Planifier sa journée de travail selon son bon vouloir. Ne plus être contraint par les horaires de travail pour aller chez le coiffeur, le docteur ou bien faire ses courses. Qui n’en a jamais rêvé ?

 Il est clair que tout cela donne vraiment envie. Pourtant pour certains c’est une réalité et ce, grâce au travail à domicile. En effet de nombreuses personnes en télé-travail ou entrepreneurs vivent ce quotidien tous les jours. Pourtant, malgré ce coté idyllique de bosser en pantoufle (ou en espadrilles pour certains), travailler de chez soi n’a pas que des avantages et, par expérience, je peux en témoigner.

Rien qu’un point important pourrait en dissuader plus d’un à adopter ce mode de travail : la solitude ! Voyons donc ensemble ce point négatif du travail à domicile et surtout comment y remédier.

Travail à domicile et solitude

travail à la maison

L’un des premiers et plus grands problèmes auquel est confronté tout travailleur à domicile est justement la solitude. En effet rester chez soi, tous les jours, du lundi au vendredi sans aucune compagnie, aucun moyen de communiquer, peut très vite vous faire ressentir lourdement la solitude tel un lourd fardeau sur vos épaules.

À ce propos, je connais de nombreux confrères entrepreneurs qui ont justement laissé tomber le travail à domicile pour retourner travailler dans des bureaux.

Pour tout entrepreneur qui le souhaiterait, il est d’ailleurs intéressant de trouver un centre d’affaires proche de chez vous afin de louer un bureau et, profiter ainsi des échanges avec de multiples sociétés ou entrepreneurs présents dans les locaux.

Il est d’ailleurs possible de profiter de ce type de bureaux pendant une courte période. Par exemple, si vous deviez passer 2 mois à Lausanne ou Genève pour des raisons professionnelles ou personnelles, vous pourriez très bien louer un bureau équipé en Suisse pour cette courte période. Zéro contrainte logistique et en revanche, de nombreux échanges culturels/professionnels à la clef.

Mais bon, ces solutions vous impliquent de laisser tomber le travail à domicile et ,même si vous pouvez rester libre, vous devez malgré tout vous déplacer de chez vous. ce n’est pas forcément ce que vous recherchez. Mais alors dans ce cas, comment travailler à domicile sans pour autant sentir la solitude peser sur votre quotidien ?

Pour ma part, ce qui m’a vraiment sauvé d’une solitude que j’ai pu ressentir fusse un temps, ce fut le réseautage. En effet, bien que travaillant de chez moi, j’ai sciemment continué à développer mes différents réseaux.

Entre réunions Skype, rendez-vous et soirées networking une à 2 fois par semaine, j’ai clairement senti que mes journées professionnelles étaient bien plus riches en échanges que lorsque j’étais salarié (pourtant, je n’étais pas un grand timide à cette époque non plus).

Si vous sentez que la solitude vous pèse lourdement alors prenez l’initiative de sortir de votre zone de confort et développer vos propres réseaux professionnels. En sortant de votre routine quotidienne, votre vie professionnelle sera bien moins solitaire et carrément plus enrichissante (dans les 2 sens du terme).

Mes 2 meilleurs collègues de bureaux

Bien que travaillant à domicile, j’ai également pu partager mes journées de travail avec 2 collègues de bureau très sympa : mes chats !

Ce n’est pas un secret, chats et chiens sont de bons compagnons contre la solitude. Ainsi, pendant vos pauses, vous pouvez en profiter pour jouer avec votre chat ou bien promener votre chien. Bon après, il ne faut pas trop compter sur eux pour faire des photocopies ou bien entamer des discussions sur le dernier sujet d’actualité. Pour avoir déjà essayé avec mes chats, je peux vous confirmer qu’ils ne sont ni très doués en informatique, ni bons orateurs (pourtant ils s’exercent régulièrement).

De nombreuses personnes seules prennent un animal de compagnie pour remplir leur quotidien alors, pourquoi ne pas faire de même si vous sentez la solitude s’abattre sur votre quotidien de travailleur à domicile.

Mille et un bureaux

Un dernier point qu’il est bon de ne pas oublier est que, en travaillant de chez vous, vous n’avez pas un seul bureau, vous en avez des milliers. Beaucoup de travailleurs à domicile n’ont besoin que d’un ordinateur et d’une connexion internet pour travailler.

