menu
 Nicolas Pène - Connaissance de Soi (ennéagramme) & Stratégies Business

le chemin du développement personnel : peut-on réellement changer… et est-ce une bonne chose ?

développement personnel : 5 livres incontournablesL’article suivant, « le chemin du développement personnel : peut-on réellement changer… et est-ce une bonne chose ? », vient s’insérer suite à l’évènement mensuel : “A la croisée des blogs” initié par la communauté francophone de Développement Personnel et dont le thème « Est-il possible de vraiment changer ? » est ce mois-ci organisé par Doc G du blog Vivre en pleine conscience.

Peut-on réellement changer ?

Peut-on réellement changer ? Afin de répondre à cette question, j’aimerais prendre ma machine à voyager dans le temps  (une Delorean volante) et repartir 2 ans plus tôt.

En voiture Marty !

Mars 2008 :

À cette époque, à l’aube de mon aventure dans l’univers du développement, je dévorais un des livres les plus marquants de mon apprentissage : The Game de Neil Strauss. L’histoire vrai de son auteur qui, en moins de 2 ans est passé du stade de gentil petit garçon timide et incapable d’aborder une fille à celui d’un des plus grands experts dans le domaine de la séduction. Autant dire que ce genre d’histoire accroche son auditoire, surtout lorsque celui-ci est en quête de son propre développement personnel et souhaite tendre vers une autre image de lui même, loin des frustrations et autres complexes.

Bien au delà du sujet de la séduction, la lecture de ce livre fut pour moi un déclic : « Oui, quel que soit notre condition, même si nous partons de très loin, nous pouvons vraiment changer notre vie dans le bon sens et enfin tendre à ce que nous désirons vraiment ». Les quelques mois qui suivirent la lecture de The Game le confirmèrent.

The Game - Neil Strauss

Cependant, au début de cette aventure, une angoisse, ou plutôt un vertige m’envahit à l’idée suivante « Cette évolution, ce changement, ne risque-t-il pas de me faire perdre celui que je suis vraiment ? ».

Perte de son identité, c’est vrai qu’il y a de quoi avoir le vertige…

Heureusement, 2 ans plus tard, après pas mal d’évolution personnelle, j’ai enfin la réponse à ma question.

(Allez hop, tous à bord de la Delorean, on retourne dans notre cher présent. )

Retour vers le présent

Évoluer !

En 2 ans, on peut évoluer, grandir, et avancer comme jamais auparavant, mais au fond, nous restons toujours fidèle à nous même. Nos valeurs, nos goûts, notre caractère ne changent pas. Non, c’est plus subtil que ça :

Ils évoluent.

Et c’est là qu’est toute la différence, nous ne changeons pas du tout au tout, nous ne nous perdons pas, nous grandissons, tout simplement. Enfin, nous grandissons si nous le souhaitons réellement et si nous nous en donnons les moyens. Sans ça, c’est la stagnation, l’immobilisme.

L’idée est là, avec le temps, le savoir et l’expérience nous découvrons de nouveaux outils, de nouveaux stimulis, nous nous enrichissons.

Pour appuyer cette argumentation, permettez moi de vous poser une question :
Ne vous êtes vous jamais imaginés revivre une expérience vécu en vous disant : aujourd’hui, si je pouvais le refaire, ça ne se passerait pas comme ça ?

Nous avons probablement tous fait cette remarque et c’est preuve que nous évoluons.

En évoluant, nous découvrons de nouvelles capacités, de nouvelles façons de répondre à un problème. Nous réagissons de manière plus appropriée qu’il y a quelques années et, si nous continuons à avancer, probablement que dans l’avenir nous réagirons encore mieux face aux difficultés de la vie.

C’est ça le développement personnel !

N’ayez pas peur d’oser, n’ayez pas par peur d’essayer de nouvelles choses, n’ayez pas peur de vous chercher et ce en réagissant de manière différente à une même approche. C’est comme ça que vous évoluerez et tendrez enfin à ressembler à la personne que vous avez toujours désiré d’être : Vous même !

PS : Pour finir, je vous laisse avec une petite musique qui tourne en boucle dans ma Delorean.