Dès lors, qu’est-ce qui vous empêche d’aller travailler dans un café, un espace de co-working, le MacDo ou bien le Starbucks du coin (si vous avez la chance d’en avoir un dans votre ville car ici on l’attend encore). Mieux encore, qu’est-ce qui vous empêche de bosser à Rome, Prague voire même à Honolulu.

Bon c’est sûr, le budget peut être un frein pour ces derniers exemples mais, ce que je souhaite exprimer ici est que le champs des possibles est bien plus grand qu’il n’y parait. Le numérique nous amène petit à petit vers un nouveau type de nomadisme. Les barrières physiques sont de plus en plus réduites et il est devient commun de travailler avec une personne à l’autre du monde.

Au vu de cela, si vous êtes travailleur à domicile, il y a de grandes chances pour que vous puissiez multiplier à l’infini vos bureaux et ainsi casser avec la monotonie d’un seul et même lieu de travail. Un bon moyen de couper avec la routine et surtout la solitude du quotidien.

J’espère que ces conseils auront pu vous aider à mieux appréhender cette superbe expérience qu’est travailler de chez soi. À ce propos, qu’en est-il pour vous ? Travaillez-vous de chez vous ? Si tel n’est pas le cas, en rêvez-vous ?
Je serais curieux de connaitre votre avis sûr le sujet.

Crédit photo : Stuck in Customs

Vous appréciez les conseils prodigués dans cet article ?

CLIQUEZ vite sur sa tête pour en savoir plus GRATUITEMENT :

  1. Benoit - Coaching Vie Futée

    Salut Nicolas,

    Tu as raison, travailler de chez soi peut représenter un gain de temps énorme (ne serait-ce que pour éviter le temps de transport), mais à certaines conditions dans son organisation.

    Et il a y a effectivement le problème de la solitude, mais perso, j’ai besoin de calme pour bosser, donc je préfère quand même la solitude au bruit des espaces publics.

    Une autre solution est effectivement la location de bureau, mais il faut aussi avoir le budget pour (je n’ai pas encore testé cela cependant).

    Sinon, lorsque l’on reste chez soi, je pense qu’il est important d’avoir un espace réservé à son boulot, pour pouvoir déconnecter complètement et bien faire la coupure : le portable sur les genoux et sur le canapé, même si c’est l’image qu’on peut en avoir ce n’est sans doute pas la solution idéale pour être efficace (même si quelques uns y arrivent sans doute très bien quand même).

    Et sinon effectivement, il peut être intéressant d’utiliser son réseau et de créer un petit groupe (type mastermind) pour ne plus être seul tout le temps. En plus de couper la solitude cela permet de se remotiver, de créer des discussions stratégiques etc.

    Benoît

  2. Nicolas

    Tout à fait, d’ailleurs tu soulèves un point capital : cloisonner les 2 mondes. C’est à dire le monde professionnel et personnel.

    C’est très difficile en travaillant de chez soi voilà pourquoi, je recommande tout comme toi de vraiment avoir un lieu destiné au travail. C’est ce que j’ai fait dès le départ et cela m’a énormément aidé à vraiment couper du boulot les soirs et weekends.

  3. Mark Le Net@Vivre A Fond

    En effet Nicolas,
    La solitude est un danger, non seulement sur le plan psychologique, mais également car cela déconnecte petit à petit du monde du travail.
    Il faut faire attention à ne pas rester dans un cercle restreint non plus, d’ailleurs, sinon il est aisé de réduire le monde à ce(ux) que l’on connaît.

    Par ailleurs, je tiens à préciser que même en ayant une famille (nombreuse dans mon cas), le risque de solitude –hors vacances scolaires !– est présent, et de plus doublé d’un autre sujet à gérer –je n’ai pas dit « problème » car ce n’en est pas un! C’est un choix… — et qui est distinguer le temps et lieu de travail du reste.

    Mais c’est presque tout un autre sujet… Dont je parlerai bientôt, car je suis quelque peu maître du sujet ;)

    Au plaisir de se croiser bientôt, ici ou là !

    M.