...et pour finir, voici quelques liens à VITE regarder : En vous souhaitant une belle découverte 😉


--- ! Nouveau ! ---

Comment
VIVRE 
du Web ?


je vis confortablement du web depuis 2011...
et je vais vous expliquer (gratuitement) mes secrets :
Cliquez ici pour y accéder 😉


 

  1. Mohamed

    Merci pour cette article fenice, je suis on ne peut plus d’accord sur le principe mais peut etre pas vraiment sur la duree.
    Tu dis qu’en deux ans tu as change et en regardant ma propre histoire personnelle, je suis tente de dire oui c’est vrai ! cependant lorsque j’y regarde de plus pres je me dis qu’en realite les grands changements de mes deux dernieres annees ont ete prepare par les menus changements qui se sont passe lors des 3 annees precedentes.
    Donc, pour moi, je dirais que sur une periode de 5 ans les deux dernieres annees sont la recolte du labeur des 3 premieres annees.
    Je me suis permis d’ecrire aussi un article sur le changement mais je n’ai pas pu participer (faute d’avoir pu contacter l’organisateur) je posterai mon article dans les prochains jours. Ce que tu appelles ici (justement d’ailleurs) evolution j’ai prefere le nommer « amelioration » mais c’est vrai que c’est l’idee qu’on place derriere un mot qui fait sa valeur.

    Merci encore pour cette article

    Mohamed

  2. Fenice

    Merci Mohamed, ton commentaire est très perspicace.
    En effet, après l’avoir lu et réfléchi sur le sujet, il est vrai que pour moi aussi cette quête d’évolution remonte à bien plus loin que ce à quoi je pensais.

    Ce désir et processus ayant déjà commencé en 2005, surement que ma rencontre avec le développement personnel début 2008 fut le déclic supplémentaire pour passer au niveau supérieur.

    Concernant ton article, il n’est pas trop tard pour le soumettre.
    Tu peux t’inscrire ici : http://developpementpersonnel.org/festival-a-la-croisee-des-blogs/gestion/edition/23
    La dead-line étant fixée au 7 mars.

    De même, je te conseille fortement le forum de la communauté, propice à l’échange et l’évolution de chacun des membres 🙂

  3. Vinodis

    Le plus gros frein pour se lancer dans le changement (de vie, de boulot, de partenaire, de maison, de ville, …) est certainement la peur de perdre ce que nous avons acquis pendant toutes ces années … mais quand je lis que +/- 70% des travailleurs n’aiment pas leur boulot, je me dis que la frustration doit être une bombe à retardement dans les esprits de chacune de ces personnes !
    En 2001, j’ai été débauché par un chasseur de têtes qui mettait le paquet (450€ / jour !!!) pour venir travailler avec lui. Comme je venais d’acheter ma maison, voiture, …, je me suis dit que c’était trop risqué … et je peux t’assurer que je m’en mords les doigts maintenant, car depuis que j’ai goûté à la vie d’entrepreneur, je prends mon pied tous les jours que je vis.
    D’un autre côté, était-ce le bon moment, avais-je suffisamment d’expérience ?

    D’un autre côté, je me demande si toutes les personnes qui « veulent un changement » sont faits pour le changement ou est-ce juste un saut d’humeur ou comme on change de style vestimentaire. Il faut donc bien réfléchir aux conséquences de ce changement !

  4. Fenice

    Merci Vinodis pour ton retour.

    Je ne peux que comprendre la difficulté auquel tu as pu être confronté en ayant reçu une telle proposition. Ce tiraillement entre rester dans ça zone de confort ou tenter le risque est une sensation affreuse.

    Au final, il ne faut pas regretter ce genre de choix. Au pire, on fais des erreurs, on se plante mais, plus important que tout, nous avançons et murissons.

    Et vu, qu’au final, tu sembles comblé par ta vie d’entrepreneur, tu es arrivé malgré tout au plus important : ton propre accomplissement personnel. Et ça, sa n’a pas de prix 🙂

  5. Shoocare

    Dans la vie qui ne tente rien n’a rien.
    La peur du changement entraine la stagnation.
    tous ceux que j’ai connu et qui n’hésitaient pas à saisir toutes les occasions qui se présentaient à eux réussissent.
    Ceux qui préfèrent se cacher derrière un boulot qu’il n’aiment pas ne font que perdre des jours précieux.
    Vaut mieux prendre le risque de changer de vie en espérant que nous changerons avec qu’être sur de rester toujours dans la même situation.