  4. Nicolas

    Merci Mark pour ton retour. Effectivement, on en vient encore et toujours à cette délimitation entre vie professionnelle et personnelle qui est toujours dure à gérer lorsque l’on est travailleur à domicile. Comme tu le dis également, cela n’enlève pas pour autant la solitude du quotidien.

    Au plaisir de lire ton retour sur le sujet :-)

  5. Cédric

    Pour ma part, je me reconnais dans l’article https://case.oncle-tom.net/2011/annee-du-fail-personnel/ (paragraphe « La solitude quotidienne du freelance »).

    Paragraphe que l’on pourrait résumer par : « Ne pas croiser une seule personne pendant ses horaires de travail, c’est pesant. »

    Aussi, je me suis mis au co-working, afin de cumuler travail, interactions sociales et réseautage… pendant les heures de bureau.

    À partir de là, équilibrer vie professionnelle et vie personnelle devient plus facile.

    Ceci dit, il est aussi très agréable de savoir qu’en cas de besoin (besoin de calme par exemple) je peux rester travailler chez moi.

  6. Nicolas

    Merci Cédric pour ton retour. C’est vrai que le coworking est une très bonne solution. D’ailleurs la mise en place des « Cantine », espaces de coworking présents dans plusieurs grandes villes permet de pouvoir travailler et échanger sans forcément avoir à louer un bureau à l’année.

    J’ai l’occasion d’y aller de temps à autres et je dois dire que c’est vraiment sympa pour changer d’air.

  7. Alexandra@L'univers de l'attraction

    Bonjour,

    Personnellement, je ne me sens pas seule parce que mon compagnon n’est jamais bien loin de moi.

    Cependant j’ai toujours été un peu solitaire donc cela ne me dérange absolument pas. J’en ai même besoin.

    Quand j’en ai marre, soit je m’arrête et je fais autre chose, soit je sors prendre l’air. Rien de tel qu’une petite ballade à pied ou à vélo pour ensuite se remettre au travail dans de meilleures conditions.

    Cordialement

  8. Elodie

    Bonjour et merci pour cet article très enrichissant.
    Personnellement il m’est très difficile d’avoir un espace dédié à mon travail car j’ai décidé de travailler depuis mon domicile pour m’occuper de mes enfants.
    Bon … j’avoue que lorsqu’ils sont là je ne suis pas très productive … mais c’est un choix !!! ;)
    La solitude, euh !!! elle n’est pas pesante car je n’ai pas le temps de m’ennuyer … lol !!! C’est plutot la course !!
    Dans tous les cas je garde vos conseils en mémoire pour lorsque mes enfants seront à l’école … peut-être que mon sentiment changera à ce moment là !
    Amicalement,

    • Mark Le Net@Vivre A Fond

      Elodie,
      si travailler de chez soi est une décision pour pouvoir mieux s’occuper de ses enfants, c’est une des meilleures raisons de prendre cette décision.
      Et les enfants, de fait, apprennent beaucoup, même dès l’âge d’un an : ils comprennent très bien qu’à certaines heures –par exemple après le repas– ils doivent être calmes et jouer dans leur coin (lorsqu’ils ne font pas la sieste). Idem pour la délimitation géographique !
      Dans notre logement précédent, j’avais un bureau dans une cabane en bois, dehors, et a priori cela aurait dû être bénéfique : en effet, mes petits (de 3 mois à 10 ans) n’y venaient pas. En revanche, moi j’y mélangeais des choses perso, pro et familiales… Source d’inefficacité.
      Cette année, mon bureau est dans notre salon, j’ai seulement quelques rayonnages de deux bibliothèques (sur six, sans compter celles de CD/DVD(5)) et un bureau à peine plus grand que mon portable. Mais ce peu de place m’oblige à être plus strict, et donc, beaucoup plus efficace.

      Et de fait, les jours où mes enfants mangent à la maison (ils ont maintenant entre 6 et 10 ans, plus les deux grands), ils arrivent à respecter la séparation toute virtuelle entre le canapé et mon bureau… bien qu’ils se touchent.

      Donc habituer ses enfants ET soi-même est important si on veut conserver cet équilibre famille-travail. Et cela reste alors un plaisir qu’il serait difficile de nous enlever !

      M.

      • Elodie

        Merci Mark pour votre témoignage.
        En ce qui me concerne, mes enfants ont 2 ans et demi et 8 mois, ils n’ont toujours pas compris que lorsque je travaillais, il ne fallait pas me déranger !
        Perso, je n’ai pas de bureau, je travail sur le canapé, et mes enfants ne peuvent s’empécher de venir me faire un calin et de toucher le portable (lol !!)
        Et le dernier, il faut le surveiller à temps complet (entre sa soeur qui l’écrase en jouant avec lui, lui qui rampe et commence à toucher a tout et à vouloir se mettre debout et le fait qu’il régurgitte beaucoup ….) c’est une surveillance de tous les instants ….
        Du coup, je ne suis pas super efficace quand ils sont là. Et pour ne rien arranger, ils ne font pas la sieste en même temps !!! lol !!!
        Mais j’avoue que voir mon dernier ramper pour la premiere fois, ou son premier sourire ou encore sa premiere escalade, est un vrai régal !!!
        Pour rien au monde, je ne changerais, même si ca doit prendre plus de temps pour que je réussisse !!!!

  9. Nicolas

    Merci Alexandra et Elodie de vos retours. C’est vraiment très enrichissant de pouvoir croiser nos expériences respectives. ;-)

  10. Anthony

    Bonjour,

    Très bon article je vous félicite pour sa rédaction.
    En effet je travaille moi-même depuis mon domicile depuis maintenant un peu plus d’un an et les premières semaines/mois n’ont pas été facile.
    Malgré que ça va beaucoup mieux aujourd’hui, je suis actuellement à la recherche d’un partenaire/associé, un cerveau collectif est toujours plus performant …

    Je vous souhaite une bonne fin de journée.
    Merci pour vos partages

  11. gildas

    bonjours à tous,

    travaillez de chez moi ne me pose aucun problème… sauf celui d’avoir une tendance à la procrastination,

    même si je me suis organisé un lieu de travail, j’avoue que je ne m’y « pose » pas tous les jours,
    J’aime travailler de chez moi, pour l’absence de contrainte, on bosse au moment ou on l’a décidé et ca, c’est que du bonheur !

  12. Jérôme

    Bel article en plein dans la lignée de la webconférence de ce soir à laquelle tu vas participer d’ailleurs !
    Pour ceux qui veulent écouter Nicolas ce soir à partir de 19h c’est ici : http://www.pourquoi-entreprendre.fr/2012/11/16/travailleur-independant-domicile-entrepreneur/

  13. Nicolas

    Merci Jérôme et vivement ce soir ;-)

    J’invite tous ceux qui liront ton commentaire à venir à la webconférence prévue ce soir.

  14. Cédric DEBACQ@Infographiste Lyon

    Salut Nicolas,

    Je suis moi-même entrepreneur à domicile et ton article ton a pic :) Même si j’arrive à contrôler cette solitude, mais il est vrai que cela est pesant parfois sur le moral.

    j’ai essayé d’apprendre à mon chien de m’apporter le café, mais cela ne fonctionne toujours pas.

    Je profite de ce commentaire, pour te remercier au sujet de tes intervention lors de la web conférence qui a eu lieu le 27 novembre et également lors de la table ronde avec Jérôme, Harold et Alexandre :)

    A bientôt
    Cédric

  15. Nicolas

    Merci Cédric pour tes compliments.

    Je suis heureux que notre web conférence ait pu t’apporter. Il faut dire que le sujet était passionnant, j’ai d’ailleurs moi-même appris pas mal de chose de la part des autres intervenants.

    Comme on dit : vivement la prochaine :-)

  16. CHRISTINE@GESTION-DU-STRESS

    Bonjour Nicolas,

    Le travail en solo demande une vraie discipline à la fois pour la concentration mais aussi pour maintenir un réseau vivant.

    C’est moins facile qu’il n’y parait après les premiers mois.

    Merci pour cet article.

  17. samuel

    Salut Nicolas,

    j’ai récemment pris une semaine de congé au boulot.

    Et avant même que la semaine ne se termine, je priais déjà pour que mon congé se termine et que je retrouve l’ambiance du bureau avec les collègues.

    La solitude est n »faste lorsqu’on travaille seul.

    Mais les dernières solutions que tu proposes sont à mon avis d’excellents moyens pour réduire cette solitude.