    • Fenice

      Effectivement, seul le risque peut nous faire sortir de notre condition. Sortir de sa zone de confort et prendre des risques est également très difficile à consevoir, voilà pourquoi tant de gens restent dans leur condition inconfortable en se disant « ça pourait être pire ».
      Malheureusement ils oublient que tout pourait être bien plus agréable, mais pour cela, il faut franchir le pas.

  6. bibousiq

    Merci beaucoup pour cet article qui évoque bien des choses en moi. Depuis quelques années j’ai entrepris un vrai travail de fond qui me fait penser parfois que j’ai tant évolué que j’ai changé. Certes, les choses fondamentales restent (notamment quand elles concernent mon éducation), mais d’autres choses, surtout superflues, ne me sont plus guère d’utilité (si elles en ont eu un jour d’ailleurs).
    Cependant, reste le problème de la perception d soi qu’ont les autres: parfois ils peuvent rester sur l’image qu’ils pouvaient avoir de moi par le passé et ne pas percevoir l’évolution qui s’est produite (je pense notamment à une ex qui ne souhaite guère recommencer quoi que ce soit avec moi, mis à part l’amitié, en me remémorant qui j’avais pu être au moment de notre relation). Et, ça, c’est franchement dommage…
    Encore merci, ça donne du courage de lire ce genre d’article et ça pousse à continuer !

  7. Fenice

    Merci Bibousiq pour ton commentaire. Pour ton cas personnel, je pense qu’il faut voir le problème à l’envers (même si c’est plus facile à dire qu’à faire).
    Si ton ex pense que tu n’as pas changé, c’est peut-être aussi qu’elle n’a pas beaucoup avancé depuis votre séparation. Par concéquent, elle n’arrive peut-être pas comprendre que de ton coté tu as bien évolué depuis. Au final, c’est plus « dommage » pour elle que pour toi, car de ton côté tu as déjà les clefs pour avancer et rebondir 😉

    Bonne continuation dans ton développement personnel déjà bien avancé, à bientôt.
    F.

  8. Charles

    Salut Fenice,

    Très bon article. J’ajouterai que nous sommes obligés de changer si l’on veut atteindre le succès. On ne nait pas avec, il y a des comportements à adopter.

    Reste à le vouloir. Mieux vaut changer, évoluer au risque de « perdre son identité » (même si je n’aime pas cette expression), ou rester où on en est et ne pas avancer?

    Moi j’ai déjà fait mon choix, même si ce n’est pas facile tous les jours.

  9. N.

    Merci Charles pour ton commentaire.

    Effectivement, ce n’est pas un choix confortable comme tous choix qui visent à une amélioration de soi.

    Mais c’est un choix nécessaire que je partage également 😉

  10. bgn9000

    bonsoir, cela fait plusieurs jours que j’ai ouvert ton article. trop d’idées se bousculent en moi qui m’empêche de bien m’imprégner de ce que tu as écrit. or je ne souhaites pas réagir sans avoir lu. alors à bientôt pour un prochain commentaire du style : impermanence des choses et des êtres. merci

  11. N.

    Bgn9000 : Oui, je comprends tout à fait, la simple idée de changement m’avait également beaucoup taraudé l’esprit à l’époque.
    Si cela peut t’aider, voici également un autre article que j’avais écrit et qui pousse la réfection un peu plus loin : http://nicolaspene.fr/le-developpement-personnel-peut-il-nous-faire-perdre-notre-personnalite/

  12. bgn9000

    Bonsoir,

    Et voilà, j’ai synthétiser ma réponse : http://memoirevampire.wordpress.com/2011/03/25/peut-on-reellement-changer
    Merci encore pour tes articles que j’ai pouvoir relire sereinement.

  13. N.

    Merci Bgn9000, je vais lire ton article de ce pas. 🙂